Contenu principal

En direct de l’USP n° 5 (28.01. – 01.02.2019)

Note de la semaine

En collaboration étroite avec ses membres, l’USP est actuellement en train de définir sa prise de position sur la PA 2022+. Ceci représente beaucoup de travail car la thématique est complexe et le temps est compté : le 20 février prochain, la position définitive de l’USP sera adoptée par la chambre suisse d’agriculture. D’ici là, de nombreuses analyses, calculs, rapports complémentaires et discussions bilatérales sont nécessaires. Ainsi, la prise de position de l’USP sera le résultat d’un processus démocratique auquel de nombreux exploitants auront pris part.

 


 

Commission permanente production animale

La commission permanente production animale s’est concentrée principalement, lors de sa dernière séance, sur la situation des différents marchés ainsi que la future politique agricole. Elle souhaite unanimement conserver les différents instruments de gestion du marché, y compris l’octroi partiel des contingents d’importation en fonction de la prestation indigène. Les membres de la commission ont également adapté le processus de recours ainsi qu’une précision quant aux conditions d’exclusion du programme AQ-Viande suisse. Par ailleurs, elle souhaite une meilleure prise en compte des praticiens dans la mise en oeuvre de la diminution des odeurs liées à la détention d’animaux. Enfin, la précampagne sur l’initiative « eaux potables propres » et l’état des lieux de la stratégie en faveur des fourrages indigènes ont été discutés.

Conseil énergétique en Suisse romande

Le groupe de travail « Conseil énergétique en Suisse romande » a discuté de l’état des lieux de l’élargissement de l’offre en matière de bilan énergétique. Avec celui-ci, les agriculteurs pourront rassembler de manière simple les données nécessaires à l’analyse de leurs besoins en énergie. Par la suite, en cas de consommation excessive, des mesures détaillées permettant de la diminuer leur seront proposées. A l’heure actuelle, un technicien franco-phone est recherché afin de pouvoir piloter le projet depuis le printemps 2019. Les étapes suivantes seront de trouver 20 exploitations pilotes, puis de définir les mesures d’efficience énergétique dans agri-PEIK.

AgriDigital.ch

AgriDigital doit rassembler les signataires de la charte sur la numérisation dans l’agriculture et faire « vivre » celle-ci. Quelques 30 personnes des différentes organisations concernées se sont rencontrées à une séance de lance-ment. Lors de trois ateliers, les participants ont discuté du programme d’activités, des processus de travail et des potentiels événements liés à la numérisation.

Ecole à la ferme

Le Forum national de l’Ecole à la ferme a discuté des activités en cours. Un nouveau dépliant, le renouvellement du portail internet, le rapport d’activités et les comptes 2018, l’assurance-qualité ainsi que l’implication du LID et d’AGIR ont été discutés. Le forum a également préparé la rencontre des responsables cantonaux de mars 2019 ainsi que sa retraite de deux jours.

Statistique de la semaine

En 2018, la Suisse a exporté 412‘391 doses de spermes de taureaux et en a importé 426‘773. La majorité des doses sont parties en Roumanie, en Pologne et en Italie alors que les importations provenaient principalement des Etats-Unis, de l’Allemagne et de la France.