Contenu principal

Élections fédérales 2019 : les paysans restent bien représentés

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 21 octobre 2019

Les urnes ont parlé. À l’issue des élections fédérales, l’Union suisse des paysans constate que l’agriculture pourra compter sur une représentation presque aussi forte que par le passé. Pour la nouvelle législature, 29 parlementaires seront invités à la Conférence des parlementaires paysans. Dans les cantons où un second tour sera nécessaire, d’autres candidats agricoles pourraient encore accéder tant à la Chambre haute qu’à la Chambre basse.

Les urnes ont parlé : après le dépouillement des votes de ce week-end, l’Union suisse des paysans (USP) relève que l’agriculture peut toujours compter sur une forte députation paysanne au Parlement. Le secteur agricole a su se faire entendre : dans les listes de partis, la plupart des candidats issus ou proches du monde rural ont obtenu de bons résultats, se voyant alors (ré)élus. Seuls les représentants agricoles du PBD ont manqué le coche, conduisant à des pertes au sein de leur parti. L’USP invitera 26 membres du National et trois membres des États à la Conférence des parlementaires paysans (CPP). Il s’agit donc au total de 29 personnes, contre 30 jusqu’à présent. Dans les cantons où un second tour sera nécessaire, d’autres candidats agricoles pourraient encore accéder tant à la Chambre haute qu’à la Chambre basse. La CPP réunit toutes les agricultrices, tous les agriculteurs et tous les parlementaires qui exercent ou exerçaient une fonction importante dans une organisation agricole.

L’USP se réjouit aussi de la réélection d’un nombre important de membres du Club Agricole de l’Assemblée fédérale. Comme les nouveaux élus adhéreront sans aucun doute à ce groupement parlementaire, le nombre de membres restera de 100 environ. Parmi ces membres figurent non seulement les parlementaires agricoles, mais aussi des sympathisants, dont de nombreux conseillers nationaux ou aux États s’engageant pour la cause agricole et travaillant main dans la main avec l’USP. Au vu des nouveaux rapports de force au sein du Parlement, l’USP accordera désormais encore plus d’importance à la collaboration avec le Club.

Une forte représentation paysanne et de la compréhension pour les revendications de l’agriculture sont importantes, car la législature à venir sera émaillée d’affaires de politique agricole capitales. Citons, à titre d’exemple, différentes initiatives extrêmes et dangereuses pour les familles paysannes, la conception et le financement de la Politique agricole 2022+, ou encore des questions liées à la protection douanière et à l’aménagement du territoire.

Conseillères nationales réélues et conseillers nationaux réélus invités à la CPP
(dans l’ordre alphabétique)
Aebi Andreas (UDC/BE), agriculteur et président de la Communauté de travail des éleveurs bovins suisses
Borloz Frédéric (PLR/VD), président de la Fédération suisse des vignerons
Bourgeois Jacques (PLR/FR), directeur de l’Union suisse des paysans
Bulliard-Marbach Christine (PDC/FR), cheffe d’exploitation agricole et présidente du Groupement suisse pour les régions de montagne
Dettling Marcel (UDC/SZ), agriculteur, président de la Fédération suisse des engrais-seurs de veaux, membre du comité de la Chambre schwytzoise d’agriculture et du comité de la Fédération des paysans de Suisse centrale
Egger Mike (UDC/SG), boucher-charcutier et économiste d’entreprise
Graf Maya (Verts/BL), agricultrice bio et présidente de Hochstamm Suisse
Grin Jean-Pierre (UDC VD), maître agriculteur
Gschwind Jean-Paul (PDC/JU), vétérinaire
Haab Martin (UDC/ZH), agriculteur et membre du comité de la Chambre zurichoise d’agriculture
Knecht Hansjörg (UDC/AG), entrepreneur de minoterie
Müller Leo (PDC/LU), ingénieur agronome HES, avocat, membre du comité de la Chamb-re lucernoise d’agriculture et du comité de la Fédération des paysans de Suisse centrale
Nicolet Jacques (UDC/VD), maître agriculteur, membre du comité de l’Association suis-se pour un secteur agroalimentaire fort
Paganini Nicolo (PDC/SG), directeur de l’OLMA
Page Pierre-André (UDC/FR), maître agriculteur
Pieren Nadja (UDC/BE), présidente de l’Association des maraîchers des cantons de Ber-ne et de Fribourg, et présidente de l’Union professionnelle de la viande du canton de Berne
Ritter Markus (PDC/SG), agriculteur, ingénieur de gestion HES et président de l’USP
Rösti Albert (UDC/BE), ingénieur agronome dipl. EPF et ancien directeur de la Fédération des producteurs suisses de lait
Salzmann Werner (UDC/BE), ingénieur agronome HES, chef-expert en agriculture et président de l’Association suisse pour l’équipement technique de l’agriculture
Von Siebenthal Erich (UDC/BE), agriculteur de montagne et président de la Société suisse d’économie alpestre
Nouvelles conseillères nationales et nouveaux conseillers nationaux invités à la CPP
(dans l’ordre alphabétique)
Badertscher Christine (Verts/BE), agronome et membre du grand comité de la Chambre bernoise d’agriculture
Baumann Kilian (Verts/BE), agriculteur bio
De Montmollin Simone (PLR/GE), œnologue, membre du comité d’Agrigenève et prési-dente de l’Union suisse des œnologues
Friedli Esther (UDC/SG), politologue, restaurateur et partenaire d’un agriculteur
Gafner Andreas (UDF/BE), maître agriculteur
Strupler Manuel (UDC/TG), agriculteur et entrepreneur horticole
Conseillères et conseillers aux États réélus invités à la CPP
(dans l’ordre alphabétique)
Fässler Daniel, (PDC/AI), président de ForêtSuisse
Germann Hannes (UDC/SH), président de l’Union maraîchère suisse
Hegglin Peter (PDC/ZG), président de l’Interprofession du lait et du Service de préven-tions des accidents dans l’agriculture

 

Renseignements

Francis Egger

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Mobile 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Urs Schneider

Union Suisse des Paysans
Directeur adjoint
responsable de la campagne
Responsable du département communication et services internes

Mobile 079 438 97 17
Email urs.schneider@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Prises de position Konsultation BVG-Mindestzinssatz 2022

19.08.21 | Das Parlament hat am 21. März 2021 im Rahmen der parlamentarischen Initiative 19.475 Änderungen des Chemikaliengesetzes, des Gewässerschutzgesetzes und des Landwirtschaftsgesetzes beschlossen. Der SBV beteiligte sich während der Parlamentsdebatte aktiv am Prozess der Gesetzesänderungen und gab eine positive Stellungnahme zur abschliessenden Gesamtabstimmung ab. Die in die Vernehmlassung gegebenen Verordnungen zur Umsetzung betreffen aber einmal mehr und in erheblichem Masse ausschliesslich den Landwirtschaftssektor. Um die festgesetzten Ziele effektiv erreichen zu können ist es zwingend, unverzüglich auch für die anderen involvierten Sektoren entsprechende Verordnungsanpassungen zu erarbeiten. Das gilt sowohl für die Wirtschaft als auch für den privaten Sektor. Der SBV fordert den Bundesrat zudem auf, den Entscheid des Parlaments zur Sistierung der AP22+ und die Vorgaben bei der Pa. Iv. zu respektieren. Es hat damit klar zum Ausdruck gebracht, dass es keine Reduktion des Selbstversorgungsgrads, keine Senkung des Sektoraleinkommens und keine Erhöhung des administrativen Aufwands für die Landwirtschaft geben soll. Nun sollen im Rahmen der parlamentarischen Initiative 19.475 zahlreiche Elemente auf dem Verordnungsweg eingeschleust werden, die nichts mit deren Zielen zu tun haben und keinen Einfluss auf die Risikoreduktion bei den Pflanzenschutzmitteln oder weniger Nährstoffverlusten zu tun haben.

Lire la suite
Prises de position Mise en place d’un frein à la réglementation

18.08.21 | L’Union suisse des paysans (USP) réserve un accueil favorable à des mesures visant à réduire les coûts de la ré-glementation pour les entreprises. C’est en effet le but de ces deux projets, qui découlent de deux motions adop-tées par le Parlement. Une réglementation efficace et mesurée est déterminante pour l’attrait de la place éco-nomique suisse et les conditions économiques générales. Comme vous l’écrivez justement dans votre dossier, les réglementations peuvent absorber des ressources de l’entreprise qui pourraient être affectées à d’autres fins, comme la productivité, la compétitivité et l’innovation. Cela vaut également pour l’agriculture et les secteurs en amont et en aval.

Lire la suite
Prises de position Saatgutpflichtlagerverordnung

17.08.21 | Der Schweizer Bauernverband vertritt als Dachverband etwa 50 000 Landwirtschaftsbetriebe in der Schweiz. Diese Betriebe bilden die Basis für eine sichere und hochwertige Versorgung unseres Landes mit Lebensmitteln. Um diese Aufgabe auch in Zeiten mit gestörter Zufuhr gewährleisten zu können, ist aus Sicht des Schweizer Bauernverbandes das Vorhandsein von Produktionsmitteln wie das hier betroffene Saatgut eine unabdingbare Voraussetzung. Das Parlament hat 2015 bei der Revision des Landesversorgungsgesetzes entschieden, das Saat- und Pflanzgut in Art 4 explizit zu ergänzen, um die Lebenswichtigkeit von Saat- und Pflanzgut als Voraussetzung für die Nahrungsmittelproduktion herauszustreichen (SR 531, LVG Art. 4 Abs. 2 Bst. B). Vor diesem Hintergrund begrüssen wir, wenn sich wieder mehr Möglichkeiten ergeben, um wichtige landwirtschaftliche Produktionsmittel für Krisenzeiten sicherzustellen. Die Saatgutpflichtlagerverordnung ist dabei ein richtiger Schritt in diese Richtung.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l‘USP n°32 (9 – 13.08.2021)

16.08.21 | Le comité s’est penché en détails sur le projet de prise de position concernant la mise en œuvre des trajectoires de réduction et a clarifié certaines positions sur les points débattus au sein de l’agriculture. La prise de position définitive sera adoptée par la Chambre suisse le 19 août. Les autres points traités lors de cette séance ont notamment été les problèmes croissants en lien avec la présence du loup ainsi que l’initiative contre l’élevage intensif.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 07-21 : Les fluctuations du marché laitier - calcul de l’élasticité de l’offre

10.08.21 | Les marchés agricoles sont connus pour la fluctuation des volumes et des prix. Le cycle du porc en est l’exemple le plus parlant. Dans la production de lait et de viande de vache, les volumes et les prix ne cessent de changer. L’évolution des volumes s’oppose souvent à celle des prix, donnant lieu à des élasticités négatives de l’offre. Dans la production de lait et de viande de vache, la négativité de ces élasticités est très significative (valeur-p inférieure à 0,001). Or, l’évolution du prix du lait influence plus que celle du prix des bovins de boucherie la production de viande de vache. La prise en compte des prévisions de prix dans la planification de l’offre permettrait d’atténuer les fluctuations du marché partiel correspondant. Une stratégie globale pour l’ensemble des marchés aiderait aussi à lisser ces fluctuations.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - juillet 2021

10.08.21 | Juillet 2021 se classe parmi les cinq mois les plus pluvieux depuis le début des mesures. En fait, les sols étaient déjà largement saturés d’eau à la fin du mois de juin. Les grandes quantités de précipitations sont tombées principalement pendant la première moitié du mois, à partir du 5 juillet. Elles ont provoqué des inondations, des glissements de terrain et des laves torrentielles. Les crues ont aussi mené à la suspension temporaire de la navigation sur le Rhin. Plusieurs orages accompagnés de grêle ont causé des dégâts importants les 7 et 8 juillet ainsi que les 12 et 13 juillet. Par endroits, les cultures agricoles telles que les légumes et les vignes ont subi des pertes totales. Une phase de temps un peu plus ensoleillé a suivi du 17 au 23 juillet, avant qu’une situation dépressionnaire ne s’installe à nouveau. La grêle s’est encore abattue sur le pays le 24 et le 28 juillet, avec des grêlons atteignant une taille qui n’est attendue que tous les 20 à 50 ans. Au total, huit jours de grêle ont été enregistrés dans toute la Suisse en juillet. En juin déjà, les dommages causés par la grêle étaient déjà bien supérieurs à la moyenne, avec 6927 sinistres déclarés (tableau 1.5). En juillet, la température moyenne était de 0,3 degré inférieure à la norme 1981-2010, tandis que la température sur le versant sud des Alpes était dans la norme.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l‘USP n°31 (2 – 7.8.2021)

09.08.21 | A peine les votations du 13 juin dernier sont derrière nous que la prochaine votation liée directement à l’agriculture se profile déjà avec l’initiative sur l’élevage intensif. Selon la durée du traitement prochain au sein des chambres fédérales, cette votation interviendra entre la fin 2022 et le 12 mars 2023. Afin d’anticiper cette future échéance, l’USP planche déjà sur le concept de campagne qui sera débattu ces prochaines semaines au sein de ses organes. L’important sera d’assurer à nouveau une forte mobilisation et la cohésion de l’ensemble des secteurs de la production agricole.

Lire la suite
Prises de position Totalrevision Verordnung über Informationssysteme des BLV für die Lebensmittelkette

09.08.21 | Das grösste Anliegen des SBV betrifft den Datenschutz. Durch die Totalrevision soll es nicht zu einer Verhinderung der Arbeit der Zuchtorganisationen aufgrund von Datenschutz kommen. Den Organisationen muss der Zu-gang zu den nötigen Daten gewährleistet werden, dabei soll die Anonymität der Betriebe bewährt werden.

Lire la suite