Contenu principal

Des initiatives aux marchés

Point de vue de l’Union suisse des paysans du 25 juin 2021

Pendant des mois, les initiatives phytos extrêmes ont placé l’agriculture au centre des discussions. Le non très clair aux initiatives le 13 juin dernier a enfin permis de confirmer que l’agriculture emprunte le bon chemin vers la durabilité et le poursuivra. Je tiens à remercier vivement toutes celles et ceux qui se sont engagés inlassablement et avec ardeur pour ce deux fois non. Les efforts ont payé !

Durant la campagne de votation, un débat intense s’est engagé sur la manière dont les aliments devraient être produits. Ce débat a encore renforcé la sensibilité concernant la nourriture. C’est au fond une bonne chose. Les produits de la région, l’origine suisse, le bien-être animal et la production alimentaire durable ont encore gagné en importance au sein de la population. Il s’agit maintenant de tirer parti de cette sensibilité accrue, déjà stimulée durant la crise du coronavirus.

Une conséquence positive de cette évolution est que deux labels importants pour l’agriculture suisse, IP-Suisse et Bio Suisse, gagnent du terrain dans les étals de Coop et Migros. C’est réjouissant et de bon augure que la demande de produits sous label continue ainsi d’augmenter, pour autant que la valeur ajoutée soit conservée et même encore améliorée. Si les consommateurs sont conséquents dans leurs actes d’achat, cette tendance devrait se poursuivre.

L’agriculture a toujours montré qu’elle était prête à faire de plus grands efforts, que ce soit dans le domaine du bien-être animal ou de l’écologie. Pour cela, il faut que les producteurs obtiennent des prix rémunérateurs en relation avec les engagements fournis Davantage de bien-être animal et davantage d’écologie, ce n’est pas gratuit.

Le principe des prix rémunérateurs ne s’applique cependant pas qu’aux produits sous label. Il vaut aussi pour l’entrée de gamme qui sert d’ailleurs souvent de référence aux primes des labels. Avec la mise en œuvre de la législation sur les pesticides décidée par le Parlement, l’agriculture fera face à des exigences supplémentaires au niveau de la production dans les années à venir, avec d’inévitables surcoûts. L’USP s’engagera pour que ces coûts soient compensés par des prix à la production équitables. J’appelle d’ailleurs toutes les filières à entamer dès à présent des discussions quant à la compensation des coûts supplémentaires. Pour investir dans l’avenir, l’agriculture a besoin de marge de manœuvre et de soutien, au travers de la valeur ajoutée.

Auteur

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Bien vu ! Le contre-projet et l’initiative sont inutiles

20.10.21 | La commission chargée du premier examen recommande au Conseil national de rejeter tant l’initiative sur l’élevage intensif que le contre-projet. L’Union suisse des paysans salue cette décision. Non seulement ces deux projets sont inutiles, mais auraient aussi des conséquences négatives majeures.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n°41 (11 – 17.10.2021)

19.10.21 | Comme l’initiative contre l’élevage intensif pourrait venir en votation en septembre 2022 déjà, l’USP prépare déjà le sujet et la thématique est traitée dans quasiment toutes les séances. Comme avec les initiatives sur les pesti- cides, ce texte aurait comme conséquence de pénaliser fortement la production indigène et d’augmenter les im- portations. Or, celles-ci risquent de provenir également de pays aux standards de production bien inférieurs aux règles suisses. En effet, la volonté des initiants de soumettre les importations aux mêmes règles que la production indigène contredirait les engagements internationaux de la Confédération.

Lire la suite
Communiqués de presse
Champ professionnel de l’agriculture : effectifs des apprentis toujours en hausse

13.10.21 | Après un effondrement du nombre d’apprentis dans le champ professionnel de l’agriculture lors de l’année scolaire 2019/20, les chiffres se redressent et l’évolution positive se poursuit. Par rapport à l’an passé, les effectifs augmentent de près de 6 %, soit 208 apprentis.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP N°40 (4 – 8.10.2021)

12.10.21 | L’Office fédéral de la statistique a présenté les chiffres 2021 sur la situation économique de l’agriculture. La valeur de la production est estimée à 11,2 milliards de francs, soit 2,1% de moins qu’en 2020. La production végétale subit de plein fouet les conséquences des nombreux épisodes de grêle, des intempéries et de la pression des maladies et des ravageurs. Cette situation remet au premier plan, d’une part l’importance de la protection phytosanitaire, et d’autre part la nécessité de mesures d’adaptation aux changements climatiques. Que ce soit avec des assurances récoltes ou la possibilité de faire des provisions fiscales, des solutions doivent être trouvées afin d’atténuer les problèmes de trésorerie auxquels les exploitations agricoles suisses sont confrontées et de garantir ainsi la résilience de notre agriculture

Lire la suite
Communiqués de presse
Prendre ses responsabilités. S’équiper pour la vie.

12.10.21 | « Prendre ses responsabilités. S’équiper pour la vie »: telle est la devise de la campagne qu’a lancée aujourd’hui le secteur pour améliorer la couverture sociale dans l’agriculture et en particulier celle des paysannes. Les éléments clés de cette campagne sont une simple check-list pour déceler le potentiel d'amélioration et une offre gratuite de conseil accessible à tout le monde pour examiner les différentes options adaptées à la situation en vue d’une meilleure couverture sociale.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 09-21 : Évolution de l’effectif du cheptel suisse

11.10.21 | L’effectif du cheptel connaît une hausse estimée de 7500 UGB en 2021. Les augmentations les plus importantes concernent les effectifs des porcs et des volailles. Alors que l’effectif porcin présente une fluctuation temporaire dans le cadre du cycle du porc, l’effectif avicole connaît une croissance depuis plusieurs années.

Lire la suite
Praktikum 80 – 100 % Dauer 6 Monate

11.10.21 | Interessieren Sie sich für eine nachhaltige Nutztierhaltung in der Schweiz? Dann sind Sie bei uns richtig! Der Geschäftsbereich Viehwirtschaft in Brugg bietet ab sofort oder nach Verein-barung ein

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - septembre 2021

11.10.21 | La fraîcheur du mois d’août a fait place à un ensoleillement supérieur à la moyenne durant un mois de septembre particulièrement doux. Des températures élevées ont été enregistrées, en particulier pendant la première partie du mois. Tout comme au mois d’août, les précipitations sont restées inférieures à la moyenne. Par endroits, la quantité de pluie n’a même pas atteint un tiers des valeurs normalement observées en septembre. 6927 cas de sinistres engendrés par la grêle ont été signalés au mois de juin et 3577 au mois de juillet (tableaux 1.4 et 1.5). Le nombre de sinistres déclarés pour l’année en cours (août compris) s’est élevé à 11'212. L’assurance Suisse Grêle estime les dommages assurés à 110 millions de francs et parle de la pire année de grêle depuis sa fondation. L’agriculture a aussi été fortement affectée par des dommages causés par des forces naturelles cette année, car la grêle s’est souvent accompagnée de fortes pluies et d’inondations.

Lire la suite