Contenu principal

Prendre ses responsabilités. S’équiper pour la vie.

Communiqué de presse du 12 octobre 2021

« Prendre ses responsabilités. S’équiper pour la vie »: telle est la devise de la campagne qu’a lancée aujourd’hui le secteur pour améliorer la couverture sociale dans l’agriculture et en particulier celle des paysannes. Les éléments clés de cette campagne sont une simple check-list pour déceler le potentiel d'amélioration et une offre gratuite de conseil accessible à tout le monde pour examiner les différentes options adaptées à la situation en vue d’une meilleure couverture sociale.

La vie et le travail à la ferme présentent des défis particuliers. Ce constat est d’autant plus vrai pour ce qui est de la charge de travail et de la collaboration avec les membres de la famille. Les femmes en particulier doivent souvent lutter sur tous les fronts dans de nombreuses exploitations. En général, ce sont elles qui s’occupent du ménage et des enfants. En plus, il n'est pas rare qu’elles exercent une activité non agricole. Elles sont aussi souvent responsables de la vente directe, de l’agritourisme et de la comptabilité, ou bien elles aident de manière régulière à l’étable ou dans les champs. Les femmes d’agriculteurs contribuent donc de manière significative au succès de la plupart des exploitations.

Comme le montrent des documents de l’Office fédéral de l’agriculture, la rémunération du travail à la ferme et la couverture sociale des paysannes ne sont pas réglementées sur nombre d’exploitations. En effet, les hommes restent dans 90 % des cas ceux qui reprennent une exploitation parentale. Après déduction des frais courants, l’argent gagné ensemble est souvent réinjecté dans l’entreprise. Les personnes qui ne perçoivent pas de salaire ont souvent une couverture sociale insuffisante. En cas de divorce, il faut composer avec le risque d’importantes pertes financières pour maintenir l’exploitation à flot. Aujourd’hui déjà, il est possible d’éviter de tragiques destins. Pour ce faire, le couple d’exploitants doit se pencher sur ces éventualités et examiner les différentes options par rapport à sa situation. C'est là qu’intervient la campagne de sensibilisation lancée aujourd'hui par l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales, l’Union suisse des paysans, les entreprises Agrisano et Prométerre.

L’objectif est que le plus grand nombre d’exploitations possible vérifient leur situation à l'aide d'une simple check-list disponible sur www.ma-situation.ch et décèlent ainsi un besoin d’amélioration. Dans ce cadre, l’accent est placé sur l’examen des domaines de l’assurance indemnités journalières, de la prévoyance risque, de la prévoyance vieillesse et du partage des revenus. Si nécessaire, des informations spécialisées sur les différents thèmes sont mises à disposition. Les exploitants remplissent la check-list de manière anonyme. À la fin, ils reçoivent une analyse de leur situation ainsi que les coordonnées d’un interlocuteur pour un entretien de conseil gratuit en assurances. Toute personne désirant profiter de ce service important pour la mise en œuvre de solutions adéquates et spécifiques à tout un chacun peut remplir un formulaire de contact.

Ce service s’adresse aussi bien aux agriculteurs qu’aux paysannes. En effet, la question de la couverture sociale concerne tout le monde. La campagne s’articule ensuite aussi autour de questions concrètes, que tout couple d'agriculteurs devrait se poser : « Que se passe-t-il si nous nous séparons un jour ? », « Que se passe-t-il si l’un de nous deux est victime d’un accident ou devient invalide ? » ou « Que faire si j’ai aussi des projets pour ma retraite ? » Un simple contrôle de sa situation et une offre de conseil accessible à tout le monde doivent permettre à la campagne lancée par le secteur d’améliorer la couverture sociale dans l’agriculture indépendamment de la politique agricole et de prévenir autant que possible les soucis financiers à la suite de tristes coups du sort.

Renseignements

Anne Challandes

Coprésidente du comité national 2x non
Tél 079 396 30 04

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union Suisse des Paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Francis Egger

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Mobile 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Alexandre Tuffer

Prométerre
Responsable de la communication
Av. des Jordils 1
CP 1080, 1006 Lausanne
T. +41 21 614 24 78
E-Mail: a.tuffer@prometerre.ch 

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 27

11.07.22 | La plateforme Protection phytosanitaire a discuté de la mise en œuvre de l’Iv. pa. 19.475. Outre la situation actuelle sur la base des indicateurs de risque, il a été question de la convention des objectifs avec l’OFAG.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 26

04.07.22 | Lors des Journées internationales d’économie alpestre, un total de 350 personnes de diverses régions de l'arc alpin se sont réunies à Viège pour discuter des défis actuels et des perspectives de l’agriculture de montagne.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 25

28.06.22 | Lors d’une commission compétente du conseil des Etats, l’USP a pu s’exprimer concernant la révision de la loi sur la chasse. Il a été démontré qu’une révision de la loi était nécessaire et urgente afin de rendre possible la régula-tion du loup. Des mesures préventives sont également indispensables. Les membres de la commission ont en-suite pris une décision en ce sens.

Lire la suite
Prises de position Umsetzung der Änderung des Energiegesetzes auf Verordnungsstufe

24.06.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Umsetzung der Änderung des Energiegesetzes auf Verordnungsstufe.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 24

21.06.22 | Une brochure et un site web ont été créés dans le cadre de la campagne de sensibilisation «Faucher futé». Objectif: promouvoir une utilisation ciblée de la faucheuse-conditionneuse et, ainsi, protéger les insectes.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 05-22 : La guerre en Ukraine et l’agriculture

13.06.22 | La guerre en Ukraine fait grimper en flèche les coûts de production dans l’agriculture. À l’heure actuelle, les coûts supplémentaires pour l’année 2022 sont estimés à 900 millions de francs. Les coûts supplémentaires effectifs dépendront de l’évolution future. Si l’on ne veut pas que le revenu agricole diminue sensiblement, les prix à la production doivent augmenter en conséquence.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - mai 2022

13.06.22 | Le mois de mai a connu un nombre record de jours d’été ; il s’agit du deuxième mois de mai le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. Seul mai 1968 a été encore plus chaud. Genève a connu 15 jours d'été avec une température maximale de 25 degrés ou plus, Locarno en a connu 16. En Suisse alémanique, il y a eu moins de dix jours d'été. Sur une grande partie du territoire, les précipitations sont restées inférieures à la norme 1991-2020. En Suisse romande et en Valais, les précipitations n’ont parfois même pas atteint les 30 % de la norme 1991-2020. Dans certaines régions du sud de la Suisse, elles sont restées en dessous des 40 % de la norme alors qu’en Suisse alémanique, elles se situaient entre 40 et 80 % de la norme. Le mois de mai a marqué la fin d'un printemps doux, ensoleillé et pauvre en précipitations. Ce fut l’un des dix printemps les plus secs depuis le début des mesures.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 23

13.06.22 | Le groupe parlementaire « Protection de la nature et du paysage » a organisé un événement dans le cadre de la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Lors du podium, l’USP a présenté sa position sur l’actuelle révision de la LAT. Dans l’ensemble, la proposition qui a été préparée par la commission consultative du Conseil des États, est largement soutenue.

Lire la suite