Contenu - Aménagement du territoire

Aménagement du territoire

L’aménagement du territoire pose des bases décisives pour l’agriculture suisse. L’USP s’engage pour que les paysans et paysannes disposent toujours d’assez de terres et puissent mettre en place l’infrastructure requise pour leurs activités en adéquation avec le marché d’aujourd’hui.

En Suisse, un mètre carré de terres cultivables disparaît chaque seconde. Cela correspond à la surface de dix terrains de football en une seule journée ou à celle du lac de Zoug en une année. Ces chiffres-chocs montrent qu’il faut agir sans tarder. Les sols fertiles constituent une ressource toujours plus rare et, en même temps, la base de la production alimentaire dans notre pays. Consciente de ce problème, la population suisse réclame des mesures visant à stopper le recul des terres cultivables et l’expansion désordonnée des zones bâties.

C'est pourquoi l'USP revendique des mesures efficaces pour améliorer la protection des terres cultivées et des surfaces d’assolement, dans le cadre de la révision actuelle de la loi sur l’aménagement du territoire. A cet égard, il est non seulement essentiel d’établir une distinction claire entre les zones à bâtir et les zones non constructibles, mais aussi de faire preuve d’une grande retenue s’agissant des mises en zone. En même temps, l’USP attache beaucoup d’importance au fait de pouvoir construire des bâtiments modernes en zone agricole, dans l’intérêt d’une utilisation agricole efficace. Les exploitations agricoles doivent savoir s'adapter et faire preuve d’innovation face à des défis toujours nouveaux sur le marché, ce qui requiert du pragmatisme et de la souplesse en ce qui concerne les autorisations pour des bâtiments et des installations conformes à l’affectation de la zone.


La grande majorité des nouvelles surfaces d’habitat et d’infrastructure se sont développées sur d’anciennes surfaces agricoles, en particulier les meilleures terres. Plus d’un tiers de la nouvelle surface d’habitat était auparavant de la terre arable.