Contenu principal

Les familles paysannes font fleurir la Suisse

Communiqué de presse de l'Union suisse des paysans du 12 avril 2021

Les abeilles et autres pollinisateurs trouvent souvent peu de nourriture après la floraison des arbres et des cultures agricoles en été. C'est pourquoi plus de 400 familles paysannes sèment plus de 500 bandes fleuries dans le cadre du projet "La Suisse fleurit". La population peut également soutenir les abeilles : cette semaine, les agricultrices et agriculteurs distribuent des sachets de semences contenant un mélange fleuri dans neuf gares.

Les abeilles et autres insectes pollinisent 80 % de nos cultures. En été et en automne, ils trouvent souvent trop peu de nourriture car la floraison des prairies, des arbres et des cultures agricoles est passée. Les bandes fleuries, grâce à leurs mélanges riches en fleurs, peuvent contrer ce phénomène. Le projet "La Suisse fleurit" vise à promouvoir les bandes fleuries et à en faire connaître leurs avantages. Plus de 400 familles paysannes suisses y participent et plantent cette année une ou plusieurs bandes fleuries. Les mélanges de semences ont été composés afin que différentes plantes soient en permanence en fleurs de juin à août. Une carte interactive sur www.la-suisse-fleurit.ch indique l'emplacement de ces bandes fleuries.

En moyenne, les familles paysannes suisses attribuent 18,8 % de leurs terres agricoles à la promotion de la biodiversité. Outre les bandes fleuries, il peut s'agir de prairies extensives, de haies, d'arbres fruitiers haute tige ou de tas de branches.

Promouvoir la biodiversité est à la portée de tous ! Cette semaine, les agricultrices et agriculteurs distribuent des petits sachets de graines pour le jardin ou le balcon dans neuf gares suisses. L’action est soutenue par Semences UFA et Mövenpick, cette dernière s'engageant en faveur de la biodiversité dans le cadre du lancement de sa nouvelle glace "Swiss Honey Almond" au miel suisse.

Chaque personne nous envoyant une photo de sa contribution à favoriser la biodiversité participera à un tirage au sort permettant de gagner de superbes prix. De plus, le site web donne de nombreux conseils pour promouvoir au mieux la biodiversité.

Distribution de petits sachets de semences dans neuf gares (dès 13 heures)

  • 12 avril : Saint-Gall et Genève
  • 13 avril : Bâle et Lausanne
  • 14 avril : Zürich et Berne
  • 15 avril : Soleure et Fribourg
  • 16 avril : Lucerne

Renseignements

Diane Gossin

Union Suisse des Paysans
Département Production, marché et écologie
Division Energie et environnement

Téléphone 056 462 50 11 / 076 499 35 99
EMail diane.gossin@sbv-usp.ch

Hannah von Ballmoos

Union Suisse des Paysans
Département Production, marché et écologie
Responsable Division Energie et environnement

Téléphone     056 462 50 06 
EMail             hannah.vonballmoos@sbv-usp.ch 

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Train d’ordonnances agricoles 2022 : quelques bons éléments

26.04.22 | Aujourd’hui, les membres de la Chambre suisse d’agriculture ont adopté la prise de position de l’Union suisse des paysans sur le train d’ordonnances agricoles 2022. Ils demandent que les modifications prévues n’affaiblissent pas la production davantage. Par ailleurs, ils ont adopté un document de synthèse sur les nouvelles techniques de sélection.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 16

25.04.22 | Le réseau suisse pour le soja – dont l’USP est membre – a fait sa rétrospective de l’année 2021 : 78,8 % du soja importé pour l’affouragement provenaient d’Europe et 93 % de ce soja était certifié « production durable ». Avec l’abandon d’importation de soja pour l’affouragement en provenance de Russie (jusque-là env. 16 % des importations), le réseau suisse pour le soja poursuit sur la voie d’un engagement responsable. Salome Hofer, responsable de la durabilité auprès de Coop, reprend la présidence du réseau.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 15

19.04.22 | La campagne de sensibilisation pour une utilisation raisonnée de la faucheuse-conditionneuse a débuté. Suite à une collaboration avec Agridea, apisuisse, IP-Suisse, la station ornithologique et l’ASETA, l’USP a pu déposer des documents sur le site internet "schlaumaehen.ch". Les faucheuses-conditionneuses apportent certes des avantages agronomiques mais également des inconvénients pour les habitants des prés. La campagne d’informations « faucher intelligemment » plaide pour une réflexion aux conséquences des faucheuses-conditionneuses sur ces animaux et propose de ne les utiliser que quand il existe un réel avantage agronomique avec une faible incidence sur la biodiversité.

Lire la suite
Prises de position Bundesbeschluss über eine besondere Besteuerung grosser Unternehmensgruppen

19.04.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zum Bundesbeschluss über eine besondere Besteuerung grosser Unternehmensgruppen.

Lire la suite
Prises de position Änderung der Verordnung über die amtliche Vermessung sowie technische Ausführungsverordnungen

16.04.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Änderung der Verordnung über die amtliche Vermessung sowie technische Ausführungsverordnungen.

Lire la suite
Communiqués de presse
Faucher futé

13.04.22 | Faucher futé, c’est utiliser la faucheuse-conditionneuse de manière ciblée. La qualité du fourrage s’en retrouve améliorée, et les insectes et autres animaux préservés.

Lire la suite
Communiqués de presse
Décisions incompréhensibles du Conseil fédéral

13.04.22 | En total décalage avec son temps, le Conseil fédéral a adopté aujourd’hui des ordonnances qui ne permettent en rien de mettre en œuvre l’Iv. pa. 19.475. Au lieu de remplir sa mission première qui est de réduire les risques liés à la protection des végétaux, le gouvernement impose des mesures disproportionnées qui viennent affaiblir la production alimentaire indigène et donc l'approvisionnement de la population. L’Union suisse des paysans ne parvient pas à comprendre ces décisions.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 03-22 : Production et consommation de lait et de produits laitiers en 2021

11.04.22 | En 2021, le volume de lait transformé a été à peu près identique à celui de l’année précédente. Les exportations de produits laitiers sont reparties à la hausse, alors que les importations reculaient légèrement. La consommation de fromage a une fois de plus légèrement augmenté, alors que celle de lait de consommation, de yogourt, de beurre et de conserves de lait a baissé. Force est de constater que si la pandémie a aussi des effets à long terme sur la consommation de lait, ils sont de plus en plus éclipsés par ceux de la guerre en Ukraine.

Lire la suite