Contenu - Commentaires du marché

Hans Rüssli

Bilan positif pour 2017

Commentaire du marché du 20 octobre 2017 dans le journal Agri

 

Le bétail laitier a encore diminué en 2017 en raison de la faiblesse persistante des prix du lait. Les vaches de réforme étaient recherchées toute l’année. Il a fallu autoriser des importations pour satisfaire la demande de viande destinée à la transformation. Les autorisations d’importations de janvier à octobre ont atteint près de 12 000 tonnes de vaches en demi-carcasses, soit 2000 tonnes de plus que pour la même période de 2016. Les vaches de classe T3 AQ Viande suisse valaient 8 fr. 17 en moyenne jusqu’à la mi-octobre, soit 36 ct. de plus que l’année précédente. Le marché des animaux d’étal a aussi connu une évolution favorable en 2017. Comme en 2016, la production a augmenté (+2 %). Ceux qui ont vendu des taureaux d’étal MT cette année peuvent se frotter les mains. Les taureaux AQ de classe T3 avec une charnure moyenne et livrés à l'abattoir valaient 9 fr. 20 le kg poids mort (PM) en moyenne jusqu’à la mi-octobre, soit 21 ct. de plus que pour la même période de 2016. Jusqu’à la mi-octobre, le prix des génisses AQ avec une charnure moyenne a atteint 9 fr. 19, dépassant ainsi de 25 ct. celui de la même période de 2016. L’Office fédéral de l’agriculture a donné son feu vert à l’importation de 4400 tonnes d’aloyaux « High Quality » jusqu’à fin octobre, soit 800 tonnes de moins qu’à la même période de 2016. Sur les marchés publics, les acheteurs offrent beaucoup plus que les prix indicatifs de Proviande pour les animaux destinés à la finition.

Hans Rüssli, USP