Contenu principal

Consultation interne sur la nouvelle formation initiale

Communiqué de presse de l’OrTra AgriAliForm du 17 janvier 2023

La formation initiale en vigueur ne répond plus aux exigences actuelles. Partant de ce constat, l’OrTra AgriAliForm a entamé en 2018 un processus de réforme. Le résultat de ce travail fait maintenant l’objet d’une consultation interne auprès des organisations membres.

Après plusieurs années d’intenses travaux préparatoires en vue de la révision de la formation initiale des métiers de l’agriculture, le comité de l’OrTra AgriAliForm a approuvé les bases de la nouvelle formation initiale pour la consultation interne. En font partie : le concept de formation, l’ordonnance de formation, le profil de qualification de chacune des quatre professions ainsi que les plans de formation correspondants. Pour la future formation en 3 ans du CFC d’agriculteur, il est proposé un modèle flexible avec différentes orientations en troisième année d’apprentissage : grandes cultures, grandes cultures bio, production bovine, aviculture, production porcine et économie alpestre et agriculture de montagne. Celles et ceux qui souhaitent acquérir des compétences dans une deuxième orientation pourront le faire en suivant une année d’apprentissage supplémentaire. La profession d’aviculteur, aux faibles effectifs, devient une orientation de la formation d’agriculteur. Les orientations en production porcine et en économie alpestre et agriculture de montagne sont nouvelles.

En février, les documents seront mis en consultation interne auprès des organisations membres de l’OrTra AgriAliForm, de la Conférence des directeurs d’école, des commissions spécialisées production végétale, production animale et jeunes agriculteurs de l’USP, de la Conférence des chambres d’agriculture des régions de montagne et du Service de prévention des accidents dans l’agriculture.

Celles-ci disposeront ensuite de quatre mois pour donner leur avis. Il s’agira notamment d’évaluer si les modèles de formation élaborés permettent d’atteindre les objectifs de la révision. Ce processus servira également à clarifier les points controversés. Cela concerne par exemple le tableau des leçons ou les thèmes et le nombre de jours de cours interentreprises. Et plus spécifiquement pour la profession d’agriculteur, le modèle à orientations, l’attractivité de la 4e année d’apprentissage, le passage à la formation professionnelle supérieure ou l’intégration du permis de traiter.

Les remarques seront ensuite évaluées et les adaptations qui en découlent seront effectuées avant qu’une consultation externe ne soit menée auprès des cantons et des autres milieux intéressés.

Renseignements

Loïc Bardet

directeur d'AGORA

Tél : 021 614 04 73
Mobile 079 718 01 88

Petra Sieghart

Responsable agriprof
Union Suisse des Paysans

Tél: 056 462 54 31
Mobile : 079 669 02 01

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°1-2024

09.01.24 | Comme le veut la tradition, l’USP a commencé l’année avec sa traditionnelle conférence de presse sur une exploitation – cette fois chez Nadia & Richard Maurer à Frienisberg (BE).

Lire la suite
Prises de position Vernehmlassung zur Teilrevision der Radio- und Fernsehverordnung

09.01.24 | Die SRG als öffentlich-rechtlicher Sender für uns ein wichtiges Standbein einer funktionierenden Demokratie. Sie muss deshalb mit den dafür nötigen Mitteln ausgestattet sein, um ihren Auftrag zu erfüllen.

Lire la suite
Prises de position Preisempfehlungen auch für Holz aus Schweizer Wäldern - Teilrevision des Waldgesetzes

08.01.24 | Der Schweizer Bauernverband begrüsst die Pa. Iv. 21.463, welche eine Änderung des Waldgesetzes vorsieht. Laut dieser sollen die Organisationen der Waldbesitzer künftig Richtpreise für Rohholz herausgeben. Der SBV unterstützt dieses Anliegen vollumfänglich.

Lire la suite
Points de vue
Ristourne sur les carburants maintenue

05.01.24 | Le remboursement de la taxe sur les carburants est justifié et n’entraîne pas de surconsommation inutile. Aussi le Conseil fédéral a récemment décidé de le maintenir tel quel. Dans le cadre de négociations en vue d’un accord international, le Secrétariat d’État à l’économie a réalisé une étude sur la réforme du remboursement de l’impôt sur les huiles minérales. Dans cette étude, différentes solutions alternatives ont été examinées. L’USP, l’ASETA et d’autres organisations concernées ont participé à l’analyse de ces solutions, en défendant le maintien du système actuel, éprouvé.

Lire la suite
Prises de position Flugtransporte bei Lebensmitteln deklarieren.

04.01.24 | Der Schweizer Bauernverband erwartet mehr Nachhaltigkeit bei den Importen und setzt dabei auf Transparenz. In diesem Sinne unterstützt er die in der Pa. Iv. Badertscher geforderten Deklaration der Flugtransporte.

Lire la suite
Communiqués de presse
Des prix rémunérateurs et le rejet de l’initiative biodiversité

03.01.24 | Lors de sa conférence de presse de début d’année tenue sur une exploitation agricole du Seeland, l’Union suisse des paysans a expliqué en quoi une hausse des prix à la production permettrait de contrer la baisse du revenu des familles paysannes. La faîtière agricole a aussi réaffirmé son intention de rejeter l’initiative biodiversité en 2024, avançant comme principal argument les exigences extrêmes en matière de promotion de la diversité des espèces.

Lire la suite
Points de vue
Une grande confiance dans l’agriculture

22.12.23 | L’année touche à sa fin. Il est réjouissant de constater que l’image de l’agriculture est très bonne selon un récent sondage de l’OFAG : 91 % de la population la considèrent comme digne de confiance.

Lire la suite
Communiqués de presse
La stabilité du budget agricole empêche de nouvelles pertes de revenu

19.12.23 | Dans le cadre des débats autour du budget 2024 inscrits à l’ordre du jour de la session d’hiver, une grande majorité du Conseil national et du Conseil des États s’est prononcée en faveur du maintien au niveau actuel des moyens alloués à l’agriculture. L’Union suisse des paysans salue cette preuve de confiance envers les familles paysannes et les prestations qu’elles fournissent.

Lire la suite