Contenu principal

Importance économique de l’agriculture

En regardant les indicateurs économiques généraux, l’agriculture semble relativement insignifiante à première vue : les quelque 100 000 emplois (équivalents plein temps) qu’elle compte ne génèrent que 0,6 % du produit intérieur brut. Or, cette première impression est trompeuse. Dans la chaîne de création de valeur de l’alimentation, 200 000 postes en amont et en aval de l’agriculture dépendent de celle-ci. La transformation et la vente des matières premières alimentaires d’une valeur de 10 milliards de francs donnent lieu à des recettes de l’ordre de presque 60 milliards de francs. Par ailleurs, les emplois et la création de valeur sont répartis de manière très inégale dans les régions. C’est surtout dans les petites communes rurales que l’agriculture et les autres secteurs qui en dépendent représentent un facteur économique et vital important. À titre d’exemple, le secteur primaire représente plus de 25 % de l’emploi total dans un quart de toutes les communes.

Qui plus est, ces chiffres occultent une partie importante des prestations agricoles, à savoir celles qui n’ont pas de valeur marchande et qui, de ce fait, ne sont pas prises en compte dans le calcul ci-dessus. Alors que les biens et les services agricoles primaires se retrouvent sur un marché d’offre et de demande, un tel marché fait défaut pour les biens publics. En voici quelques exemples classiques : la sécurité de l’approvisionnement, l’entretien du paysage, l’encouragement de la biodiversité et le maintien d’activités dans les régions rurales. Par l’intermédiaire de mesures incitatives correspondantes (p. ex. les paiements directs), la politique doit faire en sorte que ces biens et ces prestations publics soient produits dans les quantités souhaitées par la société.

Interlocuteur pour le dossier

Martin Brugger

Martin Brugger

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléant du Département Economie,
formation et relations internationales

Téléphone 056 462 53 33
Email martin.brugger@sbv-usp.ch

  

Communiqués de presse
L’agriculture suisse vaut plus qu’il n’y paraît à première vue

03.01.19 | Il est beaucoup question des coûts que génère l’agriculture indigène et de son faible taux de participation à la création de richesse. Par contre, son utilité d’intérêt public et sa valeur réelle sont souvent passées sous silence. L’USP entend bien profiter de son nouveau rapport de fond pour inverser la tendance.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les intérêts propres d’economiesuisse

16.10.18 | Après Avenir Suisse, voici qu’economiesuisse s’est fendue d’une étude sur l’avenir de la politique et du commerce extérieur agricoles. Abaisser la protection douanière pour les denrées alimentaires : cette recette miracle sert avant tout les intérêts propres d’economiesuisse.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pour Avenir Suisse, la nourriture tombera du ciel

07.09.18 | Une politique agricole d’avenir : ainsi s’intitule le pamphlet sur l’abolition de l’agriculture suisse dont s’est fendu aujourd’hui Avenir Suisse. Ce brûlot fourmille d’affirmations absurdes et de propositions insensées. Cela est tout sauf propice à la confiance en l’économie suisse.

Lire la suite
Points de vue La politique agricole de l’avenir ne saurait être passéiste

05.01.18 | En novembre dernier, la Neue Zürcher Zeitung annonçait des perspectives fort réjouissantes pour l’économie suisse. À la mi-décembre, le Secrétariat d’État à l’économie confirmait cette annonce en prévoyant une croissance robuste de 2,3 % en 2018. Dès lors, je me demande comment l’idée est venue au Conseil fédéral de devoir réduire la protection douanière des produits agricoles pour que le reste de l’économie ne pâtisse pas de la situation du secteur primaire. Quoi qu’il en soit, je ne comprends pas non plus pourquoi le Conseil fédéral s’attaque d’emblée au démantèlement des protections douanières dans tous les scénarios qu’il envisage dans sa Vue d’ensemble du développement de la politique agricole. Un rapport aussi déséquilibré n’a d’une vue d’ensemble que le nom.

Lire la suite
Points de vue Une victoire pour le secteur agricole et alimentaire

25.09.17 | La bataille est terminée, le plébiscite avec un score de 79 % des voix est extraordinaire. Obtenir cette victoire n’a été, de loin, pas aussi évident que cela peut paraître après coup. Même sans campagne adverse officielle, le projet a dû affronter de puissants vents contraires. Des déclarations contradictoires à propos du libre-échange et de l’ouverture des marchés ont semé le doute parmi la paysannerie et ont suscité des critiques parfois acerbes dans l’agriculture. Divers médias, avant tout en Suisse alémanique, ont pris parti contre le projet, certains se laissant même aller à un journalisme partisan. Il est d’autant plus réjouissant que les citoyennes et citoyens n’aient pas perdu de vue l'essentiel et aient ignoré les commentaires.

Lire la suite