Contenu principal

Déchets sauvages

L’anglicisme « littering » désigne le fait de jeter ou d’abandonner des déchets par négligence hors des endroits prévus à cet effet. Malheureusement, de plus en plus de gens se débarrassent n’importe où d’emballages d’aliments ou de boissons et de paquets de cigarettes vides, que ce soit lors d’une balade dans la nature ou par la fenêtre de leur véhicule. Par conséquent, les familles paysannes consacrent toujours plus de temps au ramassage des détritus abandonnés le long des chemins et des routes. Le temps étant de l’argent, les déchets sauvages sont un facteur de coût.

Dangereux pour les animaux et les machines

La situation devient critique lorsque des déchets finissent dans les prés et les champs qui donnent du fourrage pour les animaux : d’une part, les déchets restent souvent dissimulés dans l’herbe haute et, d’autre part, la récolte des fourrages est aujourd’hui mécanisée. Cela veut dire qu’une machine fauche et hache l’herbe qui sera ensuite ensilée et conservée pour l’hiver. Les corps étrangers solides, comme les canettes en aluminium ou les bouteilles en plastique, mais aussi des clous ou des objets métalliques perdus ou abandonnés, sont broyés en petits morceaux acérés et dangereux ou nuisibles, qui finiront dans l’estomac des animaux. Les animaux souffrent de lésions internes, d’infections et de douleurs. Ils cessent de manger, maigrissent et peuvent, au pire, trouver la mort. Parfois, une opération onéreuse (plusieurs milliers de francs) aux frais des familles paysannes permet d’éviter la mort de l’animal. Des corps étrangers solides et rigides peuvent en outre endommager les machines, leur réparation engendrant aussi des coûts importants. Enfin, les mégots de cigarette et les crottes de chien qui se retrouvent dans l’herbe destinée à l’affouragement du bétail présentent un risque sanitaire non négligeable.

Panneaux et Mini-brochure

Les Panneaux sont disponible auprès des chambres cantonales d’agriculture

Mini-brochure « Bien vivre ensemble à la campagne ! » : Cliquez ici pour commander la mini-brochure gratuite « Bien vivre ensemble à la campagne ! » 

Panneau légers

Cliquez ici pour commander les panneaux légers de la communauté d’intérêts pour un monde propre.

 

Élément d’exposition

En plus des panneaux et de la mini-brochure, une vache grandeur nature avec un estomac en plexiglas est à votre disposition pour des expositions ou manifestations. Le prêt est gratuit, seul le transport est à votre charge. Pour en savoir plus et réserver : ivo.schwizer@hellosbv-usp.ch

Interlocuteur pour le dossier

Sandra Helfenstein

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Communication et services internes
Coresponsable de la communication, service Médias & Relations publiques
Porte-parole de l'USP

Téléphone 056 462 52 21
Mobile 079 826 89 75
Email sandra.helfenstein@sbv-usp.ch

  

En direct de l'USP En direct de l’USP n° 25 (19.06. – 23.06.2017)

28.06.17 | La numérisation de l’agriculture est dans toutes les discussions. Beaucoup de fichiers qui suscitent de l’intérêt sont produits. Ils sont parfois de grande valeur et ceci amène aussi des dangers. Aujourd’hui, beaucoup d’agriculteurs sont également fournisseurs d’énergie. Est-ce que dans le futur la mise à disposition de données pourrait également être une branche de production en tant que tel ? L’USP s’engage dans cette thématique avec pour objectif que les familles paysannes profitent en premier lieu de cette numérisation.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 23 (05.06. – 09.06.2017)

14.06.17 | Même si ça n’est pas tout à fait un jubilé important que l’USP a pu fêter le 7 juin dernier, il n’est pas anodin de noter qu’elle compte comme une organisation professionnelle de premier rang 120 ans après sa fondation. Le travail de l’USP ne peut être efficace que grâce à celui de ses organisations membres et c’est pourquoi le secré-tariat adresse ses sincères remerciements aux chambres cantonales et aux organisations sectorielles qui portent les buts et les mesures de l’USP.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 12 (20.03. – 24.03.2017)

29.03.17 | Les dirigeants de Migros, menés par Herbert Bolliger, président de la direction général de la Fédération des coopératives Migros, et l’USP, mené par le président Markus Ritter, se sont rencontrés comme à leur habitude pour faire le point. La situation sur les marchés de tous les secteurs de production a été évoquée, également le marché du lait. Migros a déclaré verser l’actuel prix indicatif pour le lait A. Toutefois, selon l’USP, une amélioration des prix aux producteurs est urgente, afin de ne pas mettre en danger la production laitière dans le pays d’herbages qu’est la Suisse. Un échange a également eu lieu concernant les sujets politiques actuels. L’USP a pris connaissance avec satisfaction de l’attitude positive de Migros au sujet du contre-projet à l’initiative pour la sécurité alimentaire. Tous deux se sont mis d’accord sur le fait que le contre-projet reprend le thème de la sécurité alimentaire dans une approche globale.

Lire la suite