Contenu principal

Rapport sur la situation de l'agriculture suisse

Sélectionner le thème
Sélectionner l'année
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - décembre 2019

14.01.20 | Décembre 2019 a été le troisième mois de décembre le plus chaud depuis le début des mesures. Les nombreuses journées de foehn y ont été pour quelque chose. Le sud de la Suisse, en particulier, a reçu des précipitations abondantes, par endroit plus que le double de la norme 1981-2010 d’un mois de décembre. Dans le nord du pays, les précipitations sont restées plutôt au-dessous de la normale en décembre, après les mois pluvieux d’octobre et de novembre.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - novembre 2019

10.12.19 | Une situation dépressionnaire a caractérisé la météo des 20 premiers jours de novembre. Il a fallu attendre les dix derniers jours du mois pour que le ciel se montre plus clément. Malgré les basses pressions, les précipitations se sont révélées inférieures à la moyenne au nord des Alpes, notamment sur le centre et l’est du Plateau. Au sud, les précipitations étaient de loin supérieures à la normale. En altitude, la neige est tombée en abondance. Dans l’ensemble, le thermomètre affichait des températures quelque peu supérieures à la moyenne pour un mois de novembre. L’automne 2019 aura été le sixième automne le plus chaud depuis le début des mesures en 1964. De manière générale, les températures de cette saison sont en hausse depuis l’an 2000.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - octobre 2019

11.11.19 | Avec une température moyenne de 8,5 degrés et supérieure de 2 degrés à la norme 1981-2010, octobre 2019 a été le cinquième mois d’octobre le plus doux depuis le début des mesures. Après un mois de septembre sec, les précipitations ont été abondantes en octobre. Au Tessin, des inondations sont survenues par endroits. Avec 4875 annonces de dégâts causés par la grêle jusqu’ici, l’année 2019 se situe au niveau des deux années précédentes et, partant, à un niveau nettement plus élevé que pendant les années plus calmes en sinistres de 2015 et 2016 (tableau 1.4). Avec 2269 sinistres déclarés jusqu’ici, les dégâts causés par les éléments naturels se révèlent de loin plus nombreux que pour la plupart des années précédentes. Ce n’est qu’en 2017 que le bilan s’était relevé encore beaucoup plus lourd, avec 3394 sinistres annoncés (tableau 1.5). En août 2019, la population étrangère non permanente travaillant dans le secteur agricole a baissé de 13 % ou de 5053 personnes en glissement annuel (tableau 1.7).

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - septembre 2019

11.10.19 | À la suite d’un premier trimestre frais, le mois de septembre a été plus chaud et plus ensoleillé que la moyenne en raison d’une phase de haute pression de deux semaines. Puis, la météo a été changeante en fin de mois. La température moyenne de la période sous revue a dépassé de 1,2 degré la norme mensuelle. Dans les Alpes centrales et les Grisons, les précipitations ont légèrement dépassé la moyenne, tandis qu’en Suisse romande, dans le Valais et sur le Plateau, on n'a enregistré que de 25 à 50 % des valeurs mensuelles usuelles. Avec 4,3 mm à Sion, on a même observé la valeur la plus faible pour le mois de septembre depuis le début des mesures en 1864. Toujours au mois de septembre, l’évolution phénologique de la végétation a été conforme à la moyenne pluriannuelle, malgré une année jusqu’ici plutôt chaude. Au mois d’août, le nombre de déclarations de dégâts causés par la grêle (588) a été inférieur à la moyenne. Dans l’ensemble, les chiffres de l’année 2019, jusqu’à fin août, sont à peu près comparables à ceux de 2017 et de 2018. Avec 106 déclarations, les dommages causés par des forces naturelles ont eux aussi été plutôt rares. Toutefois, au total pour cette année en cours, le nombre de cas déclarés jusqu’à fin août (2147) dépasse la moyenne pluriannuelle.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - août 2019

09.09.19 | Le mois d’août 2019 a marqué la fin d’un des étés les plus chauds depuis le début des mesures en 1864. Seul l’été caniculaire de 2003 avait présenté des températures sensiblement plus importantes. Au cours de l’été 2019, les précipitations ont arrosé en suffisance la plupart des régions. En août, le thermomètre a affiché 15,1 degrés en moyenne, soit 1,3 degré de plus que la norme 1981-2010. Il s’agit du quatorzième mois d’août le plus chaud depuis le début des mesures. Les précipitations du mois d’août ont été abondantes, atteignant même à certains endroits des quantités record (Arosa, Aigle, Bex). Des pluies diluviennes ont donné lieu à des inondations dans plusieurs régions, et même à des glissements de terrain dans le canton d’Appenzell. Le 11 août, une coulée de boue a déferlé sur le village de Chamoson (VS). Malgré les grandes chaleurs estivales, la végétation ne présentait pas d’avance sur le développement moyen en août.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - juillet 2019

12.08.19 | Bases Ce mois de juillet a été l’un des plus chauds depuis le début des mesures. Si l’on cumule les mois de juin et de juillet, seule la canicule de 2003 avait affiché des températures plus élevées pour cette période. Du 20 au 26 juillet, on a dépassé les 30 degrés un peu partout. Il s’agissait là de la deuxième vague de chaleur, faisant suite à celle de fin juin. Des précipitations sont tombées surtout les 6 et 7 juillet, entre le 11 et le 15 juillet et à la fin du mois. Malgré cela, le bilan hydrique était clairement négatif, du moins au cours des deux premières décades, et ce, dans la plupart des régions, en particulier en Suisse romande (tableau 1.1). Au mois de juin, on a enregistré 23 jours de dégâts causés par la grêle, marqués par 1982 déclarations de sinistres, principalement en Suisse romande et dans le canton de Berne. Par rapport aux années précédentes, avec 1742 cas déclarés, les dommages causés par des forces naturelles ont été très nombreux en juin 2019 (tableau 1.5).

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - Juin 2019

11.07.19 | Données de base Juin 2019 a connu de fortes précipitations et des inondations durant la première quinzaine du mois, puis une grosse canicule durant la troisième décade du mois. La température moyenne a été la deuxième la plus chaude depuis le début des mesures en 1864, seul juin 2003 fut encore plus chaud. Beaucoup de stations ont enregistré des nouveaux records de température pour un mois de juin. Malgré les grandes chaleurs de juin, la végétation ne présentait pas d'avance sur le développement moyen. Elle avait pris du retard à cause du temps frais au mois de mai. Des gels tardifs étaient survenus pendant la première quinzaine de mai et avaient endommagé des cultures, comme le maïs et les fruits, dans certaines régions (tableau 1.4). Jusqu’à fin mai, il y a eu relativement peu de grêle par rapport aux années précédentes et seuls 368 sinistres annoncés (tableau 1.5). Un très grand nombre de dommages causés par les éléments naturels ont été annoncés en mai (tableau 1.7).

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - Mai 2019

13.06.19 | Données de base Depuis 1991, jamais un mois de mai n’avait été aussi frais que celui de 2019. Suivant les régions, mai 2019 a aussi été très peu ensoleillé, la durée d’ensoleillement n’atteignant dans bien des cas qu’entre 60 % et 80 % de la norme 1981-2010. Tandis que la Suisse centrale et la Suisse orientale ont reçu 110 à 150 % des précipitations moyennes, certaines régions du sud du pays n’en ont vu que 50 %. Du 4 au 5 mai, de l’air polaire a ramené la neige jusqu’en plaine. Certaines cultures ont souffert de la morsure du froid et du poids de la neige. Après les mois chauds de mars et d’avril, le temps frais du mois de mai a retardé la végétation, et l’avance que la nature avait prise dans son développement s’est retrouvée réduite à néant. Dans la majeure partie des cas, le moment des observations phénologiques ne s’est plus écarté de la moyenne. La météo fraîche et pluvieuse de ce mois de mai 2019 a également entraîné des retards dans la récolte des fourrages grossiers. t la nuit. Il n’était pas encore possible d’estimer les éventuels dégâts.

Lire la suite