Contenu - 20.03.07 Voyage éclair chez Michael!

Voyage éclair chez Michael!

Point de vue du 20.03.07

Après avoir tenu un exposé à Tufertschwil, dans le Toggenbourg, j'ai battu tous les records de vitesse lors de mon voyage à Gland, au bord du lac Léman, pour rencontrer Michael Schumacher et son épouse Corina. Par malchance, j'ai passé le tunnel de Morat sans ralentir, ce qui me valut une amende de 180 francs. Ce n'est pas parce qu'on rencontre le champion du monde de F1 qu'il faille dépasser les limites de vitesse. Depuis que j'exerce ma fonction à l'Union suisse des paysans, j'ai déjà eu plusieurs face à face avec des gens célèbres. Cela n'empêche pas qu'un sentiment de nervosité se déclare avant chaque entrevue de ce genre. Mais cet état de nervosité se dissipe après quelques instants. Dès mon arrivée, le pilote vedette et son épouse se montrent très aimables et conviviaux. Michael écoute attentivement mes informations sur notre campagne, sur l'agriculture suisse et pose des questions. Il affirme attacher de l'importance à la qualité des denrées alimentaires. C'est donc avec conviction qu'il décide de participer à cette campagne pour l'agriculture suisse. Grâce à Schumacher et à d'autres personnalités célèbres, nous voulons une fois de plus attirer l'attention sur l'agriculture et les familles paysannes et toucher des groupes cibles de la population: par exemple les amis du cinéma et la génération des aînés avec Stefanie Glaser, la culture et les fervents de l'opéra avec Noemi Nadelmann, les amateurs de musique avec Stefan Eicher, ainsi que les femmes et les fans de sport avec Stéphane Lambiel. Les personnalités concernées, comme Michael Schumacher, participent à notre campagne sans toucher de cachet, ou alors elles ne perçoivent qu'une infime rétribution. Ceci prouve que l'agriculture bénéficie d'un énorme soutien.

Après le nouveau lancement de notre campagne "Proches de vous. Les paysans suisses." l'an dernier, avec des personnalités du monde économique, politique, sportif, culturel et du show-business, comme Michelle Hunziker et Köbi Kuhn, la prochaine étape s'ouvre ce printemps. Nous misons sur un intérêt aussi marqué que l'année dernière. En effet, cette campagne avait soulevé le débat espéré sur l'importance des prestations de l'agriculture. Les familles paysannes suisses pourvoient la population de toute une gamme de produits alimentaires de haute qualité. Qui plus est, elles entretiennent le paysage et fournissent à notre pays une contribution inaliénable pour le maintien des bases naturelles et l'occupation décentralisée du territoire. Il est essentiel de rappeler sans cesse l'importance de ces prestations à la population qui n'entretient plus de rapports directs avec l'agriculture. Ceci d'autant plus que l'agriculture est souvent confrontée à des attaques injustifiée émanant du monde de l'économie, des médias, d'experts autoproclamés, ou d'institutions qui proposent, pour l'agriculture du futur, des scénarios relevant du folklore. Pour en dégager le plus grand intérêt possible, il convient de donner la parole à d'autres qu'aux paysannes et paysans eux-mêmes pour parler de leurs prestations.

La communication de base 2007 part en pole position. En effet, l'agriculture a obtenu la première place dans une étude d'image indépendante réalisée par la Télévision suisse alémanique auprès d'importantes institutions de notre pays. Nous savons par expérience qu'il est plus difficile de conserver que d'acquérir une bonne position. Des efforts soutenus et des mesures crédibles sont dès lors nécessaires à tous les niveaux. Pour que les familles paysannes vendent leurs produits à des prix équitables et que l'agriculture bénéficie du soutien de la population, nous devons poursuivre des objectifs communs. La campagne d'image fournit sa contribution à l'échelle nationale. Des mesures complémentaires régionales initiées par les organisations paysannes cantonales et sectorielles sont indispensables pour l'écoulement de leurs produits. Néanmoins, le comportement de chaque paysanne et paysan en contact direct avec la population demeure essentiel. Une bonne expérience personnelle vaut son pesant d'or.

Urs Schneider, Directeur adjoint et Responsable de la Communication USP, Brugg