Contenu - 2000 - 2009

Chronique de l'USP 2000-2009

2009
La crise économique freine les ventes de fromage, ce qui débouche ensuite sur une baisse des prix du lait allant jusqu’à 20 ct. le kg. Le contingentement laitier est aboli au 30 avril. L’USP décide de prendre les choses en main. Le président de l’USP, Hansjörg Walter, devient président par intérim de l’Interprofession du lait (IP Lait) fondée par l’USP, tandis que la gérance par intérim est confiée à l’USP en la personne de Martin Rufer. Jacques Bourgeois, le directeur de l’USP, parvient à faire accepter son initiative parlementaire « pour la souveraineté alimentaire » au Conseil national. Les premières modélisations mathématiques montrent qu’un accord de libre-échange avec l’UE, tout comme un accord à l’OMC, entraînerait d’énormes pertes de revenu pour les paysans suisses. En outre, l’USP intervient contre la nouvelle politique agricole de la Confédération et le développement du système des paiements directs (DPD), car il en résulterait une nouvelle extensification de l’agriculture suisse.

 

2008
En janvier 2008, la Suisse est à l’honneur en tant que pays partenaire à la Semaine verte internationale de Berlin. Grâce à un espace qui fait la part belle aux traditions folkloriques en présence de Heidi et de Peter le chevrier, la Suisse et les produits agricoles suisses s’attirent la sympathie du public. Une grève du lait, lancée fin juin/début juillet au niveau européen par des producteurs de lait dissidents, se répand très vite en Suisse. Au sommet de la crise et face à la menace d’une grève du lait de grande envergure, les producteurs de lait parviennent à négocier une hausse de prix de 6 ct. le kg de lait industriel à partir du 1er juillet. Par malheur, la crise bancaire et économique affecte à nouveau les ventes de fromage à partir d’octobre. Par conséquent, les prix du lait se retrouvent une fois de plus sous pression jusqu’à la fin de l’année. Le 1er juillet, la nouvelle ordonnance sur la protection des animaux entre en vigueur. L’intervention de l’USP permet d’empêcher des durcissements qui seraient venus renchérir la production. En automne, la Suisse et l’UE ouvrent des négociations sur un accord de libre-échange dans le domaine agricole et alimentaire (ALEA). Le projet soulève l’inquiétude des paysannes et paysans.

 

2007
Au début de l’année, le feu bactérien fait des ravages dans les cultures fruitières. Sa propagation contraint à abbatre de nombreux vergers et arbres à haute tige. Suivant le Conseil des Etats, le Conseil national décide d’ajouter 150 millions à l’enveloppe financière pour la PA 2011 ; les suppléments pour le lait transformé en fromage et pour le lait de non-ensilage continuent d’être financés et ne sont pas suspendus, contrairement à ce que demandait le Conseil fédéral. Ces améliorations passent aussi la rampe lors des votes finaux aux Chambres fédérales. L’USP a ainsi réussi à obtenir des améliorations décisives de la PA 2011 en faveur de l’agriculture. Sous l’effet d’une bonne demande, les prix du lait bénéficient d’une augmentation allant jusqu’à 6 centimes le kg de lait. La deuxième vague d’affichage de la campagne « Proches de vous. Les paysans suisses. », avec le pilote de formule 1 Michael Schumacher, le patineur Stéphane Lambiel et d’autres personnalités de la vie publique comme têtes d’affiche, suscite un vif intérêt en Suisse et à l’étranger. Lors de la révision des ordonnances sur la protection des animaux, le Parlement revoit à la baisse ses exigences maximales suite à l’intervention de l’USP. En collaboration avec AGRIDEA, l’USP lance le site agrigate.ch, qui se veut être une mine de conseils en ligne.

 

2006
Les négociations sur un accord de libre-échange avec les Etats-Unis tournent court. Par contre, c’est l’idée d’un accord de libre-échange dans le secteur agroalimentaire (ALEA) avec l’UE qui fait surface. Le Conseil des Etats augmente le crédit destiné à la PA 2011 de 150 millions de francs. La première vague d’affichage de la campagne remaniée « Proches de vous. Les paysans suisses. », avec Köbi Kuhn, Michelle Hunziker, Herbert Bolliger de Migros et Hansueli Loosli de Coop comme têtes d’affiche, suscite un vif intérêt en Suisse et à l’étranger. Le prix du lait baisse de 1,6 à 4 ct. le kg de lait. La caisse-maladie paysanne Agrisano acquiert le bâtiment de l’ancienne poste de Brugg pour y installer des bureaux, étant donné que les locaux occupés par l’USP et « USP Fiduciaire&Estimations » sont pleins à craquer. La réforme de la formation professionnelle agricole initiale est lancée. Les négociations du cycle de Doha sont suspendues à l’OMC.

 

2005
Le peuple suisse accepte un moratoire de cinq ans sur le génie génétique. L’USP s’engage avec succès au Parlement pour le maintien du remboursement de l'impôt sur les carburants consommés par des véhicules utilisés dans l’agriculture. En été, la Suisse est le théâtre d’une marche de protestation contre l’OMC. Des paysannes et paysans suisses accompagnent leurs consoeurs et confrères norvégiens, lors de la dernière étape d’un périple qui les a emmenés d’Oslo jusqu’au siège du GATT à Genève. Entre le 21 et le 23 août, des intempéries occasionnent d’immenses dégâts en Suisse. Le 17 novembre, une manifestation rassemble 10 000 paysannes et paysans sur la Place fédérale. Elle est placée sous la devise : « Aujourd’hui les paysans, demain vous  ! ». La manifestation s’achève sur un concert de 8000 cloches en guise de mise en garde.

 

2004
L’USP publie les premières lignes directrices nationales pour les paysannes et paysans. Le label d’origine « Suisse Garantie » apparaît pour la première fois dans les commerces. Après la crise de l'ESB, les exportations régulières de bétail vers l’UE reprennent, surtout vers l’Italie. En outre, l’USP fonde l’Organisation du monde du travail (OrTra) de l’agriculture dans le domaine de la formation professionnelle.

 

2003
Une longue période de sécheresse, après un début d’année déjà très sec, provoque d’énormes pertes de récolte. L’USP organise une opération de solidarité : l’armée transporte quelque 5000 tonnes de fourrages depuis les régions préalpines, peu touchées, vers le Plateau et le Jura, où les pertes de récolte se révèlent particulièrement importantes. Une cotisation de 1,5 ct. par kg de lait permet de stabiliser le marché du lait après la débâcle de Swiss Dairy Food. L’USP obtient des améliorations notables de la PA 2007 au Parlement. Un « Groupe d’intervention Lait » est fondé dans le contexte de l’abandon du contingentement laitier. Le cycle de Doha en cours requiert un fort engagement de la part de l’USP.

 

2002
Suite à la dissolution de la Société Suisse d’Agriculture, l’Union Suisse des Paysans reprend la responsabilité de la formation professionnelle agricole et institue sa propre commission de la formation à cet effet. Jacques Bourgeois, d’Avry-sur-Matran (FR), devient le nouveau directeur de l’USP et du secrétariat des paysans suisses.

 

2001
L’Union suisse des paysans intensifie les négociations avec les grands distributeurs afin de garantir et de promouvoir les ventes de produits agricoles indigènes à des prix rémunérateurs. Les prestataires de services Fiduciaire & Estimations et Agroimpuls obtiennent leur certification ISO 9001:2000 et développent leurs services en faveur de leur clientèle.

 

2000
L’Union suisse des paysans affecte une partie des fonds générés par la vente de son fournisseur d’accès Internet agri.ch AG pour créer la « Fondation pour une alimentation durable assurée par l’agriculture suisse » et prend part à la création d’AgriGate, une place de marché électronique neutre dédiée à l’économie agraire. Hansjörg Walter, de Wängi (TG), est élu nouveau président de l’USP.