Contenu - Energie

Energie

Vente d‘électricité
La rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) sera remplacée au début de l’année 2018 par le nouveau système de rétribution de l’injection (SRI). A l’avenir, les installations de plus de 500 kW et les nouvelles installations devront vendre leur électricité de manière autonome sur le marché de l’électricité. En tant qu’organisation de producteurs professionnelle, Fleco Power peut se substituer au gestionnaire de réseau local. Plus d’information : Flyer et www.flecopower.ch/fr/

Suite à la catastrophe nucléaire survenue le 11 mars 2011 à Fukushima,  la Suisse a décidé de sortir progressivement du nucléaire. Il faudra désormais renforcer l’approvisionnement en électricité de la Suisse grâce aux énergies renouvelables et augmenter l’efficience énergétique. Dans la mesure du possible, il faudra également éviter d’importer de l’électricité, car il n’est pas rare que celle-ci provienne d’agents énergétiques fossiles et nucléaires.

En s’appuyant sur les nouvelles perspectives énergétiques, le Conseil fédéral a fait élaborer la Stratégie énergétique 2050. La Stratégie énergétique 2050 décrit la voie à suivre par la Suisse pour réussir le tournant énergétique et garantir la sécurité de l'approvisionnement en électricité. Cette stratégie constitue en outre un instrument de politique pour la protection du climat, car la mise à disposition d’électricité provenant d’énergies renouvelables permet aussi de réduire les émissions de CO2 liées à la consommation d’énergie.

En fournissant de l’électricité et de la chaleur à partir d’installations photovoltaïques et de biogaz, l’agriculture suisse peut contribuer de façon substantielle au tournant énergétique prévu. Une étude réalisée par la plate-forme AgroCleanTech montre que le potentiel de l’agriculture est considérable, que ce soit dans le domaine de l’efficience énergétique ou dans la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. A titre d’exemple, un assainissement adapté d’un bâtiment se traduit par d’importantes économies de combustible, tout comme la récupération de la chaleur du refroidissement du lait permet d’économiser de l’électricité. En fournissant de l’électricité à partir d’installations photovoltaïques et de biogaz, l’agriculture pourrait, d’ici en 2030, produire deux fois plus d’électricité qu’elle n’en consomme.

L’Union suisse des paysans (USP) s’engage pour que les familles paysannes puissent exploiter ce potentiel et ainsi apporter leur contribution au tournant énergétique et à la protection du climat.

Sur le même sujet