Contenu principal

Semaine 40/2021

L’année en cours provoque des rendements très bas en production végétale. Toutes les cultures ont été touchées par du gel tardif, des fortes précipitations, des inondations, de l’eau stagnante, du manque de soleil, de la grêle et/ou des tempêtes. L’assurance « Suisse Grêle » parle de la pire année dans ses 141 ans d’existence et estime les dégâts de grêle et élémentaires assurés à plus de 110 millions de francs. Les récoltes des cultures les plus importantes sont estimées de 7 % (céréales fourragères) à 73 % (abricots) plus petites que celles de l’année précédente.