Contenu principal

Semaine 12/2021

Dans les mois d’avril et de mai, les gelées tardives mettent en péril un bon nombre de cultures agricoles lors d’une phase critique. Les gelées tardives de la fin avril 2017 provoquaient des dégâts importants dans les cultures fruitières et dans les vignobles. De nombreuses exploitations ont subi la perte des récoltes des cultures concernées. Les gelées tardives du début du mois de mai 2019 étaient moins désastreuses, mais elles ont endommagé des cultures fruitières et des cultures de colza par endroits. Il est présumé que l’importance des gelées tardives va augmenter avec le réchauffement climatique. On verra comment la situation va se développer en 2021.