Contenu - Vente directe

Vente directe

Généralités à observer pour la vente directe :

  • Calculer une retenue entre 5 et 10 francs pour les emballages en bois (caisses) qui seront repris.
  • Le prix plus élevé est déterminant pour la production sous label. Il va de soi et c’est dans l’intérêt général de vendre de la marchandise d’une qualité irréprochable.
  • Les fruits surtout doivent être mûrs (mais pas trop) et bien développés. Accorder une réduction de prix de 10 à 20 % sur les achats d’assez grandes quantités (en caisses, en sacs).
  • Respecter la loi sur les denrées alimentaires.
  • L’exploitation agricole doit instaurer la démarche d’autocontrôle dans la vente directe. Une documentation adéquate peut être obtenue auprès du Service romand de vulgarisation agricole AGRIDEA Lausanne (VD).
Explication de prix

Les prix s’entendent comme prix minimum recommandé et peuvent être adaptés vers le haut.

Ces prix sont le résultat de comparaisons avec le commerce de détail, les calculs et expériences de divers acteurs de la vente directe.


Formation des prix
Comparaisons de prix avec le commerce de détail :
L’évaluation des prix supérieurs applicables varie selon le produit.


Segmentation des prix des produits de la ferme
En comparaison au prix du commerce de détail, les prix escomptés varient suivant le produit. Les prix sont par exemple plus bas pour les pommes de terre, les fruits, le lait et la viande. En revanche, des prix plus élevés sont acceptés pour des vins très prisés et pour d’autres produits originaux issus de la ferme.


Stratégie de marketing dans la vente directe
Comment les produits sont-ils positionnés ? Qualité top, qualité standard ou produits à prix avantageux en grandes quantités ? La clientèle potentielle existante et les circonstances régionales (ville/campagne) jouent un rôle décisif dans le choix de la stratégie.


Principes fondamentaux
Le volume de la production et la capacité de transformation ont un impact significatif sur la formation du prix. Les produits du terroir transformés ne peuvent donc pas concurrencer les prix des grands distributeurs. Les produits du terroir doivent, par leur qualité, se distinguer des articles de masse, afin de justifier un prix supérieur.

Dans la vente directe, les producteurs sont obligés d’analyser leurs coûts et de calculer leurs prix au plus juste.
Cet aspect s’avère très important pour les produits transformés, car il existe d’énormes différences individuelles dans la fabrication et les variations de produits.
Les prix indiqués constituent un point de repère.

Arguments pour la vente directe
-
Relation personelle avec le producteur et la région
- Connaissance de l'origine et du mode de procution des produits
- Caractéristiques particulières des produits: goût, qualité fraîscheur, composition, originalité


Renseigenement sur le thème
Diverses publications sur le thèeme de la vente directe peuvent être téléchargées sous www.agridea.ch