Contenu principal

Commentaire de marché Une certaine retenue est de mise

07.06.19 | À un prix de 4 fr. 50 pour les porcs, éleveurs et engraisseurs s’en sortent, alors qu’un prix de 4 fr. 00 le kg PM permettrait de couvrir les charges spécifiques, hors salaire calculé. La dernière fois que les porcs coûtaient 4 fr. 50 remonte à 2014. À l’heure actuelle, le prix d’un goret tourne autour de 180 francs, si bien que les engraisseurs devront obtenir un prix semblable dans quinze semaines, c’est-à-dire cet automne. Fort heureusement, l’offre en gorets n’augmente pas malgré une demande soutenue. L’approvisionnement indigène ne doit pas dépasser 92 %, il s'agit là de la condition sine qua non pour que les détenteurs de porcs puissent produire de façon rentable pendant une période prolongée. Les semaines avec moins de jours d'abattage, comme à Noël ou à Pâques, la baisse de la production indigène contribue à éviter des accumulations. Cela ne fonctionne cependant que si la production indigène n’excède pas 92 %. Outre l’approvisionnement du marché, ce sont les libérations d’importation qui requièrent de se montrer prévoyant et de tenir compte du marché. Il y a assez de places d’engraissement à l’heure actuelle, les places excédentaires ne devraient pas pousser les éleveurs à accroître la production. En effet, la production progresse encore, alors que la consommation poursuit toujours son recul. Les ventes d'aloyaux peinent à décoller comme souhaité ces jours-ci. Des bonnes ventes de viande de grillade dans les semaines à venir feront du bien au marché tout entier.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l‘USP n°18 (29.04 – 03.05.2019)

07.05.19 | Commission permanente production animale La commission permanente production animale de l’USP a discuté du développement des contributions aux systèmes de production dans le cadre de la future politique agricole ainsi que de la clé de répartition des soutiens à la sélection animale. Concernant ce dernier point, un groupe de travail a été mis en place. La commission a égale-ment fait le point sur la stratégie pour les fourrages indigènes, pris position sur l’ordonnance sur les aides aux services de santé animale, adapté le règlement d’AQ-Viande suisse en matière d’éclairage dans les écuries et eu un échange avec Johanna Besier d’Agroscope.

Lire la suite
Commentaire de marché Garantir le revenu

22.03.19 | Le prix actuel de 4 fr. 40 le kg PM auquel s’échangent les porcs de boucherie est réjouissant et justifié. Ce niveau n’avait pas été atteint depuis cinq ans. Selon les producteurs, ce montant est néanmoins nécessaire. En effet, il permet à des exploitations moyennes d’élevage et d’engraissement (50 PTE, 350 PPE, 26 porcelets par truie et par an) de viser un revenu horaire de 34 francs (revenu en vigueur dans l’engraissement des volailles) pour rentabiliser leur production. Une production conforme au marché est donc de mise pour garantir le revenu des détenteurs de porcs sur le long terme.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 8 (18.2 – 22.2.2019)

27.02.19 | Il est rare qu’autant de thèmes agricoles soient en même temps sur le devant de la scène publique. Actuellement, on discute du développement de la Politique agricole 22+, de la deuxième étape de la révision de la loi sur l’aménagement du territoire – où il est question des constructions hors de la zone à bâtir – de la protection douanière en relation avec les accords de libre-échanges et, enfin, des initiatives contre les produits phytosanitaires qui auraient pour conséquence des changements fondamentaux dans l’agriculture. L’USP s’engage corps et âme afin que les intérêts des familles paysannes soient pris en considération. Une chose est sûre, il y a de quoi s’occuper !

Lire la suite
Commentaire de marché Porcs de boucherie : Les prix ne sont pas conformes au marché

09.11.18 | Cela fait huit semaines que le marché des porcs de boucherie se montre équilibré dans l’ensemble, avec des prix au bas niveau de 3 fr. 70 le kg PM depuis le 2 novembre.

Lire la suite
Communiqués de presse
De moins en moins d’antibiotiques chez les animaux de rente

08.11.18 | Depuis un certain temps, l'agriculture suisse s'emploie à diminuer l'usage d'antibiotiques en promouvant la santé des animaux, en déployant des stratégies de sélection ciblées ou en recourant à la médecine complémentaire. Les différentes branches ont lancé toute une série de mesures et de projets. Au cours des dix dernières années, il a ainsi été possible de réduire de plus de moitié l'usage d'antibiotiques dans la détention d’animaux de rente. Ce succès doit perdurer.

Lire la suite
Commentaire de marché Améliorer le salaire horaire

14.09.18 | Les excédents d’offre ont fait pression sur les prix. En conséquence, les éleveurs de porcs ont accusé des pertes financières colossales cet été : en seulement six semaines, le prix des porcs de boucherie a plongé de 90 ct., s’établissant à 3 fr. 30 le kg PM.

Lire la suite
Commentaire de marché Bonne année pour le veau et l’agneau

14.09.18 | Les engraisseurs de veaux ont connu une meilleure année que 2016. Les prix des veaux ont ainsi chuté de manière saisonnière à seulement 13 fr. 20 par kg de poids mort, au lieu de tomber au-dessous de 12 fr. 00 à l’instar de l'année précédente

Lire la suite