Contenu principal

La baisse du prix du lait sert-elle à accroître les marges ?

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 5 juillet 2019

Il est incompréhensible que les entreprises les mieux positionnées sur le marché suisse veuillent faire passer coûte que coûte des baisses de prix du lait à l’approche de la période de faible production, alors que tous les principaux indicateurs de marché laissent entrevoir une stabilité ou une évolution positive. Bien des éléments donnent à penser que les acheteurs procèdent ici à une augmentation sans détour de leurs marges sur le dos des producteurs de lait. L’Union suisse des paysans et les Producteurs Suisses de Lait condamnent cette façon de faire. Les deux organisations exigent très clairement une hausse de 3 centimes du prix du lait pour rémunérer les prestations supplémentaires du « Tapis vert ».

Les négociations du prix du lait à partir du 1er juillet 2019 ne sont pas encore achevées. Les baisses du prix du lait réclamées par les acheteurs restent encore et toujours d’actualité. Le marché, lui, évolue encore et toujours dans une autre direction. Des arguments commerciaux objectifs justifiant aussi peu que ce soit la démarche annoncée font toujours défaut. Les faits sont les suivants :

  • les stocks de beurre se révèlent bas ;
  • les livraisons de lait restent inférieures à celles de l’année dernière ;
  • l’indice du prix indicatif du lait A est en hausse ;
  • la situation du marché et les perspectives dans l’UE se montrent stables à légèrement positives.

La donne n’a toujours pas changé après des investigations approfondies et les discussions menées entre-temps. Il n’y a pas de nouveaux éléments factuels permettant d’arriver à une autre conclusion. C’est pourquoi l’Union suisse des paysans (USP) et les Producteurs Suisses de Lait (PSL) condamnent encore avec autant de détermination la démarche prévue par divers acheteurs de lait.

Il est essentiel que les groupes de négociation manifestent aussi leur incompréhension en termes clairs. Les producteurs suisses de lait créent une valeur ajoutée avérée, qui contribue de façon absolument substantielle à un meilleur positionnement. Il est dès lors inadmissible que le secteur en aval en profite à fond pour augmenter ses marges. Ce n’est pas ainsi que fonctionne une collaboration dans un esprit de partenariat.

Les producteurs de lait se sentent livrés à la merci d’acteurs tout-puissants sur le marché. Dans l’optique des débats autour de la PA22+, des réflexions supplémentaires sur de meilleures conditions-cadres seront indispensables pour mettre les producteurs dans une position d’égalité avec les autres acteurs du marché.

Le guide pratique et liste de contrôle « Bovins et sentiers pédestres » est conforme aux prescriptions en vigueur en matière de sécurité et de prévention des accidents. Comme le montre la jurisprudence, ce document et les mesures prises jouent un rôle important dans les jugements rendus à la suite d’événements dommageables. La liste de contrôle a fait ses preuves. Disponible auprès du SPAA, de l’USP, de Vache mère Suisse et de Suisse Rando, elle est aussi disponible en ligne.

Renseignements

Reto Burkhardt

Producteurs Suisses de Lait
Téléphone 079 285 51 01

Jacques Bourgeois

Jacques Bourgeois

Union Suisse des Paysans
Directeur
Conseiller national

Téléphone 079 219 32 33
E-Mail jacques.bourgeois@sbv-usp.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Union Suisse des Paysans
Responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Commentaire de marché Bétail d’étal : la production en forte progression

23.11.18 | Le marché du bétail d’étal s’est montré stable. Cela ne va pas de soi, en regard de la progression de 4,4 % au niveau de la quantité de carcasses produites au cours des derniers mois.

Lire la suite
Commentaire de marché Agneaux: 11 francs et 10 centimes, c’est leur dernier prix

16.11.18 | En cette fin d’automne 2018, le marché de la viande d'agneau reflète bien la tension qui règne sur le marché depuis quelques mois déjà.

Lire la suite
Commentaire de marché Porcs de boucherie : Les prix ne sont pas conformes au marché

09.11.18 | Cela fait huit semaines que le marché des porcs de boucherie se montre équilibré dans l’ensemble, avec des prix au bas niveau de 3 fr. 70 le kg PM depuis le 2 novembre.

Lire la suite
Commentaire de marché Des veaux qui vaudront de l’or

02.11.18 | À l’heure actuelle, il y a pléthore de veaux d’engrais dans un contexte de faible demande. Les engraisseurs achètent peu de veaux ces temps-ci, car les étables d’engraissement sont pleines à craquer d’animaux bientôt prêts à l’abattage.

Lire la suite
Commentaire de marché Des vaches et des veaux prisés

19.10.18 | La situation est au beau fixe sur le marché du gros bétail d'étal. Le prix hebdomadaire des taureaux et des bœufs de classe T3 reste de 8 fr. 80 le kg poids mort (PM) et est payé par les acheteurs.

Lire la suite
Commentaire de marché Bœufs meilleur marché, veaux plus chers

21.09.18 | usqu’à la fin juillet, la production de viande d’étal (taureaux, génisses, bœufs) a crû de 9,5 % en glissement annuel, tandis que les prix à la production du gros bétail d’étal ont baissé par rapport à 2017.

Lire la suite
Commentaire de marché Améliorer le salaire horaire

14.09.18 | Les excédents d’offre ont fait pression sur les prix. En conséquence, les éleveurs de porcs ont accusé des pertes financières colossales cet été : en seulement six semaines, le prix des porcs de boucherie a plongé de 90 ct., s’établissant à 3 fr. 30 le kg PM.

Lire la suite
Commentaire de marché Bonne année pour le veau et l’agneau

14.09.18 | Les engraisseurs de veaux ont connu une meilleure année que 2016. Les prix des veaux ont ainsi chuté de manière saisonnière à seulement 13 fr. 20 par kg de poids mort, au lieu de tomber au-dessous de 12 fr. 00 à l’instar de l'année précédente

Lire la suite