Contenu - 10.04.18 Ne laissez pas passer le délai d'inscription pour le Brunch 2018 !

Ne laissez pas passer le délai d’inscription pour le Brunch à la ferme du 1er août !

Communiqué de presse de l‘Union Suisse des Paysans du 10 avril 2018

Le Brunch attire année après année quelque 150'000 visiteurs sur les fermes pour un copieux et savoureux déjeuner. C’est pourquoi, l’Union suisse des paysans (USP) est à nouveau à la recherche d’exploitations prêtes à organiser un mini, un moyen ou encore maxi Brunch. En plaine ou à la montagne, en commun avec d’autres familles paysannes ou individuellement, peu importe. Chaque lieu et chaque Brunch est unique. Nous avons éveillé votre intérêt ? Inscrivez-vous jusqu’au 27 avril 2018.

Le traditionnel Brunch à la ferme du 1er août est une belle opportunité pour faire découvrir les produits et les offres d’agritourisme des différentes exploitations et bien sûr l’agriculture suisse en général. Le Brunch est l’occasion d’accueillir tout un chacun sur votre exploitation et l’engagement en vaut la peine ! C’est une plate-forme idéale pour présenter vos produits et leur qualité, faire découvrir vos activités et élargir le cercle de vos contacts. Peut-être même que les convives de votre Brunch seront ravis de déguster vos produits tout au long de l’année.

L’Union suisse des paysans et les responsables du Brunch dans les cantons vous soutiennent lors des préparatifs et mettent à disposition de la documentation et du matériel, avec la participation de sponsors. Toutes ces prestations sont gratuites pour les exploitations-hôtes. Bien entendu, tous les prestataires recevront un petit cadeau en guise de remerciement et, avec un peu de chance, ils pourront gagner des vacances d'une valeur de 1500 francs.

Inscrivez-vous dès maintenant mais au plus tard jusqu‘au 27 avril 2018 auprès de l’Union suisse des paysans, Brunch du 1er août, Laurstrasse 10, 5201 Brugg, E-Mail: info@brunch.ch ou sur le site www.brunch.ch/fr/prestataires


Questions et renseignements :

Commentaires

Rédiger un nouveau commentaire