Contenu principal

L’Union suisse des paysans adopte une résolution sur la PA 22+

Communiqué de presse de l'Union suisse des paysans du 22 novembre 2018

Aujourd’hui, à l’occasion de leur assemblée annuelle, les délégués de l’Union suisse des paysans ont adopté une résolution sur la politique agricole à partir de 2022. Ils réclament entre autres plus de stabilité dans les conditions cadres, la mise en œuvre du nouvel article constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire et moins d’administration. Ils ont aussi abordé la marche à suivre face à l’initiative pour une eau potable propre et à celle pour une Suisse libre de pesticides de synthèse. Enfin, l’assemblée a rendu hommage aux gagnants des SwissSkills 2018 dans les métiers de l’agriculture.

Le message publié la semaine dernière par Conseil fédéral sur la politique agricole à partir de 2022 a constitué le principal sujet des débats de la 86e Assemblée des délégués (AD) de l'Union suisse des paysans (USP), qui s'est tenue aujourd'hui à Berne. Aux yeux de la faîtière agricole, la plus-value quasi inexistante qu’apporte cette nouvelle réforme de lois ne justifie de loin pas les longues discussions qui s’ensuivront au Parlement et dans la société, ni même les combats autour de la répartition des moyens en interne. En effet, il serait aussi possible de mettre en œuvre les modifications nécessaires au niveau des ordonnances. L’USP considère comme particulièrement agaçant le fait que le Conseil fédéral n’ait toujours pas endossé ses responsabilités dans le cadre du mandat que lui a confié le peuple en acceptant à une large majorité l’article constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire. Elle déplore également les nouveaux chambardements dans le système des paiements directs et l'absence d’une simplification administrative. Le manque de stabilité des conditions cadres capte inutilement des ressources entrepreneuriales des exploitations.

Adoption d’une résolution
Les décisions prises lors de l’assemblée ont montré que les agriculteurs suisses sont prêts à poursuivre leur engagement en matière d’approvisionnement alimentaire, de bien-être animal et de préservation des ressources en conformité avec les attentes de la population et avec leur mandat constitutionnel. Les délégués soutiennent les modifications nécessaires et les mesures de politique agricole simples et efficaces. Comme le message à présent en consultation ne permet pas aux familles paysannes d’atteindre ces objectifs, l’assemblée a adopté une résolution en conséquence.

L’agriculture reste un sujet public
L’initiative déposée cette année pour une eau potable propre et une alimentation saine a été une grande source d’inquiétude pour les délégués. Contrairement à ce que pense le comité d’initiative, les objectifs que suggère le titre de ce projet ne peuvent pas être atteints au travers d'une simple modification de la production agricole et d'exigences si éloignées de la pratique. D’une part, l’interdiction de tout produit phytosanitaire, c’est-à-dire même des produits naturels autorisés dans l’agriculture bio, est problématique. D’autre part, l’exigence que les animaux de rente soient nourris exclusivement avec du fourrage produit sur l’exploitation a été formulée sans connaissance de cause. Une collaboration entre les exploitants ne serait plus possible, et les cochons et la volaille ne pourraient être élevés que dans les régions de culture des champs. La seconde initiative populaire agricole déposée cette année pour une Suisse libre de pesticides de synthèse concerne aussi la protection des végétaux. L'USP et ses organisations membres prévoient de mieux informer la population, de présenter les tenants et aboutissants du projet et de montrer comment elles comptent atteindre les améliorations nécessaires en empruntant d’autres chemins.

La relève professionnelle est prête
L’AD ne s’est pas consacrée uniquement aux sujets négatifs. En effet, elle a également rendu hommage aux gagnants des SwissSkills 2018 dans la catégorie des métiers de la terre : les agriculteurs, les vignerons, les maraîchers, les cavistes et les professionnels du cheval. Johannes Meyer, récemment sacré champion suisse des jeunes agriculteurs, a rendu compte de la compétition et a exprimé ses souhaits pour l’avenir. 

Les délégués se sont ensuite informés de l’état de la mise en œuvre de la nouvelle réglementation concernant le versement à l’USP des contributions liées à la production et ont approuvé les montants pour 2019. Après une brève discussion, ils ont également donné leur feu vert à une modification des statuts : les titulaires resteront en fonction jusqu’à la fin de la période de mandat au cours de laquelle ils auront eu 65 ans révolus.. La composition des organes de l'USP a de nouveau connu plusieurs changements. Andreas Baumann (UR), Markus Lüscher (BE), Nicolas Pape (JU), Markus Gerber (CTEBS), Reto Grünenfelder (CTEBS), Jürg Iseli (PSL), Daniel Vetterli (PSL), Steve Mottiez (PSL), Edith Nüssli (GalloSuisse), Hans Kohler (SAV) et  Erich von Siebenthal (SAV) sont les nouveaux membres de la Chambre suisse d’agriculture. Les autres points à l’ordre du jour n’ont suscité aucun remous : les délégués ont approuvé le procès-verbal de l’AD 2017, le Rapport annuel 2017 ainsi que le Programme d’activités 2019. La prochaine AD aura lieu le 21 novembre 2019, de nouveau à Berne.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Union Suisse des Paysans
Président
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Jacques Bourgeois

Jacques Bourgeois

Union Suisse des Paysans
Directeur
Conseiller national

Téléphone 079 219 32 33
E-Mail jacques.bourgeois@sbv-usp.ch

Sandra Helfenstein

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Communication et services internes
Coresponsable de la communication, service Médias & Relations publiques
Porte-parole de l'USP

Téléphone 056 462 52 21
Mobile 079 826 89 75
Email sandra.helfenstein@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Non à la Vue d’ensemble !

28.03.18 | La Commission de l'économie et des redevances du Conseil national veut que la Vue d'ensemble figure à l’ordre du jour de la session d’été et qu’elle soit renvoyée au Conseil fédéral. Sous sa forme actuelle, elle ne constitue pas une base pour le développement de la politique agricole.

Lire la suite
Prises de position Regelung für transparentes Lobbying

13.03.18 | Nous soutenons le principe que les membres du parlement conservent la responsabilité concernant l’accès des représentants d’intérêts et que le système proposé doit être simple, peu coûteux et applicable. Il nous semble aussi justifié que le système soit également informatif : les citoyens ont à leur disposition un registre intelligible qu’ils peuvent consulter non seulement pour s’informer des mandants et des mandats des personnes représentant des intérêts au sein du Palais du Parlement, mais également afin de connaître la source parlementaire de l’accès octroyé à un représentant d’intérêts. L’USP propose la modification suivante de l’article 69b paragraphe 1 « Tout député peut faire établir deux cartes d’accès de longue durée pour des membres de sa famille, des collaborateurs personnels ou des représentants d’intérêts ».

Lire la suite
Communiqués de presse
Coupes contre-productives dans la recherche

12.03.18 | Sans consulter les parties concernées, le Conseil fédéral entend restructurer Agroscope pour la troisième fois en très peu de temps. Jusqu’à 600 emplois seraient touchés. L’Union suisse des paysans (USP) est stupéfaite à la fois par les intentions et la manière de procéder du gouvernement suisse. Les nombreux défis auxquels doit faire face l’agriculture suggèrent que la recherche axée sur la pratique devrait être développée plutôt que restreinte. L’USP se défendra donc contre les coupes annoncées.

Lire la suite
Communiqués de presse
La CER-CN soutient l’industrie sucrière suisse

10.01.18 | La Commission de l'économie et des redevances du Conseil national (CER-CN) a encore une fois donné suite à l’initiative parlementaire de Jacques Bourgeois « Stop au bradage ruineux du sucre ! Pour la sauvegarde de l'économie sucrière indigène ». L’Union Suisse des paysans et l’Interprofession du sucre saluent la décision et demandent au Parlement de suivre la décision de la CER-CN.

Lire la suite
Communiqués de presse
Commerce équitable : vouloir, c’est pouvoir

03.01.18 | Une agriculture durable n’est pas possible aux prix ayant cours sur les marchés internationaux. Divers exemples à petite échelle montrent que des prix à la production et des relations commerciales équitables ne font pas obstacle au succès sur le marché. Il y a besoin d’agir !

Lire la suite
Prises de position Teilrevision des Bundesgesetzes über die Enteignung (EntG)

30.10.17 | Aus Sicht der von uns vertretenen landwirtschaftlichen Grundeigentümer ist die vorliegende Teilrevision eine verpasste Chance, um neben formellen Anpassungen in erster Linie auch grundsätzliche Erneuerungen und Überlegungen zur Enteignung vorzuschlagen. Der Kulturlandschutz gebietet einen haushälterischen Umgang mit dem Boden. Infrastrukturanlagen werden auch künftig einen immensen Bedarf an Flächen benötigen. Zusammen mit der Bevölkerungszunahme nehmen die Mobilitätsbedürfnisse laufend zu. Der SBV will die für die öffentliche Grundversorgung nötigen Bauten nicht verhindern, verlangt aber, dass in der Interessenabwägung das Kulturland höher gewichtet und im Enteignungsfall besser entschädigt wird. Da die öffentliche Hand selber auch über wesentliche Flächen an Kulturland verfügt, haben enteignete Landwirte primär Anspruch auf Realersatz. Dazu sind Anstrengungen zu unternehmen.

Lire la suite
Points de vue Une victoire pour le secteur agricole et alimentaire

25.09.17 | La bataille est terminée, le plébiscite avec un score de 79 % des voix est extraordinaire. Obtenir cette victoire n’a été, de loin, pas aussi évident que cela peut paraître après coup. Même sans campagne adverse officielle, le projet a dû affronter de puissants vents contraires. Des déclarations contradictoires à propos du libre-échange et de l’ouverture des marchés ont semé le doute parmi la paysannerie et ont suscité des critiques parfois acerbes dans l’agriculture. Divers médias, avant tout en Suisse alémanique, ont pris parti contre le projet, certains se laissant même aller à un journalisme partisan. Il est d’autant plus réjouissant que les citoyennes et citoyens n’aient pas perdu de vue l'essentiel et aient ignoré les commentaires.

Lire la suite
Prises de position Totalrevision des Bundesgesetzes über die Nationalstrassenabgabe

15.09.17 | Grundsätzlich ist der SBV mit der Vorlage einverstanden. Es ist wichtig, dass die Änderungen – wie im erläuternden Bericht dargelegt – finanziell selbsttragend sind und das Bundesbudget nicht zusätzlich belasten. Weiter möchten wir darauf hinweisen, dass bei einer Einführung der E-Vignette dem Daten-schutz höchste Aufmerksamkeit geschenkt werden muss, sodass dieser gewährleistet ist. Allfällige Bedenken seitens der Vignettennutzer bezüglich des Datenschutzes müssen ernst genommen werden

Lire la suite