Contenu - En direct de l’USP n° 14 (02.04 – 08.04.2018)

En direct de l’USP n° 14 (02.04. – 08.04.2018)

Comité

Le comité de l’USP a, une nouvelle fois, discuté de la vue d’ensemble du Conseil fédéral sur le développement futur de la politique agricole. Il s’est ainsi réjoui du soutien de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national à un renvoi du rapport au gouvernement. Il s’est également penché sur d’autres objets politiques actuels, la situation sur les marchés – avec une préoccupation particulière vis-à-vis d’une production laitière à nouveau à la hausse – et a adopté les comptes ainsi que le rapport d’activités 2017 en prévision de la Chambre suisse d’agriculture de fin avril. Toujours en préparation de cette dernière, le comité a préavisé en faveur de la liberté de vote sur les initiatives pour des aliments équitables et pour la souveraineté alimentaire. Par ailleurs, il a été décidé de ne pas participer financièrement au projet Barto. Enfin, les membres du comité ont adopté le rapport de l’USP sur les objectifs environnementaux de la Confédération ainsi que la stratégie pour le futur de l’agriculture.

Sol et production alimentaire

Dans le cadre du programme national de recherche 68 « Utilisation durable de la ressource sol », l’USP a participé au groupe « Sol et production alimentaire » dont la synthèse thématique est terminée. Le rapport ne se concentre pas uniquement sur les défis au niveau des sols (compression, érosion, résidus, etc.) mais rappelle également le champ de tension auquel est soumise l’agriculture : pression sur les prix, ouverture des marchés ou rationalisation. Le rapport met clairement en valeur le rôle essentiel de l’agriculture suisse dans les enjeux globaux liés au sol.

Chiffre de la semaine

L’agriculture suisse a produit en 2017 311'271 tonnes de légumes frais ce qui représente un nouveau record. Par comparaison, la production s’était montée à 287'578 tonnes en 2016. La surface consacrée aux cultures maraîchères (légumes en pleins champs mais aussi sous serres) progresse depuis 2012 de plus de 4 % par année. La hausse a même atteint 6,2 % en 2017 pour atteindre un total de 12'628 hectares.

Note de la semaine

Durant la semaine sous rapport, l’USP a adopté sa propre évaluation du respect des objectifs environnementaux attribués à l’agriculture par la Confédération en 2008. Pour rappel, dans un rapport de 2016, le Conseil fédéral avait estimé qu’aucun des objectifs n’était rempli. Or, l’analyse de l’USP présente une image quelque peu différente : entre 2008 et 2015, l’agriculture a réalisé des progrès importants en matière écologique. Ainsi, certains objectifs n’ont pas été seulement atteints mais même dépassés. Par ailleurs, pour certains cas où aucun indicateur n’avait été défini, le Conseil fédéral a estimé de façon arbitraire que les objectifs n’étaient pas remplis. Enfin, il y a de nombreux cas où les buts ne sont effectivement pas encore atteints mais de peu. La conclusion est donc la suivante : Le rapport du Conseil fédéral n’est pas objectif et est injustement négatif avec l’agriculture!