Contenu principal

Merci pour le double non aux initiatives phytos extrêmes

Message de remerciement de l’Union suisse des paysans du 15 juin 2021

Victoire ! Chères paysannes, chers paysans, et ceux qui se sont engagés à vos côtés pour le double non, ce succès est le vôtre. Au nom de la direction de la campagne de votation, je tiens tout d’abord à adresser un énorme merci à tous ceux qui ont permis un tel résultat. Il y a de cela quelques mois, qui aurait cru que plus de 60 % de la population et tous les cantons à un demi près rejetteraient les deux initiatives ? Ce résultat dépasse toutes les attentes et témoigne de la confiance dont bénéficient les familles paysannes et la production indigène. Cette issue tient à l’investissement de milliers de personnes à travers le hissage de drapeaux et de toiles, le placardage d’affiches et la construction d’éléments paysagers, la participation à des actions sur stand ou à des manifestations, la rédaction de courriers des lecteurs, l’intervention sur les réseaux sociaux, la distribution d’imprimés et de nombreuses autres mesures originales et créatives. Le travail de persuasion que chacun a effectué dans son entourage et la mobilisation sensationnelle ont aussi joué un rôle prépondérant.

Quand quelqu’un me demande les ingrédients d’une campagne de votation réussie, je réponds toujours « organisation, unité, arguments convaincants et passion ». De tous ces ingrédients, aucun ne nous manquait. Nous avons développé des plans de campagne efficaces, que nous avons alors pu mettre en œuvre de manière cohérente avec le soutien des bases cantonales et de la base agricole. Même si les médias ont donné une tout autre image de la réalité, les nombreux drapeaux et affiches ont montré qu’une majorité écrasante d’agriculteurs, bien plus de 95 %, rejetaient ces initiatives. Nous avons transmis les bons messages. La majorité de la population a compris que l’absence d’une protection sensée et responsable des végétaux ainsi que la limitation excessive de la base fourragère feraient chuter la production indigène, grimper les importations et s’alourdir le bilan écologique de la Suisse. La disparition d’emplois et le renchérissement massif des aliments constituaient d’autres messages clés. Il est rassurant de constater que les citoyens ne se sont pas laissé influencer par une campagne de dramatisation et de diffamation, et qu’ils ont reconnu que leur pays a déjà une agriculture des plus durables, si ce n’est la plus durable au monde. Ce constat n’exclut pas la nécessité pour le secteur agricole de poursuivre son développement et de traiter de manière ciblée les points à améliorer. L’initiative parlementaire « Trajectoire de réduction » donne une base pour ce qui est de l’impact environnemental. Cette initiative apportera des solutions plus complètes, plus ciblées et plus rapides aux problèmes à résoudre et à côté desquels passaient les deux initiatives phytos extrêmes.

Ce 13 juin nous aura appris une chose : nous ne pouvons pas nous contenter de reprendre la production d’aliments durables, l’entretien du paysage rural et la préservation des ressources vitales, comme le prévoit la Constitution. À l’avenir, nous devrons continuer de fournir sans relâche un travail d’information et de persuasion sur les activités et les prestations du secteur agricole, de sorte à sensibiliser la population à nos revendications et la rallier à notre cause en vue de remporter les prochains débats politiques. Chères paysannes, chers paysans, il nous tarde de relever avec vous tous les défis à venir.

Auteur

Urs Schneider

Directeur adjoint de l'Union Suisse des Paysans
responsable de la campagne

Mobile 079 438 97 17
Email urs.schneider@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Dons de l’USP et des familles paysannes en faveur de la population ukrainienne

09.03.22 | Le monde est en état de choc depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie il y a de cela deux semaines. En plus d’être un État indépendant et démocratique, l’Ukraine est le grenier de l’Europe. Les terres fertiles du pays produisent beaucoup de nourriture destinée non seulement à la population indigène, mais aussi à l’exportation.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’agriculture suisse restera exempte d’OGM

08.03.22 | Le Conseil des États a cédé lors de l’élimination des divergences concernant la loi sur le génie génétique et s’est aligné sur la décision du Conseil national : la Chambre haute s’est elle aussi prononcée en faveur d’une agriculture exempte d’OGM sans exception pour les quatre prochaines années. Elle soutient également le mandat visant à élaborer une réglementation future des nouvelles techniques de sélection. L’Union suisse des paysans salue cette décision.

Lire la suite
Communiqués de presse
Décision avisée sur le génie génétique en Suisse

02.03.22 | Le Conseil national rejette l’exception au moratoire sur le génie génétique prévue par le Conseil des États pour les nouvelles techniques de sélection. Il préfère miser à juste titre sur une agriculture suisse exempte d’OGM. Parallèlement, le Conseil national charge le Conseil fédéral de présenter d’ici à 2024 des propositions pour réglementer ces techniques. L’Union suisse des paysans salue cette décision.

Lire la suite
Communiqués de presse
Seule l’initiative sur l’élevage intensif sera soumise au peuple

02.03.22 | Avec la décision qu’a prise aujourd’hui le Conseil des États, le contre-projet qu’opposait le Conseil fédéral à l’initiative sur l’élevage intensif n’est plus d’actualité. Seule l’initiative sera soumise au peuple cette année encore. Le Conseil fédéral et le Parlement la rejettent. L’agriculture elle-même la considère comme inutile, car le niveau de bien-être animal en Suisse est déjà très élevé et que l’offre exigée par l’initiative est déjà plus que suffisante.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’USP exige une hausse des prix à la production

23.02.22 | À l’instar de tous les secteurs de l’économie, les familles paysannes connaissent un renchérissement des agents de production. Aussi la Chambre suisse d’agriculture exige-t-elle sans plus attendre une augmentation des prix à la production d’au moins 5 %. À partir de 2023, la production animale et la production végétale devront toucher un revenu supplémentaire de respectivement 5 % et 10 % au minimum, de sorte à amortir la hausse des coûts et les risques liés à la mise en œuvre de nouvelles exigences environnementales.

Lire la suite
Communiqués de presse
Moratoire sur le génie génétique : consensus en vue

28.01.22 | Après que le Conseil des États s’est précipité pour créer des exceptions au moratoire sur le génie génétique, la commission chargée de l’examen préalable du Conseil national décide de miser sur une réglementation propre de la question. L’Union suisse des paysans soutient cette décision.

Lire la suite
Communiqués de presse
Loi sur la chasse : une révision urgente s’impose

18.01.22 | Dans les régions de montagne et d’alpage, les problèmes liés au loup se sont amplifiés ces dernières années. Une révision rapide de la loi sur la chasse est donc nécessaire. La Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie du Conseil national l’a elle aussi reconnu à notre grand plaisir.

Lire la suite
Communiqués de presse
Adoption de hausses importantes dans le budget

01.12.21 | Le Parlement a ajusté le budget 2022 en faveur de l’agriculture. Cette excellente décision profitera en particulier aux producteurs de lait et de betteraves sucrières, dont les filières doivent lutter pour rester rentables.

Lire la suite