Contenu principal

Le Conseil national reconnaît le niveau élevé du bien-être animal

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 15 décembre 2021

Le Conseil national rejette l’initiative sur l’élevage intensif, de même que le contre-projet du gouvernement et son renvoi en commission. L’Union suisse des paysans salue ces décisions. L’urgence n’est pas à l’ordre du jour : l’excellente qualité de l’élevage des animaux en Suisse est unique au monde et se voit sans cesse améliorée. De plus, l’offre en denrées alimentaires d’origine animale remplissant des exigences encore plus strictes est suffisante.

Le Conseil national a débattu l’initiative sur l’élevage intensif, de même que le contre-projet du gouvernement et son renvoi en commission tel que demandé par certains milieux. La Chambre basse a rejeté ces trois objets. Pour l’Union suisse des paysans, ces décisions sont correctes. La Suisse se distingue par l’une des législations sur la protection des animaux les plus strictes au monde, un niveau de bien-être animal particulièrement élevé grâce à des programmes complémentaires et des labels certes volontaires mais très prisés, des effectifs maximaux d’animaux par exploitation prévus par la loi, ainsi qu’un système de contrôle efficace. De plus, l’offre en denrées alimentaires d’origine animale est suffisante pour répondre à des exigences encore plus strictes de la part des consommateurs.

L’initiative imposerait à l’élevage de se conformer aux directives bio, privant ainsi la population de la liberté de choix et donnant lieu à une hausse massive des prix des produits d’origine animale en Suisse. Elle nécessiterait aussi des milliers d’étables supplémentaires, ce qui serait en totale opposition avec la politique d’aménagement du territoire. Le contre-projet, pour sa part, aborde la question sous un autre angle. Il aurait des répercussions très importantes avant tout sur les exploitations bovines et frapperait de plein fouet l’agriculture des régions de montagne. Dans ce cas aussi, il en résulterait un grand nombre de mises en conformité de bâtiments, dont certaines ne seraient pas du tout réalisables, ainsi qu’un renchérissement de la production. Qui plus est, le contre-projet ne vise que la production indigène : aucune obligation nouvelle ne concernerait les importations. En outre, compte tenu des délais en vigueur, renvoyer le contre-projet en commission pour une procédure supplémentaire n’est ni nécessaire, ni possible et engendrerait une charge de travail supplémentaires et des retards.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union Suisse des Paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
La campagne contre l’initiative sur l’élevage intensif prête au départ

18.03.22 | Les drapeaux de la campagne contre l’initiative inutile sur l’élevage intensif sont dès à présent disponibles. Les personnes intéressées peuvent s’adresser à la chambre d’agriculture de leur canton pour s’en procurer.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°10

14.03.22 | La guerre en Ukraine nous touche tous. Les collaboratrices et collaborateurs de l’USP ont récolté, avec le soutien de l’USP elle-même et d’Agrisano, CHF 35'000.- lors de la journée nationale de solidarité pour la population ukrainienne organisée par la Chaîne du Bonheur. Avec l'aggravation de la situation humanitaire sur place, il ne reste que l'espoir d'un cessez-le-feu rapide. Celui-ci serait également important afin que cette guerre ne conduise pas à des problèmes d'approvisionnement et de famine à l'échelle mondiale. En ces temps incertains, une chose est sûre : le travail quotidien des familles paysannes suisses pour garantir l’approvisionnement de la population prend tout son sens !

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 02-22 : La constance étonnante du changement de structure dans le secteur agricole

11.03.22 | Au cours de ces 20 dernières années, l’ensemble de la Suisse a vu le nombre de ses exploitations agricoles diminuer à un rythme en grande partie constant. Si cette constance se retrouve dans l’évolution qu’ont connue la plupart des cantons, le rythme de la diminution diffère d’un canton à l’autre. Tant les structures agricoles que le contexte économique jouent un rôle dans l’apparition de ces différences, à l’inverse du vieillissement croissant des chefs d’exploitation.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - février 2022

11.03.22 | Février 2022 a connu non seulement des températures douces et de longues périodes d’ensoleillement, mais aussi un temps très venteux au début et à la fin du mois. Alors que les précipitations étaient abondantes dans les Alpes centrales et orientales, le temps est resté sec dans l’ouest du Plateau, le nord-est de la Suisse et surtout le sud du pays. La floraison des noisetiers et du tussilage a eu lieu environ deux semaines plus tôt que la moyenne des années 1990 à 2020. L’hiver 2021/2022 a été doux, très ensoleillé par endroits et particulièrement sec dans le sud de la Suisse.

Lire la suite
Prises de position Révision partielle de la loi sur les cartels (LCart)

11.03.22 | Prise de position de l'USP sur la révision partielle de la loi sur les cartels (LCart).

Lire la suite
Communiqués de presse
Dons de l’USP et des familles paysannes en faveur de la population ukrainienne

09.03.22 | Le monde est en état de choc depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie il y a de cela deux semaines. En plus d’être un État indépendant et démocratique, l’Ukraine est le grenier de l’Europe. Les terres fertiles du pays produisent beaucoup de nourriture destinée non seulement à la population indigène, mais aussi à l’exportation.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’agriculture suisse restera exempte d’OGM

08.03.22 | Le Conseil des États a cédé lors de l’élimination des divergences concernant la loi sur le génie génétique et s’est aligné sur la décision du Conseil national : la Chambre haute s’est elle aussi prononcée en faveur d’une agriculture exempte d’OGM sans exception pour les quatre prochaines années. Elle soutient également le mandat visant à élaborer une réglementation future des nouvelles techniques de sélection. L’Union suisse des paysans salue cette décision.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°9

07.03.22 | Plus de 20 personnes ont participé à la conférence des parlementaires agricoles pour discuter des thèmes en lien avec l’agriculture qui seront traités lors de la session de printemps. En plus du programme de la session, les sujets d’actualités suivants ont été débattus : l’initiative sur l’élevage intensif, la révision des lois sur le génie génétique et la loi sur la chasse.

Lire la suite