Contenu - En direct de l’USP n° 13 (28.03. - 01.04.2016)

En direct de l’USP n° 13 (28.03. - 01.04.2016)

Plan d’action sur les produits phytosanitaires

Fin mars, les membres de la commission production végétale de l’USP se sont rencontrés avec des représentants des offices fédéraux impliqués ainsi que des représentants d’Agroscope afin de discuter d’un plan d’action visant à la réduction des risques et à l’utilisation durable des produits phytosanitaires. Dans les discussions, il a été présenté aux représentants agricoles les points faibles du plan d’action en se basant sur des exemples pratiques. De plus, les exigences centrales ont été une nouvelle fois appuyées : 1. La protection des cultures est au centre du plan d’action, 2. Participation de l’agriculture, du commerce et de la transformation, 3. Mise en œuvre des mesures scientifiquement fondées, 4. Fournir à la population des informations fiables et objectives, 5. Pas de taxes d’incitation. En juin 2016, une consultation relative au plan d’action doit avoir lieu. Il s’agira de vérifier que la Confédération et les branches communiquent un message commun aux consommateurs.

Producteurs suisses de bétail bovin

Le comité des producteurs suisse de bétail bovin a discuté des situations très diverses qui touchent les marchés. Lait : catastrophique, viande de veau : difficile, viande bovine : positive. Le marché du lait et celui de la viande bovine divergent de plus en plus. Les membres ont en outre approuvés le rapport annuel, les comptes 2015, le budget 2016 et le programme d’activités pour l’assemblée des délégués. Finalement, le comité a discuté de la création d’un service de santé pour les veaux.

Rapport annuel 2015

La finalisation du rapport annuel 2015 avance bien. Dans ce rapport se trouvent des informations concernant le déroulement des activités des années précédentes, la clôture de l’exercice comprenant le bilan, le compte de résultat ainsi que d’un aperçu de l’année en cours. La parution des 32 pages du rapport est prévue le 20 mai en français, en allemand et en italien.

Note de la semaine

Il y a quelques jours un scandale alimentaire a été dévoilé. Dans une action coordonnée sur le plan international, plus de 10'000 tonnes et un million de litres de faux produits alimentaires ont été découvert. De la viande de canard bon marché a été vendue en tant que foie gras d’oie, du sucre coupé avec des produits chimiques ou encore du vin a été frelaté en grande quantité. Dans le commerce international de denrées alimentaires les fraudes sont un problème majeur. L’initiative pour la sécurité alimentaire est une bonne réponse à cela. Avec le passage « La Confédération renforce l’approvisionnement de la population avec des denrées alimentaires issues d’une production indigène diversifiée et durable », l’agriculture suisse peut en effet contribuer à freiner ces scandales alimentaires au niveau international.https://www.santesuisse.ch/fr/formulaire_de_declaration.html?navid=2435&