Contenu principal

Qui est le meilleur agriculteur ou la meilleure agricultrice ?

Communiqué de presse de l‘OrTra AgriAliForm du 27 mars 2018

Avec les SwissSkills 2018, qui se dérouleront du 12 au 16 septembre à Bernexpo, les championnats suisses des métiers en seront déjà à leur deuxième édition. Il y aura de nouveau des épreuves pour les agriculteurs et agricultrices, au cours desquelles 36 jeunes professionnels s’affronteront pour remporter le titre de champion ou championne de Suisse.

Du 12 au 16 septembre prochain, 135 métiers vont participer aux Championnats SwissSkills à Berne. Des jeunes agriculteurs et agricultrices ainsi que les représentants de 75 autres métiers organisent un concours des métiers, à l’issue duquel le meilleur ou la meilleure de chaque discipline remportera le titre de champion ou de championne de Suisse. Dans le champ professionnel de l’agriculture, des épreuves auront aussi lieu pour les métiers de caviste, viticulteur ou viticultrice et maraîcher ou maraîchère. Le championnat des métiers du cheval se déroulera aussi sous le même toit. Les arboriculteurs et arboricultrices, les aviculteurs et avicultrices ainsi que les producteurs et productrices bio présenteront leurs métiers dans le cadre d’une exposition commune.

Toutes les écoles d’agriculture se sont vu attribuer un contingent sur la base de leur effectif d’élèves. Au total, elles pourront envoyer 36 candidats à Berne pour les éliminatoires, qui se dérouleront les trois premiers jours des championnats des métiers. Neuf finalistes s’affronteront ensuite pour le titre. Les écoles sont libres en ce qui concernela sélection de leurs candidats. Les aptitudes pratiques et théoriques figurent au premier plan, raison pour laquelle les formateurs ont aussi leur mot à dire. Certaines écoles organisent un tour éliminatoire interne. Les 36 jeunes professionnels qui participeront aux championnats devront être annoncés d’ici début juillet au plus tard.

Les épreuves de la compétition ne serviront pas qu’à tester les connaissances pratiques et théoriques, mais elles devront aussi offrir un spectacle attrayant au public. Tant lors des éliminatoires que le jour de la finale, les candidats devront démontrer leurs capacités dans tous les domaines, à savoir la protection végétale, l’élevage, la mécanisation et l'environnement de travail :

Domaines de compétenceÉliminatoires (12/13/14 sept.)Finale (15 sept.)
Production végétale- Reconnaissance de plantes, semences, auxiliaires, etc.
- Réglage du semoir

- Reconnaissance de plantes, semences, auxiliaires, etc.

- Évaluation des sols et fertilisation

Élevage

- Concours de traite

- Évaluation d’animaux

- Concours de traite

- Évaluation d’animaux

Mécanisation- Chargement et arrimage, parcours- Utilisation et conduite d’un véhicule équipé d’un frontal
Environnement de travail- Réorientation d’une exploitation- Réalisation d’un stand de marché

L’évaluation s’effectue sur la base d’une grille uniforme par des experts issus de la pratique et des écoles professionnelles. Les préparatifs des SwissSkills battent déjà leur plein. Dans 187 jours, nous connaîtrons enfin le meilleur jeune agriculteur ou la meilleure jeune agricultrice de Suisse.

 

La présence des métiers de la terre à Berne est soutenue par :

Sponsor principal :   fenaco

Co-sponsors :  Agrisano, Bio Suisse, SPAA, DeLaval, edition-lmz, emmental-versicherung, Suisse Grêle, Syngenta

Renseignements

Loïc Bardet

Directeur Agora
Président de l’OrTra AgriAliForm

Mobile 079 718 01 88

Martin Schmutz

Martin Schmutz

Responsable de la Divison Agriprof
Secrétaire de l’OrTra AgriAliForm

Téléphone056 462 54 31
EMail martin.schmutz@agriprof.ch

Sur le même sujet

Prises de position Stellungnahme Umsetzung des WTO-Beschlusses zum Ausfuhrwettbewerb

18.01.17 | Der SBV bedauert, dass Aufgrund des WTO-Beschlusses die Schweiz die Exportbeiträge im Rahmen des Schoggigesetzes aufheben muss, während andere Staaten die Exportwirtschaft weiterhin über andere Instrumente der Exportförderung unterstützen können. Der SBV stellt zudem fest, dass die vorgeschlagenen Begleitmassnahmen zur Abschaffung der Exportbeiträge ungenügend sind. Das vorgeschlagene Instrument der produktgebundenen Beiträge für die Milch- und Brotgetreideproduzenten ist zwar richtig. Die vorgesehenen Finanzmittel sind aber nicht ausreichend und müssen auf das Kreditniveau der Jahre 2015, 2016 und 2017 in der Höhe von 94.6 Mio. Fr. aufgestockt werden.

Lire la suite
Prises de position Anhörung zum Erlass der EKAS-Richtlinie Nr. 6518 «Ausbildung für Bediener von Flurförderzeugen»

10.01.17 | Der SBV als Dachverband der Schweizer Landwirtschaft hat von der neuen EKAS-Richtlinie über die «Ausbildung von Bedienern von Flurförderzeugen» erfahren. Die Anforderungen an die Ausbildung für Bediener von Staplern und ähnlichen Fahrzeugen für den hofinternen Warenumschlag haben in der Landwirtschaft nicht zu unterschätzende Folgen. Für den SBV ist es von grosser Bedeutung, dass sich die Anforderungen der Richtlinie bei der Umsetzung branchenkonform an die Bedürfnisse der Landwirtschaft anpassen lassen. Zudem sollen die Erfahrungen der brancheneigenen Präventionsstellen, Beratungsstelle für Unfallverhütung in der Landwirtschaft (BUL) und agriss, berücksichtigt werden können.

Lire la suite