Contenu principal

« Nous sommes reconnaissants et heureux »

Commentaire du marché du 18 décembre 2020 dans le journal Agri

« L’an 2020 aura fait le bonheur de tous les producteurs porcins, et il faut que les choses restent ainsi » : tel est le bilan que tire des sept premiers mois de l’année Adrian Schütz, directeur adjoint de Suisseporcs. L’effondrement que les prix connaissent chaque année en août n’a pas eu lieu cette fois-ci. Ayant baissé pendant plusieurs années, la consommation s’est stabilisée.

« Constant depuis février, le prix à la production de 4 fr. 60 le kg poids mort (PM) départ ferme nous offre enfin une phase prolongée de normalité sur le marché des porcs ! », souligne Adrian Schütz. Après un passage à vide pendant cinq longues années, « les éleveurs de porcs touchent enfin un salaire à nouveau convenable. Ils peuvent même mettre des sous de côté pour amortir et rénover leurs porcheries ». Ce retour au beau fixe leur procure sécurité et confiance.

Daniel Erdin d’Agristat analyse le marché des porcs. « Le nombre d’abattages des porcs à l’engrais reste constant », observe-t-il. Cette constance laisse entrevoir à une stabilité durable sur le marché des porcs. « En revanche, le nombre d’abattages des truies, lui, augmente », constate Daniel Erdin, avant de préciser que ces données sont incomplètes et, par conséquent, difficiles à interpréter. Le dernier recensement des truies d’élevage remonte à janvier 2020 : il comptait alors 107 082 animaux, soit 2200 de moins environ qu’en 2019.

« Une part indigène à la production totale de 90 à 93 % permet au marché suisse des porcs de fonctionner de manière optimale », confie Adrian Schütz. En 2019, la part indigène était de 92,7 %, donnant lieu à un prix moyen de 4 fr. 34 le kg PM départ ferme. Cela faisait longtemps que le prix moyen des porcs AQ n’avait pas été aussi élevé. Pour Adrian Schütz, l’absence de la baisse des prix caractéristique d’août et de septembre est de bon augure. Proviande affiche un poids mort moyen de 89,8 kg pour les sept premiers mois de 2020, soit une augmentation de 200 grammes par rapport à 2019. « Les acheteurs ont augmenté les poids morts dans leurs conditions d’achat », affirme Adrian Schütz pour expliquer cette hausse. Selon Proviande, les importations de viande de porc ont aussi ceci de frappant qu’elles ont été de 20 646 tonnes entre janvier et juin 2020, soit deux fois et demie plus élevées que pendant la même période en 2019. Adrian Schütz fait remarquer que cette différence est due à l’augmentation des importations des morceaux de viande dans le cadre et en dehors du contingent tarifaire, et surtout aux importations pour l’alimentation animale. « En 2020, la consommation de viande de porc pourrait bien se stabiliser », conclut Adrian Schütz.

 

Hans Rüssli

Union Suisse des Paysans

Sur le même sujet

Communiqués de presse
L’Union suisse des paysans fête ses 125 ans sur la place Fédérale

14.09.22 | Dans le cadre de son 125e anniversaire, l'Union suisse des paysans tentera de préparer ce lundi 19 septembre les plus grands röstis du monde. La population est invitée à venir déguster ceux-ci sur la place Fédérale.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 08-22 : Estimation des terres assolées en Suisse pour 2022

12.09.22 | Les terres ouvertes augmentent très peu en 2022 (+ 0,3 %). La surface de prairies artificielles augmente de 1164 hectares, soit 1,0 %. En chiffres absolus, les augmentations de surface les plus importantes concernent le maïs d'ensilage, l'épeautre, l'avoine, le soja et le tournesol. Le maïs-grain, le blé d’automne, les pois protéagineux, les betteraves sucrières et le blé fourrager enregistrent la plus forte baisse en matière de surface. Après que les surfaces de maïs d’ensilage et de prairies artificielles ont fortement été réduites en 2021, une légère correction en faveur des cultures fourragères a eu lieu en 2022.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - août 2022

12.09.22 | La température moyenne de 1,9 degré supérieure à la norme 1991-2020 a permis à août 2022 de se hisser à la deuxième place des mois d’août les plus chauds depuis 1864, derrière celui de 2003, où la température moyenne avait été de 3,5 degrés supérieure à la norme. À partir du 15 août, la pluie s’est enfin abattue sur plusieurs régions de Suisse. À de nombreux endroits, il s’agissait des premières précipitations significatives depuis début juillet. La seconde quinzaine d’août a été marquée par des averses parfois importantes et des cumuls journaliers élevés au niveau régional. Dans certaines régions, ce sont surtout les cultures d’herbe et de maïs qui ont le plus souffert de la sécheresse. Dans certains cas, la récolte du maïs d’ensilage a déjà débuté en août. Si le nombre de déclarations de sinistres était de 4374 en juin, il a chuté à 1790 en juillet (tableau 1.5). La situation des sinistres en juillet 2022 a donc été dans l’ensemble moyenne par rapport aux années précédentes. Le même constat peut être fait pour les dommages causés par les éléments naturels : le nombre de déclarations a été de 327 (tableau 1.6).

Lire la suite
Communiqués de presse
Matthias Baumann propulse les agriculteurs au sommet des SwissSkills 2022

11.09.22 | Il est tout près de 23h00 lorsqu’une vague de joie emporte le kop des métiers du champ de l’agriculture. C’est un des leurs qui est nommé meilleur apprenti de l’édition 2022. Le Bernois Matthias Baumann fait coup double en obtenant la note la plus élevée du concours, toutes professions confondues.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les finalistes agriculteurs connus. Suspense chez les arboriculteurs

09.09.22 | La tension est à son comble sous les cantines des métiers du champ de l’agriculture. Hier, les arboriculteurs terminaient leur concours. Aujourd’hui, les viticulteurs et cavistes entrent en scène, alors que du côté des agriculteurs c’est au tour des latins de démonter leurs compétences pour se hisser en finale.

Lire la suite
Communiqués de presse
Statistique laitière de la Suisse 2021

09.09.22 | En collaboration avec la Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL, TSM Fiduciaire Sàrl, l’Interprofession du Lait (IP Lait) et Switzerland Cheese Marketing SA (SCM), Agristat vient de sortir l’édition 2021 de la publication annuelle « Statistique laitière de la Suisse ».

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 36-2022

09.09.22 | Face aux prix élevés des engrais, les importations sont en train de diminuer à l’heure actuelle. Par rapport à l’année précédente, la quantité d’engrais importée a reculé de 23,8 % de janvier jusqu’à juillet. Comme le prix a augmenté en moyenne de 76,2 % dans cette période, la valeur des importations a grimpé de 34,3 %. Confrontées aux prix des moyens de production en hausse, les exploitations agricoles diminuent leurs achats respectifs. Ainsi, les importations de machines agricoles sont aussi en train de diminuer. Dans de nombreux cas, les exploitations agricoles devront rattraper ces achats plus tard, à des conditions plus favorables si possible.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les maraîchers, au cordeau !

08.09.22 | Le succès populaire se confirme en ce deuxième jour des SwissSkills, qui se tiennent pour leur 3e édition à Berne, et ce jusqu’à ce dimanche 11 septembre. Les stands des halles 6 et 7 ne désemplissent pas. Sous les projecteurs aujourd’hui, les maraîchers dont le concours bat son plein.

Lire la suite