Contenu principal

Élevage ovin : le programme AQ-Viande Suisse gagne en importance

Communiqué de presse d’Agriquali du 17 octobre 2022

Le programme AQ-Viande Suisse compte un nombre toujours plus important d'éleveurs qui détiennent des moutons à titre d'activité accessoire ou de loisir. Agriquali a donc rédigé une fiche technique à leur attention.

Un nombre croissant d’éleveurs de moutons à titre d’activité accessoire ou de loisir font certifier leur exploitation AQ-Viande Suisse, la norme sectorielle de la filière suisse de la viande. Et pour cause : de nombreux grands abattoirs en Suisse exigent de leurs fournisseurs qu’ils soient certifiés AQ-Viande Suisse.  Sans certification, les éleveurs qui ne pratiquent pas exclusivement la vente directe ou qui ne livrent pas leur marchandise à un boucher local ont de plus en plus de mal à faire abattre leurs moutons et à vendre leur viande. Les exploitations qui ne touchent pas de paiements directs peuvent elles aussi participer à AQ-Viande Suisse. Elles doivent toutefois satisfaire aux prestations écologiques requises (PER) ou à des exigences équivalentes et enregistrer notamment la remise de fumier à d’autres exploitations sur l’application HODUFLU. Les moutons doivent être détenus pendant au moins trois mois dans une exploitation reconnue AQ-Viande Suisse pour pouvoir être commercialisés en tant que tels. En raison de l’augmentation des demandes, le secrétariat d’AQ-Viande Suisse a élaboré une fiche technique nommée « Programme AQ-Viande Suisse pour les petits élevages de moutons », disponible sur le site Internet.

Renseignements

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Pas de dépenses au détriment de l’agriculture !

03.03.24 | Le peuple suisse a approuvé la 13e rente AVS pour toutes et tous. Il accepte ainsi des dépenses annuelles supplémentaires pour le premier pilier de l’ordre de 4 à 5 milliards de francs, dont le financement reste totalement ouvert.

Lire la suite
Communiqués de presse
Un premier pas tardif pour améliorer la situation

01.03.24 | Aujourd’hui, l’Interprofession du lait a décidé d’augmenter le prix indicatif du lait de trois centimes, mais seulement à partir du troisième trimestre. L’Union suisse des paysans (USP) reconnaît qu’il s’agit là d’un premier pas. Les transformateurs et les distributeurs ont compris la gravité de la situation, dans la mesure où aucune amélioration n’était susceptible d’attiser la frustration de la base paysanne.

Lire la suite
Prises de position Finanzierung von Gebäudeschäden bei Erdbeben

27.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Finanzierung von Gebäudeschäden bei Erdbeben.

Lire la suite
Prises de position Angleichung der EO-Leistungen

27.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Angleichung der EO-Leistungen.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°8-2024

26.02.24 | L'USP a lancé la consultation interne sur la révision de l'ordonnance sur les produits phytosanitaires, qui touche aux émoluments. Du point de vue de l'agriculture, cette révision rate sa cible.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°7-2024

20.02.24 | Le GT Affaires internationales s’est réuni lors de sa rencontre annuelle. Les politiques commerciale et européenne, la conférence ministérielle de l'OMC et les prochains accords de libre-échange ont fait l’objet de débats.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pas question de réduire le budget agricole !

14.02.24 | Le Conseil fédéral doit rééquilibrer les finances de la Confédération. Mais au lieu d’économiser là où les dépenses augmentent, il veut faire passer entre autres l’agriculture à la caisse. À cet effet, il prévoit une réduction linéaire des dépenses faiblement liées dans le budget 2025. Pour l’Union suisse des paysans, il n’est pas question de réduire le budget agricole.

Lire la suite
Communiqués de presse
« 1000 pour la biodiversité » : appel à participation

13.02.24 | En vue d’améliorer la qualité des surfaces de promotion de la biodiversité, l’Union suisse des paysans et Coop proposent d’aménager 1000 petites structures et arbres supplémentaires. Toute personne participante recevra à cet effet 100 francs par nouvel élément. Il ne reste plus qu’à s’inscrire et à atteindre l’objectif d’ici fin avril.

Lire la suite