Contenu - En direct de l’USP n° 41 (09.10. – 15.10.2017)

En direct de l’USP n° 41 (09.10. – 15.10.2017)

Comité

L’ordre du jour de la séance d’octobre du comité de l’USP comprenait de nombreux thèmes d’actualité. Ainsi les membres ont pu être informés des nouveautés en matière de constructions hors de la zone à bâtir, d’adaptation de la valeur de rendement, d’allocations familiales en agriculture ainsi que de la nouvelle plateforme d’aide et de soutien de l’USPF. Le comité s’est également prononcé contre l’initiative « No Billag » et contre les économies prévues dans le budget 2018 de la Confédération. En ce qui concerne les marchés, la stratégie de la branche en faveur des céréales fourragères, la situation de la culture de betteraves sucrières ainsi que le marché laitier ont également été abordés. Enfin, une discussion approfondie a eu lieu au sujet du manifeste de mise en oeuvre du nouvel article 104a sur la sécurité alimentaire. Le projet sera maintenant discuté au sein de la chambre suisse d’agriculture puis dans les séminaires régionaux.

Discussions avec Aldi

Une rencontre au sommet entre l’USP et Aldi s’est tenue en marge de l’OLMA. Les marchés, et en particuliers les moyens permettant d’encore mieux vendre les denrées alimentaires suisses, ont été au centre des discussions. Les deux parties se rejoignent sur le fait que la plus-value des produits indigènes doit mieux être mise en avant. En lien avec le lancement par Aldi du label « Fairmilk » visant à mieux rémunérer le travail des producteurs, un échange approfondi sur le marché laitier a évidemment eu lieu. Pour l’USP, il est indispensable qu’une telle initia-tive apporte réellement un prix rémunérateur aux éleveurs. Un autre thème a été la marque « Suisse Garantie » qu’Aldi compte à l’avenir toujours utiliser comme signe de garantie de provenance des produits helvétiques. Enfin, un certain nombre de questions politiques ont été abordées.

« Faits sur l’agriculture »

L’an prochain, l’USP veut à nouveau informer au sujet de différents faits en lien avec l’agriculture afin de dissiper certaines idées reçues et autres demi-vérités. Elle souhaite ainsi démontrer que l’agriculture prend au sérieux les questionnements des consommateurs. Cette semaine, des représentants de chambres cantonales se sont réunis avec des collaborateurs de l’USP afin de définir un catalogue des thématiques et les mesures envisageables.

Cours sur la valeur de rendement

Agriexpert organise le 10 novembre prochain un premier cours d’une demi-journée sur le nouveau mode de calcul de la valeur de rendement agricole qui devrait rentrer en vigueur au printemps 2018. Ce cours comprendra un aperçu des bases de définition, les nouvelles valeurs ainsi que les principales conséquences attendues. Les détails techniques ne devraient cependant pas être encore abordés. Enfin, les conséquences de la révision sur les fer-mages seront expliquées.

Statistique de la semaine

Le cheptel bovin évolue globalement de manière stable en 2017. Ainsi, à la fin septembre, il comprenait un peu plus de 1,5 millions de têtes. En revanche, la composition de ce cheptel évolue puisque les vaches laitières ont diminué de 3'044 têtes en une année alors que les autres vaches (majoritairement des vaches allaitantes) ont augmenté de 2'995 têtes.

Note de la semaine

Avec 78,7% d’avis favorables, l’article 104 sur la sécurité alimentaire a obtenu le quatrième meilleur résultat d’une initiative ou d’un contre-projet depuis 1848. La population ne s’était, par ailleurs, jamais exprimée aussi nettement sur un objet agricole. Ceci ne pourra pas être ignoré par les décideurs lorsqu’il s’agira de mettre en oeuvre cet article.