Contenu principal

Marché du bétail de boucherie et des vaches de réforme

Commentaire du marché du 13 avril 2017 dans le journal Agri

En ce début d’avril, la météo nous a propulsés dans des conditions très printanières, les troupeaux sont dans les pâtures, il se produit beaucoup de lait et il y a chaque semaine moins d’animaux sur les marchés. Les statistiques nous démontrent une fois de plus que le cheptel bovins continue de s’éroder, ce qui provoque des tensions sur le marché des remontes et tout particulièrement un déséquilibre pour l’approvisionnement indigène de vaches pour la transformation. Afin de maintenir une situation stable et que la demande du marché et de la consommation soit couverte, il est nécessaire de libérer des quantités importantes de demi-carcasses VK (1'200 tonnes pour cette dernière période).

Quel serait l’outil pour empêcher le prix- tabelle actuel pour les VK T3 qui a atteint Fr.8.- de dépasser cette limite raisonnable. En effet, cela n’est dans l’intérêt de personne que ce prix des vaches continue de s’emballer pour finir en crash, comme cela a été le cas en fin de période estivale l’année dernière. Les marchands, nos acheteurs, contraints dans une situation de faim, contribuent sur les places de marchés à créer de la surenchère, tant mieux pour les producteurs qui réalisent ces prix élevés. Force est de constater que sur ces mêmes marchés, à cette période, beaucoup d’animaux ne sont pas acheminés sur les abattoirs mais prévus pour compléter les effectifs d’alpages. Encore une fois, il faut déplorer les effets pernicieux du système des paiements directs (les contributions d’estivage) qui influencent négativement les conditions du marché. Essayons de rester la tête froide, que les prix du bétail bovin tiennent ce niveau durablement.

Bernard Nicod

Granges-près-Marnand VD

Sur le même sujet

Commentaire de marché Bonne année pour le veau et l’agneau

14.09.18 | Les engraisseurs de veaux ont connu une meilleure année que 2016. Les prix des veaux ont ainsi chuté de manière saisonnière à seulement 13 fr. 20 par kg de poids mort, au lieu de tomber au-dessous de 12 fr. 00 à l’instar de l'année précédente

Lire la suite
Communiqués de presse
Lait : la branche a échoué !

23.08.18 | En décidant, hier, de ne pas toucher au prix indicatif du lait, l’Interprofession du lait a prouvé qu’elle n’a ni la capacité, ni la volonté de prendre des décisions internes à la branche. Or, celles-ci auraient été urgentes et indispensables.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’étude sur les facteurs de réussite pour la filière laitière est en ligne

14.03.18 | En collaboration avec la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires, la Commission des jeunes agriculteurs de l’Union Suisse des Paysans a étudié les facteurs de réussite de projets réalisés sur le marché du lait. Les résultats révèlent que des relations transparentes entre les producteurs et les transformateurs, de même que des cadres motivés, sont la condition sine qua non pour une valeur ajoutée respectable et des prix équitables dans ce secteur. Cette étude, soutenue par l'Union Suisse des Paysans et les Producteurs Suisses de Lait, est disponible en ligne.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le groupe de travail Lait poursuit ses activités

05.02.18 | Le lait, et plus précisément le prix du lait de centrale, reste une source d’inquiétude. Tel est le constat établi par le Comité de l’Union suisse des paysans, qui, dans la foulée, a également dressé le bilan des résultats obtenus par le groupe de travail Lait, réactivé l’année passée.

Lire la suite
Commentaire de marché Bilan positif pour 2017

20.10.17 | Les engraisseurs de veaux ont connu une meilleure année que 2016. Les prix des veaux ont ainsi chuté de manière saisonnière à seulement 13 fr. 20 par kg de poids mort, au lieu de tomber au-dessous de 12 fr. 00 à l’instar de l'année précédente

Lire la suite
Commentaire de marché Bilan positif pour 2017 (Kopie 1)

20.10.17 | Les engraisseurs de veaux ont connu une meilleure année que 2016. Les prix des veaux ont ainsi chuté de manière saisonnière à seulement 13 fr. 20 par kg de poids mort, au lieu de tomber au-dessous de 12 fr. 00 à l’instar de l'année précédente

Lire la suite
Commentaire de marché Les vaches deviennent de plus en plus rares

15.09.17 | L’été prochain, le prix des vaches va à nouveau monter à 8,50 fr./kg de PM pour la qualité T3. C’est ce que prédit Hubert Jungo, gérant de la Coopérative fribourgeoise pour l’écoulement du bétail, si les conditions qui prévalent actuellement, en mars, se maintiennent.

Lire la suite
Commentaire de marché Livrez vos agneaux à temps !

18.08.17 | Le prix courant des agneaux de boucherie s’élève à 13 fr. 00 le kilo poids mort (PM) depuis début juin. Les agneaux de pâturage pour 5 fr. 50 le kg/vif et les moutons pour 5 fr. 90 le kg PM restent prisés, leurs prix se sont stabilisés à ce bon niveau depuis un certain temps.

Lire la suite