Contenu - Commentaires du marché

Hans Rüssli

Des vaches et des veaux prisés

Commentaire du marché du 19 octobre 2018 dans le journal Agri

 

La situation est au beau fixe sur le marché du gros bétail d'étal. Le prix hebdomadaire des taureaux et des bœufs de classe T3 reste de 8 fr. 80 le kg poids mort (PM) et est payé par les acheteurs. En théorie, le prix des génisses devrait être le même. Cependant, elles se sont échangées à 8 fr. 74 jusqu'au 12 octobre. Les vaches de classe T3 valaient 7 fr. 80 jusqu’à cette même date, mais elles ont été payées 7 fr. 67 en moyenne. La semaine passée, le prix hebdomadaire des vaches sur les marchés surveillés par Proviande a été surpayé : plus la vache était maigre, plus le prix était surpayé. Cependant, le prix des vaches de boucherie de classe T3 a baissé de 30 centimes, s’établissant ainsi à 7 fr. 50 le kg PM. Le nombre de vaches diminue en raison de la sécheresse. Fin septembre, leur effectif était de 547 353 têtes, soit une baisse de 8782 par rapport au dernier recensement. En d’autres termes, les vaches de boucherie restent une catégorie prisée. En septembre encore, 2307 vêlages de moins ont été enregistrés en glissement annuel. Jusqu’à la fin septembre, il y avait 2586 vaches allaitantes de plus que l’an passé. Cette augmentation n’a pas permis de compenser la diminution du nombre de vaches laitières. Le prix des veaux KV de classe T3 reste stable à 15 fr. 90 le kg PM, même s'il a été surpayé de 5 centimes en moyenne jusqu'au 12 octobre. Enfin, les veaux d’engrais restent prisés.

Hans Rüssli, USP