Contenu principal

Semaine 34/2021

En Suisse, les cerfs, daims, camélides du nouveau monde et les bisons forment la catégorie des « autres animaux consommant des fourrages grossiers ». L’effectif de ces herbivores a augmenté ces années passées. Par contre, il n’atteint pas l’importance des herbivores traditionnels, donc des bovins, des équidés, des moutons ou des chèvres. En 2020, l’effectif a plutôt stagné. Mesurée en unité de gros bétail, la part des autres herbivores à l’effectif suisse des animaux de rente s’élève à 0,2 % seulement. Comme ils passent leurs journées surtout au pâturage, on s’en aperçoit quand même facilement. Les camélidés du nouveau monde peuvent servir à la protection des troupeaux. Eventuellement, ceci entraînera une augmentation de l’effectif ces prochaines années.