Contenu principal

Nous devons maintenant faire preuve de ténacité !

Point de vue de l’Union suisse des paysans du 18 mars 2022

Depuis des mois, le coût des intrants augmente. Deux raisons expliquent ce phénomène : d’une part, les difficultés mondiales d’approvisionnement dues à la crise du coronavirus, ou plus exactement les mesures prises pour endiguer la pandémie, et d’autre part, la hausse des prix de l’énergie. Cette augmentation a démarré l'automne dernier déjà, lorsque la situation entre la Russie et l'Ukraine a commencé à s'envenimer. Les prix de l'énergie se répercutent de façon indirecte sur d'autres moyens de production, en particulier sur les engrais. La production d'engrais minéraux azotés est très énergivore : l’ammoniac est extrait de l'air par un procédé spécial. Les chiffres des derniers mois montrent que les prix des intrants et des biens d’équipement ont augmenté en moyenne d'environ 5 %, ce qui correspond, pour les familles paysannes, à des dépenses supplémentaires de l'ordre de 465 millions de francs par an. Qui plus est, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et de la menace d’une coupure de gaz en Europe, le prix de l'énergie, et partant celui des engrais, va encore augmenter. La fin du renchérissement n'est malheureusement pas en vue. Il est donc impératif que les agriculteurs touchent eux aussi des prix plus élevés pour leurs produits, pour pouvoir couvrir les frais supplémentaires. Partout où des discussions sur des  prix indicatifs ont lieu, les représentants des producteurs doivent désormais négocier avec fermeté. En effet, une augmentation substantielle des prix à la production est absolument nécessaire. La situation est claire. Il n'y a aucune raison de ne pas répondre à cette préoccupation. De plus, nous devons nous préparer à ce que cette évolution se poursuive en fonction de la conjoncture internationale. Nous ne sommes pas au bout de nos peines. J’ose espérer qu’un approvisionnement en quantités suffisantes – et non un approvisionnement aussi bon marché que possible – redevienne une préoccupation mondiale.

Auteur

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Prises de position Mandatsentwurf für Verhandlungen mit der Europäischen Union

08.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zum Mandatsentwurf für Verhandlungen mit der Europäischen Union.

Lire la suite
Communiqués de presse
Étude «Les grandes cultures résilientes au climat à l’horizon 2035»

08.02.24 | Sur mandat de la Suisse Grêle, de fenaco et de l’Union suisse des paysans, Agroscope a réalisé une étude sur les grandes cultures résilientes au climat à l’horizon 2035. La sécheresse est au cœur de ces travaux. Pour que la culture des champs en Suisse soit davantage résiliente au climat et maintienne son potentiel de production, il est nécessaire d’associer toute une série de mesures.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°5-2024

05.02.24 | Dans le cadre de la pétition lancée par l’agriculture suisse, la direction de l’USP s’est entretenue avec Coop et Aldi. Elle leur a rappelé l’importance d’une hausse des prix à la production.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’agriculture formule ses revendications

30.01.24 | Les protestations agricoles se font entendre partout en Europe. L’agriculture suisse partage les mêmes revendications que les familles paysannes européennes. En effet, la situation reste très incertaine pour les futurs crédit-cadres alloués à l’agriculture, alors que la situation des revenus des familles paysannes est insuffisante pour ne pas dire souvent précaire. En parallèle à une meilleure reconnaissance de l’agriculture, l’USP, Agora et les chambres romandes d’agriculture formulent des revendications tant à l’égard de la politique que du marché.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°4-2024

29.01.24 | La semaine dernière, les membres du Parlement ont reçu une invitation à rejoindre le comité national contre l'initiative biodiversité. Les personnes intéressées ont la possibilité d’adhérer au comité en question à tout moment.

Lire la suite
Communiqués de presse
La frustration du monde paysan doit être entendue

25.01.24 | Après l’Allemagne, les protestations du secteur agricole ont désormais atteint la France. Les familles paysannes de Suisse comprennent très bien la frustration de leurs consœurs européennes et partagent leurs revendications. Chez nous, le Parlement est heureusement plus à l’écoute des préoccupations de l’agriculture, mais la situation reste tendue.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°3-2024

22.01.24 | L’initiative biodiversité sera soumise au vote du peuple le 9 juin ou le 22 septembre prochain. Aussi l’USP a-t-elle organisé une séance d’information en ligne à l’attention de ses organisations membres.

Lire la suite
Points de vue
13e rente AVS : le compte n’est pas bon

19.01.24 | « Mieux vivre à la retraite », c’est ainsi que le comité d’initiative a appelé la proposition d’instaurer une 13e rente AVS. L’objet demande que les personnes retraitées reçoivent chaque année un supplément correspondant à un douzième de leur rente annuelle. Celui-ci serait versé à tout le monde, selon le principe de l’arrosoir. Les sondages montrent que l’initiative populaire est bien accueillie par le peuple. Notamment parce que le mode de financement n’est pas défini et qu’il n’est donc pas clair d’où proviendrait l’argent. Concrètement, il s’agit de 4 à 5 milliards de francs de plus dépensés par an. D’ici 2050, les dépenses supplémentaires s’élèveraient à plus de 100 milliards de francs.

Lire la suite