Contenu principal

Santé des végétaux : les organismes nuisibles envahissants

La drosophile du cerisier, la punaise diabolique et le scarabée japonais. Qu’ont en commun ces trois insectes ? S’agit-il d'insectes particulièrement beaux ?

Il y a quelques années encore, aucun agriculteur en Suisse n’avait entendu parler de ces trois insectes. Entretemps, ces bestioles posent toutefois de sérieux problèmes à l’agriculture suisse. Ce qu’elles ont en commun, c’est qu’elles ont réussi à se frayer un chemin jusqu’en Suisse au cours des dernières années. Que ce soit en prenant place dans une cargaison de tuiles en provenance de Chine dans le cas de la punaise diabolique, ou en se rapprochant chaque année un peu plus de nos contrées depuis le sud dans le cas du scarabée japonais. 

Ces trois insectes sont des exemples de nombreux organismes nuisibles qui, grâce à l’essor du commerce et des voyages au niveau mondial, ont réussi à atteindre la Suisse, où ils causent des dégâts majeurs aux plantes. La punaise diabolique, par exemple, a infesté de nombreux poiriers en 2019, détruisant un quart de la récolte dans certaines régions. Pour les familles paysannes, ces dégâts se chiffrent en pertes de plusieurs millions de francs et occasionnent beaucoup de travaux supplémentaires. 

Afin d'éviter que de nouveaux organismes nuisibles n'entrent en Suisse à l'avenir, nous avons besoin de l'aide de tous :

  • Jardiniers (amateurs), propriétaires de forêts, propriétaires de maisons, agriculteurs : tous sont invités à observer attentivement la nature et à contribuer à la détection précoce des ravageurs et des maladies des plantes, mais aussi à ne pas planter des espèces envahissantes comme le laurier-cerise.  
  • Aucune plante (y compris les fruits, les légumes ou les fleurs coupées) ne doit être ramenée en Suisse après avoir passé des vacances hors d’Europe. 

Interlocuteur pour le dossier

Barbara Steiner

Union Suisse des Paysans
Division Production végétale 
Interlocutrice de l’USP pour le dossier Génie génétique

Téléphone    076 533 59 90
E-Mail      barbara.steiner@sbv-usp.ch