Contenu principal

À fond contre l’initiative sur l’élevage intensif

Point de vue du 19 août 2022

« L’initiative est vouée à l’échec, alors à quoi bon se donner tant de mal ? », se demande un opposant ; une importante revue spécialisée n’hésite pas à souligner que l’initiative sur l’élevage intensif n’a aucune chance : en ce moment, de telles déclarations ne sont pas rares. Pourtant, selon le premier sondage du groupe Tamedia, l’initiative « Non à l’élevage intensif en Suisse » rassemble une petite majorité. Son titre, intelligemment choisi, n’y est pas pour rien. En effet, qui voudrait d’un élevage intensif ? Personne, ni même nous les paysans ! Ceux qui ne se penchent pas sur les revendications de l’initiative et leurs conséquences, et qui n’ont aucune idée de ce à quoi ressemble l’élevage en Suisse, auront donc tendance à voter oui. Les premiers résultats de tout sondage sont à interpréter avec prudence. Il n’en demeure pas moins étonnant que nous soyons au même taux d’acceptation que lors du premier sondage sur les initiatives « Pour une eau potable propre » et « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » de l’année dernière. À l’époque, l’agriculture a tout donné : au terme d’un énorme engagement commun, les deux initiatives ont été rejetées par 60 % des votants. L’initiative sur l’élevage intensif semble à son tour séduire une petite majorité de la population. Le rejet n’est donc pas encore garanti.

Pour faire pencher la balance de notre côté, il nous faut réitérer l’engagement et la mobilisation dont nous avons fait preuve dans le cadre des initiatives phytos extrêmes. Nous ne voulons pas que le peuple dise non du bout des lèvres. Au contraire, notre objectif est plutôt d’obtenir un rejet sans équivoque, et donc un net soutien en faveur de l’élevage indigène et de l’agriculture dans son ensemble. À cet effet, nous avons besoin de solidarité. Si certaines exploitations sont moins concernées cette fois-ci, elles pourraient se retrouver mises à mal une prochaine fois. Elles seraient alors bien contentes que les autres exploitations les défendent. Luttons donc ensemble pour obtenir le meilleur résultat possible, aujourd’hui comme demain.

Montrons à la population que nous assurons son alimentation quotidienne de manière responsable et respectueuse des animaux. Montrons-lui qu’elle peut faire confiance aux exploitations agricoles de Suisse. Le positionnement non seulement des exploitations détenant des animaux, mais aussi de celles qui n’en ont pas est particulièrement efficace dans cette optique. L’année dernière, les grandes cultures, la culture maraîchère, l’arboriculture, la culture des petits fruits et la vitiviniculture ont d’ailleurs bénéficié d’une grande solidarité au sein du secteur agricole. Les exploitations d’élevage s’accordent à dire que l’engagement est une évidence. De fait, personne dans le secteur agricole et l’industrie alimentaire n’a intérêt à ce que notre élevage respectueux des animaux soit supplanté par de nouvelles importations. Par ailleurs, il est temps que les entreprises en amont et en aval prennent position. Le « non » devrait être affiché par chaque boucherie, chaque fromagerie et même par le commerce de gros et de détail. Après tout, il en va de leurs emplois.

J’espère donc de tout cœur assister à un nouvel élan ces prochains jours et retrouver les sujets de notre campagne non seulement dans les espaces payants des villes, mais aussi partout dans les zones rurales. Dans moins de deux semaines, les citoyens recevront le matériel de vote. Le titre séduisant les poussera à se prononcer. Mettons dons ensemble la main à la pâte ! Chères familles paysannes, n’attendez plus pour accrocher drapeaux, panneaux et bâches, apposer les autocollants sur vos véhicules, intervenir dans les discussions sur les réseaux sociaux, écrire des courriers des lecteurs, participer à des actions sur stand, informer et convaincre votre entourage. Il reste beaucoup à faire. Nous sommes reconnaissants de pouvoir compter sur vous.

Urs Schneider, directeur adjoint de l’USP et responsable de la campagne contre l’initiative sur l’élevage intensif 

Auteur

Urs Schneider

Directeur adjoint de l'Union Suisse des Paysans
responsable de la campagne

Mobile 079 438 97 17
Email urs.schneider@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Recrudescence des problèmes posés par le loup

10.08.21 | Cette année, les attaques perpétrées par les loups sur les animaux de rente à l’alpage prennent une nouvelle ampleur. Certains de ces derniers ont déjà été ramenés dans la vallée, faute de pouvoir garantir leur sécurité. L’Union suisse des paysans espère que les demandes de tir seront approuvées rapidement et sans tracasserie administrative. De plus, il convient de mettre en place de nouvelles solutions pour enrayer la croissance des populations de loups. L’inaction constituerait une menace pour l’économie alpestre.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Brunch à la ferme du 1er août : petit par la taille, grand par le goût

01.08.21 | Pour de nombreuses personnes en Suisse, le Brunch à la ferme servi le jour de la Fête nationale constitue un événement qu’elles ne manqueraient pour rien au monde. Malgré les mesures de protection pénibles contre le coronavirus et une météo incertaine, plus de 200 familles paysannes de tout le pays ont invité la population à leur table. Le Brunch « mini » était à l’honneur cette année. Des représentants du gouvernement se sont aussi mêlés à la foule bigarrée des invités dans les cantons de Lucerne et de Fribourg. En bref, la 29e édition de cet événement traditionnel a une fois de plus remporté un franc succès.

Lire la suite
Communiqués de presse
Des conseillers fédéraux fans du Brunch

21.07.21 | Quelque 200 familles paysannes sont en pleins préparatifs pour le Brunch à la ferme du 1er août. L’événement se tiendra dans le respect des mesures particulières de protection contre le coronavirus. Les places sont très prisées, et certaines fermes affichent déjà complet. Cette année encore, des invités de renom seront de la partie, cette fois-ci dans les cantons de Lucerne et de Fribourg. Dans l’Oberland bernois, un brunch aura lieu une semaine avant la Fête nationale dans le cadre d’une randonnée avec une représentante du gouvernement.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les familles paysannes font fleurir la Suisse

13.07.21 | Les abeilles assurent la pollinisation des plantes. Elles sont donc d’une très grande importance pour la production agricole. Après la floraison des cultures, la nourriture se fait toutefois rare pour les insectes. C’est pourquoi plus de 400 familles paysannes ont semé plus de 500 bandes fleuries dans le cadre du projet « La Suisse fleurit » lancé par l’Union suisse des paysans (USP). Lors de sa conférence de presse, la faîtière agricole a exposé l’utilité de ces bandes pour les pollinisateurs et les auxiliaires, a expliqué pourquoi la biodiversité est importante pour l’agriculture et a présenté le nouveau numéro de son magazine Zoom.

Lire la suite
Communiqués de presse
Ordonnance sur la chasse : un premier pas bien trop timide dans la bonne direction

01.07.21 | L’Union suisse des paysans a pris acte aujourd’hui de la révision de l’ordonnance sur la chasse adoptée par le Conseil fédéral. Cette révision va dans la bonne direction. Pour ce qui est du loup, il aurait toutefois été souhaitable qu’elle aille plus loin, vu la forte croissance des meutes et des dommages que celles-ci causent.

Lire la suite
Communiqués de presse
Appel à participation aux Portes ouvertes à la ferme

21.06.21 | Faites découvrir votre métier, présentez votre ferme et entamez le dialogue : le développement d’une relation de confiance avec la population devient de plus en plus important pour les exploitations agricoles de Suisse. Les « Portes ouvertes » à la ferme du dimanche 19 septembre 2021 offrent une occasion parfaite pour ce faire. Saisissez cette opportunité et inscrivez-vous d’ici au 16 juillet sur www.portailpaysanssuisses.ch !

Lire la suite
Communiqués de presse
Les pendillards deviennent obligatoires

18.06.21 | Le Conseil national a raté l’occasion de corriger la décision très problématique du Conseil fédéral pour une obligation d’utiliser des pendillards. Les techniques d’épandage diminuant les émissions deviennent ainsi obligatoires à partir de 2022. L’Union suisse des paysans regrette cette décision.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Brunch du 1er août aura lieu

17.06.21 | La décision est tombée ! Au vu de l'évolution positive de la situation épidémiologique et des assouplissements mis en consultation pour la fin juin par le Conseil fédéral, l'Union suisse des paysans a décidé que le populaire Brunch à la ferme aura lieu le jour de la fête nationale. Les exploitations ont jusqu’au 30 juin pour s’inscrire, modifier leur inscription ou l’annuler.

Lire la suite