Contenu principal

Pourquoi le bien-être animal devrait-il s’arrêter à la frontière?

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 12 août 2020

Le contre-projet avec lequel répond le Conseil fédéral à l’initiative sur l’élevage intensif renchérit sans contrepartie la production indigène, passe outre les importations et affaiblit les labels garantissant le bien-être animal. 

Aujourd’hui, le Conseil fédéral a adopté un contre-projet à l’initiative sur l’élevage intensif. Bien que la législation suisse en matière de bien-être animal soit l’une des plus strictes au monde et qu’il existe déjà des plafonds pour les effectifs de porcs, de volailles et de veaux, le Gouvernement entend mettre en place des prescriptions supplémentaires. Cette décision déçoit l’Union suisse des paysans (USP), et ce, pour trois raisons. Tout d’abord, le Conseil fédéral semble considérer que le bien-être animal s’arrête à la frontière. Toutes les nouvelles dispositions ne s’appliqueraient qu’à la production indigène.

Une fois de plus, les importations ne seraient pas touchées. Ainsi, les produits suisses renchériraient sans contrepartie et deviendraient encore moins concurrentiels. Ensuite, ces nouvelles dispositions réduisent la possibilité de se différencier grâce aux divers labels garantissant le bien-être animal. Aujourd’hui déjà, les consommateurs ont l’embarras du choix et peuvent promouvoir ce bien-être en achetant les aliments correspondants. Enfin, les nouvelles dispositions soulèvent des interrogations non seulement quant aux coûts supplémentaires qu’elles engendreraient, mais aussi en ce qui concerne leur mise en œuvre sur les exploitations. À présent, l’USP va examiner en détail le document mis en consultation et définir sa position à ce sujet au sein de ses organes.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Mobile 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
L’idéal… et la réalité

06.01.21 | Les familles paysannes sont tiraillées entre les critiques incessantes des médias d’une part, et la réalité du marché et du commerce d’autre part. Deux initiatives anti-agricoles extrêmes viennent compliquer la situation. Or, ces initiatives sont trompeuses. Des études montrent que celle sur l’eau potable aurait un effet global négatif sur l’environnement.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’oxyde d’éthylène n’est pas un produit phytosanitaire

22.12.20 | Ces dernières semaines, plusieurs détaillants suisses ont dû rappeler des denrées alimentaires contenant de l’oxyde d’éthylène. Dans leur communication, ils prétendent parfois qu’il s’agit d’un produit phytosanitaire. C’est complètement absurde !

Lire la suite
Communiqués de presse
Les règles « Swissness » ont fait leurs preuves

18.12.20 | Le Conseil fédéral a décidé de maintenir les critères introduits en 2017 pour l’indication de la provenance suisse. L’Union suisse des paysans salue cette décision.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Conseil national veut lutter contre la disparition des insectes

17.12.20 | Le Conseil national a adopté aujourd’hui la motion de commission (20.3010) sur le thème de la disparition des insectes. A l’origine des discussions, la pétition "Elucider la disparition des insectes" lancée par les Amis de la Nature Suisse, apisuisse, Dark-Sky Switzerland et l'Union suisse des paysans, avait permis de récolter 165’512 signatures en 100 jours. La motion adoptée aujourd’hui demande ainsi que des mesures concrètes soient développées afin d’enrayer le phénomène de disparition des insectes. Les pétitionnaires s’en réjouissent énormément et encouragent, dès à présent, le Conseil des Etats à adopter lui aussi la motion. La protection des insectes est essentielle pour assurer la préservation des écosystèmes et nos besoins fondamentaux !

Lire la suite
Communiqués de presse
Politique agricole 22+ : considérer le secteur alimentaire comme un tout

14.12.20 | Le Conseil des États entend suspendre le traitement de la Politique agricole 2022+ et demande des réponses fondamentales s’agissant du développement de la politique agricole et alimentaire. Cette approche donne l’opportunité de transformer la politique agricole unilatérale en une politique alimentaire crédible.

Lire la suite
Points de vue
Taxes incitatives : le trafic d’indulgences est-il utile ?

11.12.20 | La question des « taxes incitatives » a le vent en poupe dans la Berne fédérale. Les politiciens de gauche-écologistes, les organisations environnementales et même certains scientifiques y voient l’arme ultime pour réduire la consommation de produits phytosanitaires, d’aliments fourragers ou d’engrais de synthèse. Que sont exactement des taxes incitatives ?

Lire la suite
Communiqués de presse
L’USP déplore les durcissements du Conseil national

10.12.20 | Le Conseil national a examiné l’initiative parlementaire (Iv. pa) « Réduire le risque de l’utilisation de pesticides » et a décidé de durcir le projet. Ce dernier a vu le jour en réponse aux deux initiatives populaires « eau potable » et « libre de pesticides ». L’Union suisse des paysans estime que certaines des résolutions du Conseil national sont très problématiques. Elle attend du Conseil des États qu’il corrige le projet de loi dans l’intérêt de la production alimentaire.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Conseil national ne veut pas réduire les paiements directs

03.12.20 | Le Conseil national soutient la proposition de maintenir les paiements directs au niveau de l’année précédente. L’Union suisse des paysans salue cette décision.

Lire la suite