Contenu principal

Vaches, chevaux ou plantes : découvre ton talent aux MySkills !

Communiqué de presse de l‘OrTra AgriAliForm du 11 septembre 2018 

Demain débutent les SwissSkills 2018 dans l’enceinte de la Bernexpo.  Sept métiers de l’agriculture ainsi que la spécialisation en agriculture bio participeront aussi à ces championnats suisses. Quatre compétitions distinctes auront lieu du 12 au 15 septembre, tandis que le dimanche 16 septembre, ce sont les visiteurs et visiteuses qui pourront mettre la main à la pâte aux MySkills, sous les chapiteaux 6 et 7, et traire des vaches, monter à cheval, reconnaître des plantes ou essayer de manœuvrer un chariot élévateur. 

Du 12 au 16 septembre, les meilleurs jeunes professionnels de 75 métiers mesureront leurs compétences sur le site de Bernexpo à l’occasion des SwissSkills. Les professions de l'agriculture y seront représentées. Tandis que seuls les agriculteurs avaient participé à la compétition de la première édition en 2014, cette année verra également s’affronter les maraîchers, les vignerons, les cavistes et les professionnels des métiers du cheval. Les autres métiers et spécialités du champ professionnel de l’agriculture seront aussi au rendez-vous : arboriculteurs, aviculteurs et agriculteurs bio permettront au public de découvrir leurs métiers en action. 

Outre la promesse de suspense à l’état brut, les SwissSkills sont également l’occasion de se familiariser avec les différents métiers de l’agriculture. En plus des journées de compétition à proprement parler du jeudi 12 au samedi 15 septembre, les visiteurs pourront s’essayer le dimanche 16 septembre aux différentes professions dans le cadre de « MySkills » : traire des vaches, monter à cheval, déguster des jus de raisin, reconnaître des plantes, manœuvrer un chariot élévateur et bien d'autres activités attentent les visiteurs et visiteuses. Par ailleurs, des jeunes professionnels présenteront au public des épreuves de la compétition dans des conditions réelles. Outre des informations approfondies et la possibilité de se familiariser avec les différentes formations, le suspense sera donc à son comble dans les tentes 6 et 7 accueillant le champ professionnel de l’agriculture. Une visite permettra de dévoiler des talents cachés ou de susciter des vocations !

Renseignements

Loïc Bardet

Directeur Agora
Président de l’OrTra AgriAliForm

Mobile 079 718 01 88

Martin Schmutz

Martin Schmutz

Responsable de la Divison Agriprof
Secrétaire de l’OrTra AgriAliForm

Téléphone056 462 54 31
EMail martin.schmutz@agriprof.ch

Sandra Helfenstein

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Communication et services internes
Coresponsable de la communication, service Médias & Relations publiques
Porte-parole de l'USP

Téléphone 056 462 52 21
Mobile 079 826 89 75
Email sandra.helfenstein@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Prises de position Stellungnahme Umsetzung des WTO-Beschlusses zum Ausfuhrwettbewerb

18.01.17 | Der SBV bedauert, dass Aufgrund des WTO-Beschlusses die Schweiz die Exportbeiträge im Rahmen des Schoggigesetzes aufheben muss, während andere Staaten die Exportwirtschaft weiterhin über andere Instrumente der Exportförderung unterstützen können. Der SBV stellt zudem fest, dass die vorgeschlagenen Begleitmassnahmen zur Abschaffung der Exportbeiträge ungenügend sind. Das vorgeschlagene Instrument der produktgebundenen Beiträge für die Milch- und Brotgetreideproduzenten ist zwar richtig. Die vorgesehenen Finanzmittel sind aber nicht ausreichend und müssen auf das Kreditniveau der Jahre 2015, 2016 und 2017 in der Höhe von 94.6 Mio. Fr. aufgestockt werden.

Lire la suite
Prises de position Anhörung zum Erlass der EKAS-Richtlinie Nr. 6518 «Ausbildung für Bediener von Flurförderzeugen»

10.01.17 | Der SBV als Dachverband der Schweizer Landwirtschaft hat von der neuen EKAS-Richtlinie über die «Ausbildung von Bedienern von Flurförderzeugen» erfahren. Die Anforderungen an die Ausbildung für Bediener von Staplern und ähnlichen Fahrzeugen für den hofinternen Warenumschlag haben in der Landwirtschaft nicht zu unterschätzende Folgen. Für den SBV ist es von grosser Bedeutung, dass sich die Anforderungen der Richtlinie bei der Umsetzung branchenkonform an die Bedürfnisse der Landwirtschaft anpassen lassen. Zudem sollen die Erfahrungen der brancheneigenen Präventionsstellen, Beratungsstelle für Unfallverhütung in der Landwirtschaft (BUL) und agriss, berücksichtigt werden können.

Lire la suite