Contenu - En direct de l’USP n° 24 (12.06. – 18.06.2017)

En direct de l’USP n° 24 (12.06. – 18.06.2017)

Prairies extensives

La demande de l’USP pour le train d’ordonnances agricoles 2017 concernant les prairies extensives de qualité 2 est actuellement largement discutée. Il est indiqué dans l’ordonnance, que pour assurer la diversité des espèces, un apport en substance nutritive et une correction de la valeur du pH sont, si nécessaire, autorisés. L’USP exige une utilisation minimale d’engrais sur ces prairies et a ouvert le débat sur un sujet qui préoccupe les agriculteurs depuis longtemps. C’est pourquoi il est important que le catalogue de critères pour les prairies extensives du niveau de qualité 2 soit retravaillé et la dépendance des espèces indicatrices laissée de côté.

100 paysannes et paysans qui font fureur  

Pour le projet „100 paysannes et paysans qui font fureur“ de « L’Illustré » et le « Schweizer Illustrierte », le délai de candidature était fixé à la semaine passée. Pour les 10 catégories, les organisations membres ont annoncé plus de 250 paysannes et paysans ! Cette semaine, le jury fera son travail de sélection. Les agriculteurs et agricultrices sélectionnés seront ensuite informés, puis, avec leur accord, photographiés et interviewés sur leur exploitation. Vous retrouverez les portraits des « 100 paysannes et paysans qui font fureur » dans une édition spéciale de « L’Illustré » et du « Schweizer Illustrierte » le 15 septembre prochain.

Bandes fleuries

Un collaborateur de l’USP a tenu une présentation au sujet des « Bandes fleuries pour les insectes pollinisateurs et les autres organismes utiles » devant des participants aux cours de formation pour les apiculteurs. Il s’agit d’un projet lancé par des agriculteurs de la région du Seeland en 2011. En 2015, les bandes fleuries ont été intégrée en tant que nouvelles surfaces de promotion à la biodiversité. En 2018, un concours devrait accroître la notoriété des bandes fleuries. Il est important pour les apiculteurs, qui n’ont pas de lien à l’agriculture, d’apporter les connaissances de base au sujet de l’agriculture et de ses actions.

Journal du brunch

Le journal du brunch revisité à l’occasion du 25ème anniversaire du Brunch est là ! Dès juillet il est disponible dans certaines Migros, Postes et filiales Landi ainsi qu’auprès des offices du tourisme des différentes régions de Suisse. Les exploitations qui organisent le Brunch recevront prochainement des sets de table qui peuvent être coloriés ainsi que des affiches qui invitent à participer au Brunch.

Club agricole

Le comité pour la sécurité alimentaire de l’USP a invité, en collaboration avec le club agricole, les membres du Parlement à une rencontre afin d’approfondir le thème de la sécurité alimentaire et de la votation du 24 septembre.

Chiffre de la semaine

En 2017, 19‘627 hectares seront consacrés à la culture de betteraves sucrières. Longtemps, l’évolution des surfaces s’est faite de manière parallèle dans les régions proches des fabriques de sucre de Frauenfeld (Suisse orientale) et de Aarberg (Suisse romande). De 2014 à 2017, la surface en Suisse orientale a toutefois chuté de 1333 hectares, soit 1000 hectares de plus qu’en Suisse romande, où la surface a chuté pendant la même période de 326 hectares seulement. Il faut dire que les mauvaises récoltes de 2015 et 2016 n’ont pas été favorable, tout comme la chute des prix de la betterave. En 2017, une meilleure production peut être attendue malgré les diminutions de surface. 

Note de la semaine

Nombreuses sont les idées innovantes qui permettent aux agricultrices et aux agriculteurs de parvenir durable-ment à une plus haute valeur ajoutée. Malheureusement, leur mise en œuvre échoue souvent, ceci principale-ment en raison d’un manque de connaissances, d’un manque de ressources financières et humaines ou encore d’un manque de contacts. AgrIQnet, une nouvelle initiative portée par l’USP, Swiss Food Research, l’association Stratégie Qualité et l’Office fédéral de l’agriculture, veut changer cela et aider les projets agricoles à voir le jour. Le lancement du projet suivra et l’USP a préparé la communication avec : un site internet, un communiqué de presse, des flyers.