Contenu - 21.09.18 Recommandations de vote

Initiatives pour les vaches à cornes, contre le mitage et de Future 3 : les recommandations de vote de l’USP

Communiqué de presse de l'Union Suisse des Paysans du 21 septembre 2018

La Chambre suisse d’agriculture s’est livrée à un examen approfondi de trois initiatives populaires à sa séance d’aujourd’hui. Elle a décidé de laisser la liberté de vote dans le cas de l’initiative pour les vaches à cornes. Par contre, elle rejette l’initiative contre le mitage et l’initiative « pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». Pour ce qui est de cette dernière, elle s’oppose aussi à un éventuel contre-projet. 

La Chambre suisse d’agriculture (CSA), qui tient lieu de parlement de l'Union suisse des paysans, a débattu aujourd’hui les avantages et les inconvénients de l’initiative populaire « pour la dignité des animaux de rente agricoles (initiative pour les vaches à cornes) », et elle a décidé de laisser la liberté de vote le 25 novembre prochain. L’objectif poursuivi par les auteurs de l’initiative est que la Confédération octroie à l’avenir des paiements directs pour les animaux de rente portant des cornes. L’initiative est ainsi avant tout un projet relevant de la politique financière. Afin de parer à toute réduction des moyens alloués à d'autres domaines en cas d'acceptation de l'initiative, la CSA exige que le financement soit assuré avec des moyens qui ne proviennent pas des enveloppes financières actuelles.

La CSA a aussi examiné les initiatives « Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti (initiative contre le mitage) » et « pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » de Future 3.0. L’assemblée a rejeté l’initiative contre le mitage. Sur le principe, elle est certes du même avis que les auteurs de l'initiative, selon lesquels il faut mieux protéger les terres cultivables. L’initiative demande toutefois une interdiction absolue de créer de nouvelles zones à bâtir, une exigence que la CSA considère comme draconienne et déconnectée de la réalité. Elle estime aussi que la distinction prévue entre agriculture dépendante du sol et agriculture indépendante du sol est inacceptable. L’initiative « pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » n’a pas non plus emballé la CSA. Celle-ci a décidé de rejeter l'initiative et s'oppose en outre à un éventuel contre-projet. L’assemblée reconnaît les défis en la matière et estime que le Plan d’action Produits phytosanitaires leur apporte une réponse adéquate. Le plan d’action englobe 51 mesures qui aboutiront à une réduction des risques inhérents à l’usage de produits phytosanitaires. D’où l’inutilité de l'initiative ou d'un contre-projet, comme dans le cas de l’initiative pour une eau potable propre.

 

Renseignements :

  • Markus Ritter, président de l’USP, tél. 079 300 56 93
  • Jacques Bourgeois, directeur de l’USP, tél. 079 219 32 33
  • Martin Rufer, responsable Production, marché et écologie à l’USP, tél. 078 803 45 54

 

 

Commentaires

Rédiger un nouveau commentaire