Contenu principal

Les veaux descendent à 12 fr. 80

Commentaire du marché du 17 mai 2019 dans le journal Agri

C’est maintenant, entre Pâques et Pentecôte, que le marché des veaux subit un ralentissement considérable. La semaine dernière, le prix de reprise des abattoirs se situait en moyenne 28 centimes au-dessous de la cote hebdomadaire de Proviande. Avec 12 fr. 92 le kilo poids mort payés pour les veaux AQ de classe T3 au lieu du prix hebdomadaire de 13 fr. 20, l’engraissement des veaux n’est plus rentable. Les prix indicatifs des veaux maigres augmentent de 30 centimes le kilo poids vif et, en même temps, les prix hebdomadaires de Proviande baissent de 40 centimes à 12 fr. 80 pour les animaux de classe T3 livrés à l’abattoir. Malgré les 600 tonnes de viande de veau placées en chambre de congélation, la demande reste faible. Une nouvelle action de stockage avec des contributions de Proviande n’aura pas lieu, car les crédits à cet effet sont épuisés.

Les engraisseurs de veaux vont au-devant de temps difficiles. Ils ont pourtant fait tout leur possible pour améliorer la qualité. En raison de l’utilisation accrue des races entièrement bouchères, les poids morts augmentent, et il y a davantage de veaux dans les classes de charnure supérieures C et H. La moitié de la viande de veau est destinée au secteur de la restauration. Cette dernière veut certes de la viande de qualité, mais elle se montre sensible au prix. L’abondance de l’offre pèse sur le marché à l’heure actuelle ; la situation ne devrait s’améliorer que vers Pentecôte (9 juin) et après la montée à l’alpage.

Hans Rüssli

Union Suisse des Paysans

Sur le même sujet

AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 08-22 : Estimation des terres assolées en Suisse pour 2022

12.09.22 | Les terres ouvertes augmentent très peu en 2022 (+ 0,3 %). La surface de prairies artificielles augmente de 1164 hectares, soit 1,0 %. En chiffres absolus, les augmentations de surface les plus importantes concernent le maïs d'ensilage, l'épeautre, l'avoine, le soja et le tournesol. Le maïs-grain, le blé d’automne, les pois protéagineux, les betteraves sucrières et le blé fourrager enregistrent la plus forte baisse en matière de surface. Après que les surfaces de maïs d’ensilage et de prairies artificielles ont fortement été réduites en 2021, une légère correction en faveur des cultures fourragères a eu lieu en 2022.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - août 2022

12.09.22 | La température moyenne de 1,9 degré supérieure à la norme 1991-2020 a permis à août 2022 de se hisser à la deuxième place des mois d’août les plus chauds depuis 1864, derrière celui de 2003, où la température moyenne avait été de 3,5 degrés supérieure à la norme. À partir du 15 août, la pluie s’est enfin abattue sur plusieurs régions de Suisse. À de nombreux endroits, il s’agissait des premières précipitations significatives depuis début juillet. La seconde quinzaine d’août a été marquée par des averses parfois importantes et des cumuls journaliers élevés au niveau régional. Dans certaines régions, ce sont surtout les cultures d’herbe et de maïs qui ont le plus souffert de la sécheresse. Dans certains cas, la récolte du maïs d’ensilage a déjà débuté en août. Si le nombre de déclarations de sinistres était de 4374 en juin, il a chuté à 1790 en juillet (tableau 1.5). La situation des sinistres en juillet 2022 a donc été dans l’ensemble moyenne par rapport aux années précédentes. Le même constat peut être fait pour les dommages causés par les éléments naturels : le nombre de déclarations a été de 327 (tableau 1.6).

Lire la suite
Communiqués de presse
Matthias Baumann propulse les agriculteurs au sommet des SwissSkills 2022

11.09.22 | Il est tout près de 23h00 lorsqu’une vague de joie emporte le kop des métiers du champ de l’agriculture. C’est un des leurs qui est nommé meilleur apprenti de l’édition 2022. Le Bernois Matthias Baumann fait coup double en obtenant la note la plus élevée du concours, toutes professions confondues.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les finalistes agriculteurs connus. Suspense chez les arboriculteurs

09.09.22 | La tension est à son comble sous les cantines des métiers du champ de l’agriculture. Hier, les arboriculteurs terminaient leur concours. Aujourd’hui, les viticulteurs et cavistes entrent en scène, alors que du côté des agriculteurs c’est au tour des latins de démonter leurs compétences pour se hisser en finale.

Lire la suite
Communiqués de presse
Statistique laitière de la Suisse 2021

09.09.22 | En collaboration avec la Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL, TSM Fiduciaire Sàrl, l’Interprofession du Lait (IP Lait) et Switzerland Cheese Marketing SA (SCM), Agristat vient de sortir l’édition 2021 de la publication annuelle « Statistique laitière de la Suisse ».

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 36-2022

09.09.22 | Face aux prix élevés des engrais, les importations sont en train de diminuer à l’heure actuelle. Par rapport à l’année précédente, la quantité d’engrais importée a reculé de 23,8 % de janvier jusqu’à juillet. Comme le prix a augmenté en moyenne de 76,2 % dans cette période, la valeur des importations a grimpé de 34,3 %. Confrontées aux prix des moyens de production en hausse, les exploitations agricoles diminuent leurs achats respectifs. Ainsi, les importations de machines agricoles sont aussi en train de diminuer. Dans de nombreux cas, les exploitations agricoles devront rattraper ces achats plus tard, à des conditions plus favorables si possible.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les maraîchers, au cordeau !

08.09.22 | Le succès populaire se confirme en ce deuxième jour des SwissSkills, qui se tiennent pour leur 3e édition à Berne, et ce jusqu’à ce dimanche 11 septembre. Les stands des halles 6 et 7 ne désemplissent pas. Sous les projecteurs aujourd’hui, les maraîchers dont le concours bat son plein.

Lire la suite
Communiqués de presse
SwissSkills, c’est parti !

07.09.22 | Dans le cadre de la votation du 25 septembre, les éléments de la campagne contre l’initiative sur l’élevage intensif se retrouvent défigurés, voire détruits. L’Union suisse des paysans regrette ces actes de vandalisme. Elle demande à tout un chacun de respecter la liberté d’expression et d’entretenir un débat objectif.

Lire la suite