Contenu principal

2019 sera une année difficile pour l’engraissement des veaux

Commentaire du marché du 18 janvier 2019 dans le journal Agri

Sur l’ensemble de l’année, les prix des veaux réalisés se sont maintenus au niveau de l’année dernière. Ceux des poids morts moyens ont quant à eux légèrement augmenté. En novembre, un nombre supérieur de veaux de 9,9 % ont été abattus par rapport à 2017. Cependant, le nombre d’abattages, nettement plus bas, en mars est frappant. La raison est que les transformateurs stockent moins de veaux entiers, préférant stocker de la viande à saucisse. L’Association suisse des engraisseurs de veaux a réagi et soumis à Proviande une proposition d’adaptation de la spécification de la viande de veau.

2019 sera une année difficile pour l’engraissement des veaux. Coop supprime le veau CNf: les conséquences engendrées par cette décision sur le marché du veau sont incertaines. Si aucun nouveau moyen de distribution n’est trouvé, une grande partie des veaux se retrouveront sur le marché AQ. L’ASEV accorde à chaque organisation la possibilité d’étendre ses programmes, mais il apparaît clairement que l’agriculture n’est pas du tout solidaire lorsqu’il s’agit d’avoir sa part du gâteau. Je suis d’ailleurs carrément déçue des phrases prononcées dans les médias par certains représentants de Natura Veal.

En 2018, les veaux d’engrais ont été régulièrement marchandés au-dessus du prix de base, mais il serait néanmoins erroné de penser qu’ils sont une denrée rare durant toute l’année. Bien entendu, il y a eu des excédents de marchandise et une pression sur les prix, mais plusieurs facteurs doivent être pris en considération afin de pouvoir évaluer le marché des veaux d’engrais en 2019. Par rapport à 2017, les vaches à lait ont à nouveau connu une forte diminution (-9967), quant à la part des veaux femelle, elle a déjà crû de 51,6 %. Or, les engraisseurs ont toujours plus de difficultés à acheter des types de lait car l’utilisation de semences sexuées se fait sentir. Ces facteurs engendrent une hausse des prix des veaux d’engrais. C’est pourquoi l’ASEV lance un appel aux abattoirs et au commerce de détail: les prix des veaux d’étal ne doivent pas être compressés, sinon l’engraissement des veaux ne sera plus rentable.

Petra Gasser

l’Association suisse des engraisseurs de veaux ASEV

Directrice

Sur le même sujet

Commentaire de marché Bonne année pour le veau et l’agneau

14.09.18 | Les engraisseurs de veaux ont connu une meilleure année que 2016. Les prix des veaux ont ainsi chuté de manière saisonnière à seulement 13 fr. 20 par kg de poids mort, au lieu de tomber au-dessous de 12 fr. 00 à l’instar de l'année précédente

Lire la suite
Communiqués de presse
Lait : la branche a échoué !

23.08.18 | En décidant, hier, de ne pas toucher au prix indicatif du lait, l’Interprofession du lait a prouvé qu’elle n’a ni la capacité, ni la volonté de prendre des décisions internes à la branche. Or, celles-ci auraient été urgentes et indispensables.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’étude sur les facteurs de réussite pour la filière laitière est en ligne

14.03.18 | En collaboration avec la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires, la Commission des jeunes agriculteurs de l’Union Suisse des Paysans a étudié les facteurs de réussite de projets réalisés sur le marché du lait. Les résultats révèlent que des relations transparentes entre les producteurs et les transformateurs, de même que des cadres motivés, sont la condition sine qua non pour une valeur ajoutée respectable et des prix équitables dans ce secteur. Cette étude, soutenue par l'Union Suisse des Paysans et les Producteurs Suisses de Lait, est disponible en ligne.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le groupe de travail Lait poursuit ses activités

05.02.18 | Le lait, et plus précisément le prix du lait de centrale, reste une source d’inquiétude. Tel est le constat établi par le Comité de l’Union suisse des paysans, qui, dans la foulée, a également dressé le bilan des résultats obtenus par le groupe de travail Lait, réactivé l’année passée.

Lire la suite
Commentaire de marché Bilan positif pour 2017

20.10.17 | Les engraisseurs de veaux ont connu une meilleure année que 2016. Les prix des veaux ont ainsi chuté de manière saisonnière à seulement 13 fr. 20 par kg de poids mort, au lieu de tomber au-dessous de 12 fr. 00 à l’instar de l'année précédente

Lire la suite
Commentaire de marché Bilan positif pour 2017 (Kopie 1)

20.10.17 | Les engraisseurs de veaux ont connu une meilleure année que 2016. Les prix des veaux ont ainsi chuté de manière saisonnière à seulement 13 fr. 20 par kg de poids mort, au lieu de tomber au-dessous de 12 fr. 00 à l’instar de l'année précédente

Lire la suite
Commentaire de marché Les vaches deviennent de plus en plus rares

15.09.17 | L’été prochain, le prix des vaches va à nouveau monter à 8,50 fr./kg de PM pour la qualité T3. C’est ce que prédit Hubert Jungo, gérant de la Coopérative fribourgeoise pour l’écoulement du bétail, si les conditions qui prévalent actuellement, en mars, se maintiennent.

Lire la suite
Commentaire de marché Livrez vos agneaux à temps !

18.08.17 | Le prix courant des agneaux de boucherie s’élève à 13 fr. 00 le kilo poids mort (PM) depuis début juin. Les agneaux de pâturage pour 5 fr. 50 le kg/vif et les moutons pour 5 fr. 90 le kg PM restent prisés, leurs prix se sont stabilisés à ce bon niveau depuis un certain temps.

Lire la suite