Contenu principal

Le bon plan anti-gaspi : acheter à la ferme des aliments écartés de la commercialisation

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 25 juin 2020

En déployant diverses mesures, l’Union suisse des paysans s’engage pour réduire le gaspillage alimentaire à l’échelon du secteur agricole. Les magasins de ferme peuvent étiqueter des produits naturels invendables comme tels ou les écouler grâce à Too Good To Go. Par cette démarche, la faîtière agricole veut améliorer l’accueil réservé aux produits naturels imparfaits, redonner aux aliments leur juste valeur en général, et contribuer à la protection du climat.

Près du tiers de tous les aliments produits en Suisse est perdu ou gaspillé entre le champ et l’assiette. Par année, cette quantité équivaut à 2,6 millions de tonnes environ. À l’échelon du secteur agricole, ce sont notamment les critères de qualité stricts du commerce et de la transformation qui empêchent des produits alimentaires d’entrer dans l’alimentation humaine. Cependant, il sera difficile de revoir ces critères tant que les acheteurs et les consommateurs se montreront peu enclins à acheter des produits naturels présentant quelques imperfections. C’est sur cet aspect que se concentre une activité de l’Union suisse des paysans (USP) dans le cadre de la campagne nationale «SAVE FOOD, FIGHT WASTE.» : les exploitations pratiquant la vente directe peuvent signaler des produits invendables avec des autocollants gratuits ad hoc et néanmoins les vendre à un prix réduit. Des prospectus complémentaires expliquent à la clientèle que l’achat de ces produits un peu moins ragoûtants contribue à lutter contre le gaspillage alimentaire et à protéger le climat. Le site a-la-ferme.ch englobe toutes les exploitations de vente directe participantes.

Sur le site www.agriculture-durable.ch, la population trouvera désormais non seulement des informations générales sur le gaspillage alimentaire, mais aussi huit astuces concrètes de la part d’une paysanne. Sur le site de l’USP, dans le dossier « Gaspillage alimentaire », les familles paysannes concernées trouveront une liste d’acheteurs qui pourraient être intéressés à reprendre une partie des quantités relativement importantes de marchandise que les partenaires commerciaux ne prennent pas en charge pour des raisons de qualité. Les activités déployées dans le cadre de «SAVE FOOD, FIGHT WASTE.» doivent mener la population à apprécier davantage la nourriture et à reconnaître que l’aspect des produits naturels peut varier.

 

Too Good To Go

L’Union suisse des paysans collabore aussi avec l’application mobile gratuite « Too Good To Go » pour sauver des aliments. Les exploitations peuvent s’inscrire sur le site web de Too Good To Go et proposer aux utilisateurs de l’application un « panier surprise » contenant des produits naturels invendables, des salades ou des pains de la veille. Les exploitations réalisent ainsi un petit gain, répondent à un besoin des clients et apportent une contribution active à la réduction du gaspillage alimentaire.

Renseignements

Sandra Helfenstein

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Communication et services internes
Coresponsable de la communication, service Médias & Relations publiques
Porte-parole de l'USP

Téléphone 056 462 52 21
Mobile 079 826 89 75
Email sandra.helfenstein@sbv-usp.ch

Andrea Oldani

Union suisse des paysans
Communication
Responsable du projet Brunch du 1er août et a-la-ferme.ch

Téléphone   079 889 98 58
Email           andrea.oldani@sbv-usp.ch 

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Lancement suisse de la « Journée portes ouvertes à la ferme »

22.05.19 | Déjà bien établie dans plusieurs pays européens, la Journée portes ouvertes à la ferme veut maintenant aussi conquérir la Suisse. Pour la première édition, le 2 juin prochain, pas moins de 150 exploitations dans tout le pays ouvriront grand leurs portes et accueilleront le public pour une visite. À cette occasion, les familles paysannes présenteront diverses facettes de leur métier fascinant en contact avec la nature, les animaux et les plantes, dans le but de favoriser la confiance dans les produits indigènes et leurs producteurs. Un invité de marque est attendu en la personne du Conseiller fédéral Guy Parmelin. Il ira à la rencontre de la population dans trois exploitations en terres vaudoises, situées entre Puidoux et Forel (Lavaux).

Lire la suite
Communiqués de presse
La CER-N a pris les bonnes décisions selon l’USP

17.05.19 | La Commission de l’économie et des redevances du Conseil national rejette nettement l’initiative pour une eau potable propre et l’initiative pour une Suisse libre de pesticides de synthèse. Il n’y a pas non plus eu de majorité en faveur de contre-projets. La commission chargée de l’examen préalable abonde ainsi dans le même sens que le Conseil fédéral. C’est avec satisfaction que l’Union suisse des paysans prend acte de ces décisions.

Lire la suite
Communiqués de presse
Réduction des produits phytosanitaires : la Suisse est déjà en marche

27.02.19 | Le Conseil fédéral rejette l’initiative populaire « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » sans lui opposer de contre-projet. L’Union suisse des paysans approuve cette décision. En effet, l’agriculture suisse se développe déjà dans le sens voulu par l’initiative.

Lire la suite
Communiqués de presse « Nous protégeons ce que nous aimons »

21.01.19 | L’Union suisse des paysans veut profiter de l’année 2019 pour réaliser un travail d’information sur les thèmes soulevés par l’initiative pour une eau potable propre, avant tout sur la protection des végétaux et l’alimentation des animaux. Un groupe national d’accompagnement a entamé son travail, et divers projets sont lancés. Les familles paysannes sont invitées à mettre du leur !

Lire la suite
Communiqués de presse
Améliorer l’approvisionnement en fourrages suisses

12.07.18 | De nos jours, l’utilisation de produits phytosanitaires alimente de nombreux débats. Aussi l'Union suisse des paysans a-t-elle publié un magazine pour faire le point sur ces produits, sur les défis qu'ils représentent et sur les solutions à disposition. À Schalunen (BE), sur l’exploitation associée au projet bernois de protection des plantes que tiennent Ana Maria et Markus Lüscher, l’agriculture suisse a montré où elle en est et où elle veut aller.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’initiative pour une eau potable propre rejetée à juste titre par le Conseil fédéral

15.06.18 | Jugée draconienne, l'initiative pour une eau potable propre n’a pas convaincu le gouvernement. Ce dernier ne veut pas non plus lui opposer de contre-projet. L’Union suisse des paysans salue ces deux décisions : l’initiative est extrême, et des mesures concrètes sont déjà déployées pour répondre à ses revendications. L’agriculture est en train de faire ce qu’elle a à faire en concrétisant divers plans d’actions et stratégies.

Lire la suite
Communiqués de presse
Un débat déconnecté de la réalité du marché

25.05.18 | L’initiative de Future 3 « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » renchérirait les produits alimentaires et restreindrait le libre choix du consommateur. Par ailleurs, elle ne vise aucun autre domaine utilisant ces produits. C’est pourquoi l’Union suisse des paysans rejette cette initiative.

Lire la suite
Communiqués de presse
Oui à une eau potable propre, non à l‘initiative

18.01.18 | Aujourd’hui, le comité de l’initiative sur l’eau potable a déposé à la Chancellerie fédérale les signatures récoltées. L’aboutissement de l’initiative montre que la population tient à la propreté de cette eau. L’agriculture suisse veut aussi de l’eau propre et entend apporter sa pierre à l'édifice. Elle ne pourra pas le faire si elle ne produit presque plus rien. En effet, l’initiative prévoit de se détourner des denrées alimentaires indigènes au profit de produits importés et cultivés bien souvent dans des conditions douteuses en matière d’écologie et de bien-être animal.

Lire la suite