Contenu principal

Semaine 49/2020

La consommation par habitant de denrées alimentaires a baissé de 13 387 kilojoules en 2007 à 12 573 kilojoules en 2019, ce qui correspond à une diminution de 6,1 %. Le tourisme d’achat, qui n’est pas enregistré dans le bilan alimentaire ne peut pas être la seule raison pour cette diminution. Le vieillissement de la population et la baisse de l’activité physique sont d’autres raisons possibles. En chiffres absolus, la consommation de denrées alimentaires végétales (-463 kJ) a diminué plus fortement que celle de denrées alimentaires animales (-351 kJ). Par contre, en chiffres relatifs, la diminution de la consommation de denrées alimentaires animales (-8,6 %) a procédé plus vite que celle de denrées alimentaires animales (-5,0 %).