Contenu principal

Biodiversité dans l’agriculture suisse

Par biodiversité, on entend la diversité des habitats, des espèces et des gènes. Elle constitue la base de la vie. La biodiversité est importante pour l'agriculture, car elle fournit une multitude de services écosystémiques, comme la pollinisation. L'agriculture a une influence à la fois positive et négative sur la biodiversité. Elle est consciente de sa responsabilité et attache une grande importance à la préservation d'une biodiversité saine pour un avenir durable de la production alimentaire.

Comment les familles paysannes suisses favorisent-elles la biodiversité ?
Bandes d'auxiliaires, jachères, murs de pierres sèches, prairies extensives, arbres fruitiers haute-tige et bien d'autres encore : les familles paysannes suisses encouragent la biodiversité grâce à ces surfaces de promotion de la biodiversité (SPB). Et ce sur 19 pour cent - 190 000 hectares - de leur surface agricole utile ! Selon les prestations écologiques requises (PER), seuls 7 % sont exigés.

L'ordonnance sur les paiements directs (OPD) définit quels éléments sont considérés comme des SPB et s'ils présentent le niveau de qualité QI et/ou un niveau de qualité particulièrement élevé QII, p.ex. contenir au moins 6 plantes indicatrices d'une liste prédéfinie ou répondre à certains critères d’exploitation. Pour la plupart des SPB, il existe à cet effet des "contributions à la mise en réseau". Cela signifie que l'agriculteur participe à un projet de mise en réseau des surfaces et améliore ainsi de manière ciblée les voies de communication entre les habitats naturels et semi-naturels, ce qui favorise le développement et la diffusion des animaux et des plantes.

La politique agricole fixe à chaque fois les objectifs en matière de biodiversité. En 2021, l'agriculture suisse dépassait non seulement les exigences de base des PER (19 au lieu de 7 % de SPB), mais aussi nettement, voire très nettement, les objectifs d'étape de la politique agricole 2014 - 2017 / 2018 - 2021 (voir tableau).

ObjectifCondition préalableEtat 2021Objectif dépassé
Objectif de surface PER7 % de la surface agricole utile est à la disposition de la biodiversité190'450 ha19%271%
Niveau de qualité I65’000 ha SPB en région de plaine82'000 ha-126%
Niveau de qualité II40 % de SPB de qualité    85’329 ha44%110%
Niveau de mise en réseau50 % des SPB mises en réseau158’460 ha81%162%

Outre les SPB, les familles d'agriculteurs encouragent la biodiversité d'autres manières.

  • Les familles paysannes adhèrent à des labels tels que Bio Suisse, Demeter ou IP-Suisse. Ainsi, chez IP-Suisse, les familles paysannes choisissent parmi une série de prestations supplémentaires pour atteindre un nombre de points minimum prédéfini. En achetant les produits correspondants, les consommateurs soutiennent les efforts des familles paysannes suisses.
  • Participation à des programmes tels que Labiola dans le canton d'Argovie, qui promeut non seulement la biodiversité, mais en outre la qualité du paysage.
  • Par leur activité, les familles paysannes maintiennent les surfaces ouvertes, surtout dans les régions situées en altitude. Car sinon, la Suisse serait une grande zone forestière. Ce serait certes proche de la nature, mais sans bénéfice pour la biodiversité.
  • Passer d'une production conventionnelle à une agriculture régénérative, par exemple, en mettant l'accent sur la santé et la fertilité du sol.
  • Les familles paysannes utilisent des produits phytosanitaires moins souvent, de manière beaucoup plus ciblée et surtout moins nocifs pour l'environnement. Ainsi, plus de la moitié des quantités de produits phytosanitaires vendues aujourd'hui sont autorisées pour l'agriculture biologique.

Il est très important de comprendre comment les familles paysannes peuvent promouvoir la biodiversité dans leurs travaux quotidiens. Les insectes, dont dépendent de nombreuses cultures pour la pollinisation, leur tiennent particulièrement à cœur. Il est notamment possible de prendre des mesures de protection des insectes lors du fauchage des prairies. Par exemple, les prairies sont fauchées tôt le matin ou le soir, lorsque la période de vol principale des insectes, en particulier des abeilles, est terminée. Le choix et l'utilisation des machines de récolte jouent également un rôle important. Ainsi, la faucheuse à barre de coupe est permet de ménager la petite faune.

Où existe-t-il encore un potentiel ?
En premier lieu, le potentiel consiste à améliorer la qualité des surfaces existantes. Un potentiel existe également dans les régions de grandes cultures. Afin d’exploiter ce potentiel, l’exigence PER de 7% de SPB sera élargie à partir de 2024. Désormais, 3.5% des surfaces devront être aménagées spécialement sur les terres arables d’une exploitation (pour autant que l’exploitation possède plus de 3 ha de terres arables). L’important est de ne pas exclure de nouvelles surfaces agricoles de l’assolement. En effet, le mandat principal confiée par la Constitution à l'agriculture reste de contribuer à l'approvisionnement de la population en denrées alimentaires.


Chaque action compte - que fais-tu pour la biodiversité ?
La population est également invitée à s'engager en faveur de la biodiversité (apprends-en plus ici). Car la biodiversité ne s'arrête ni à la ville ni aux frontières nationales. Chacun peut contribuer de manière simple à la préservation de la biodiversité. Que ce soit en aménageant des jardins proches de la nature, des hôtels à insectes ou en faisant le choix d’acheter des produits bio ou d'autres produits labellisés suisses. Les possibilités sont nombreuses.

Biodiversité

Staudenmann Yverdon

Interlocuteur pour le dossier

Diane Gossin

Diane Gossin

Responsable suppléant du division energie & environnement
Collaboratrice spécialisée Biodiversité et transport 

Belpstrasse 26, 3007 Bern       
diane.gossin@sbv-usp.ch
Département Production, marché & écologie
Division Energie & environnement

  

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°7-2024

20.02.24 | Le GT Affaires internationales s’est réuni lors de sa rencontre annuelle. Les politiques commerciale et européenne, la conférence ministérielle de l'OMC et les prochains accords de libre-échange ont fait l’objet de débats.

Lire la suite
Communiqués de presse
« 1000 pour la biodiversité » : appel à participation

13.02.24 | En vue d’améliorer la qualité des surfaces de promotion de la biodiversité, l’Union suisse des paysans et Coop proposent d’aménager 1000 petites structures et arbres supplémentaires. Toute personne participante recevra à cet effet 100 francs par nouvel élément. Il ne reste plus qu’à s’inscrire et à atteindre l’objectif d’ici fin avril.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°6-2024

12.02.24 | Les familles paysannes pratiquant la vente directe peuvent se procurer du matériel d’emballage auprès d’Agrimpuls. À partir du 1er mars, l’action de printemps leur permettra de bénéficier d’un rabais de 5%.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°5-2024

05.02.24 | Dans le cadre de la pétition lancée par l’agriculture suisse, la direction de l’USP s’est entretenue avec Coop et Aldi. Elle leur a rappelé l’importance d’une hausse des prix à la production.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°4-2024

29.01.24 | La semaine dernière, les membres du Parlement ont reçu une invitation à rejoindre le comité national contre l'initiative biodiversité. Les personnes intéressées ont la possibilité d’adhérer au comité en question à tout moment.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°3-2024

22.01.24 | L’initiative biodiversité sera soumise au vote du peuple le 9 juin ou le 22 septembre prochain. Aussi l’USP a-t-elle organisé une séance d’information en ligne à l’attention de ses organisations membres.

Lire la suite
Communiqués de presse
Nos familles paysannes s’engagent pour la biodiversité

18.01.24 | À l’instar de toutes les activités humaines, l’agriculture a un impact sur la biodiversité. En même temps, elle en est tributaire. C’est pourquoi les familles paysannes assument une grande responsabilité en remplissant différentes obligations relatives à la biodiversité. Aujourd’hui, une moyenne de 19 % des surfaces utilisées à des fins agricoles est dédiée à la promotion de la biodiversité. Pour obtenir un meilleur impact, de nouvelles approches sont nécessaires. En effet, davantage de surfaces ne veut pas dire davantage d’effets.

Lire la suite
Communiqués de presse
Des prix rémunérateurs et le rejet de l’initiative biodiversité

03.01.24 | Lors de sa conférence de presse de début d’année tenue sur une exploitation agricole du Seeland, l’Union suisse des paysans a expliqué en quoi une hausse des prix à la production permettrait de contrer la baisse du revenu des familles paysannes. La faîtière agricole a aussi réaffirmé son intention de rejeter l’initiative biodiversité en 2024, avançant comme principal argument les exigences extrêmes en matière de promotion de la diversité des espèces.

Lire la suite