Contenu principal

Politique agricole 22+ : considérer le secteur alimentaire comme un tout

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 14 décembre 2020

Le Conseil des États entend suspendre le traitement de la Politique agricole 2022+ et demande des réponses fondamentales s’agissant du développement de la politique agricole et alimentaire. Cette approche donne l’opportunité de transformer la politique agricole unilatérale en une politique alimentaire crédible.

Aujourd’hui, le Conseil des États a traité du message relatif à l’évolution future de la politique à partir de 2022. L’Union suisse des paysans (USP) rejette ce message à cause de la réduction de 265 millions du revenu sectoriel agricole de francs et de l’abaissement à 52 % du taux d’auto-approvisionnement qu’il entraînerait. La Chambre haute a décidé de remettre à plus tard le traitement du dossier et, par voie de postulat, de charger le Conseil fédéral de clarifier des questions fondamentales sur la conception future de la politique du secteur agricole et alimentaire. La faîtière agricole voit dans la décision du Conseil des États une opportunité pour la Suisse de se détacher d’une politique agricole unilatéralement axée sur les exploitations pour enfin mener un débat sur une politique alimentaire cohérente et tournée vers l’avenir. Cette politique doit aller de la fourche à la fourchette et offrir des perspectives économiques à toutes les parties prenantes, y compris aux familles paysannes. L’USP attend du Conseil fédéral qu’il présente dès à présent des propositions sérieuses sur la base de la décision du Conseil des États pour mettre en œuvre l’article constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire, que le peuple a approuvé par 78,6 % des voix en 2017. Le gouvernement devra en particulier montrer comment il entend garantir un approvisionnement indigène suffisant, tout en améliorant la durabilité des produits alimentaires importés. 

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union Suisse des Paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Directeur adjoint Union suisse des paysans
Département économie, formation et relations internationales

Téléphone 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Nos familles paysannes s’engagent pour la biodiversité

18.01.24 | À l’instar de toutes les activités humaines, l’agriculture a un impact sur la biodiversité. En même temps, elle en est tributaire. C’est pourquoi les familles paysannes assument une grande responsabilité en remplissant différentes obligations relatives à la biodiversité. Aujourd’hui, une moyenne de 19 % des surfaces utilisées à des fins agricoles est dédiée à la promotion de la biodiversité. Pour obtenir un meilleur impact, de nouvelles approches sont nécessaires. En effet, davantage de surfaces ne veut pas dire davantage d’effets.

Lire la suite
Prises de position Abaissement de la franchise-valeur dans le trafic touristique

17.01.24 | Abaissement de la franchise-valeur dans le trafic touristique

Lire la suite
Prises de position Politique des agglomérations et Politique pour les espaces ruraux et les régions de montagne

17.01.24 | Politique des agglomérations et Politique pour les espaces ruraux et les régions de montagne

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 12-23 : L’année agricole 2023

16.01.24 | L’an 2023 est la troisième année consécutive aux résultats insatisfaisants pour l’agriculture sur le plan économique. Les caprices de la météo et les coûts élevés en sont les principales raisons cette fois-ci. En parallèle, la production agricole de denrées alimentaires stagne. Le taux d’auto-approvisionnement diminue donc immanquablement.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°2-2024

16.01.24 | L’agriculture allemande est en pleine révolte. L’augmentation des contraintes et en parallèle la diminution des soutiens conduisent à une impasse et sèment la frustration. L’agriculture suisse est aussi sous forte pression, mais il est encore possible de convaincre nos autorités et nos politiciens avec des arguments. Ce fut le cas lors de la session du parlement de décembre pour le budget 2024 de la Confédération avec la décision de ne pas réduire les paiements directs et aussi pour le maintien des montants des rétrocessions sur les carburants. Faisons tout pour maintenir ce dialogue, chacun en profite

Lire la suite
Prises de position Procédure de consultation sur les enveloppes financières agricoles 2026-2029

12.01.24 | Procédure de consultation sur les enveloppes financières agricoles 2026-2029

Lire la suite
Communiqués de presse
NON aux deux projets sur les rentes

11.01.24 | La Chambre suisse d’agriculture de l’Union suisse des paysans rejette une 13e rente AVS pour des raisons de viabilité financière. Elle considère aussi qu’un relèvement général de l’âge de la retraite est inopportun pour le moment.

Lire la suite
Prises de position Änderung des Landwirtschaftsgesetzes

10.01.24 | Stellungnahme: Änderung des Landwirtschaftsgesetzes (Umsetzung Motion 19.3445 Fraktion BD «Angemessene Entschädigung von Ehegattinnen und Ehegatten und eingetragenen Partnerinnen und Partnern von Landwirtinnen und Landwirten im Scheidungsfall»)

Lire la suite