Contenu principal

Semaine 17-2022

En Suisse, les graisses et huiles végétales ont largement remplacé les graisses animales utilisées par le passé. En 2020, 78 % des huiles et graisses utilisées étaient d’origine végétale. Ainsi, les huiles végétales ont livré presque 15 % de l’énergie alimentaire consommée et occupaient la troisième place après les céréales et le lait. Cependant, il faut tenir compte du fait qu’une partie des huiles n’est pas vraiment mangée comme il y a des pertes importantes avec les huiles de friture, les vinaigrettes etc. L’huile de colza livre un tiers des huiles végétales consommées en Suisse. L’huile de tournesol, d’olives et de palme suivent. Toutefois, une partie des huiles végétales consommées ne peut pas être attribuée de manière univoque. Surtout dans le commerce extérieur, les indications ne sont souvent pas assez détaillées. Ainsi, les chiffres dans le graphique doivent être interprétés avec prudence. Il est possible que la composition des huiles aille changer en 2022 comme l’Ukraine est l’exportateur le plus important d’huile de tournesol et l’Indonésie, en tant que producteur le plus important d’huile de palme, vient de restreindre ses exportations d’huile de palme.