Contenu principal

Statistique de la semaine

Sélectionner le thème
Sélectionner l'année
Statistique de la semaine
Semaine 02/2021

15.01.21 | La production de lait de consommation et surtout du lait UHT peut servir comme indicateur de la crise du corona-virus. Plus les gens restent à la maison, plus ils achètent du lait de consommation. Par ailleurs, le lait UHT peut bien être stocké. Dans les premiers onze mois de l’année 2020, la production de lait UHT a dépassé celle de la même période de l’année 2019 de 7,6 %. Une nette augmentation peut être constatée au mois de mars 2020 et au mois de novembre de l’année 2020.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 01/2021

08.01.21 | Suite à la diminution de l’effectif bovin, les abattages de vaches déclinent de plus en plus. Ainsi, la production de viande de vache diminue. Au cours des dernières dix années, la production a diminué en moyenne de 0,9 % par an. La conversion à l’élevage de vaches mères avec une durée de vie plus longue et l’optimisation de la production laitière (durée de vie plus longue, diminution de l’élevage) renforcent cette évolution. A court terme, la séche-resse de 2018 et le manque de fourrages consécutif ont amené une augmentation des abattages à partir du deu-xième semestre 2018 jusqu’à la fin du premier semestre 2019. Entre temps, les prix se sont redressés et les agri-culteurs peuvent s’attendre à bénéficier de prix favorables dans l’avenir.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 51/2020

18.12.20 | Les céréales et le sucre sont de loin les produits les plus importants de la production végétale suisse en vue de l’approvisionnement en denrées alimentaires. Par rapport à la consommation totale d’énergie alimentaire par la population suisse de 39 512 térajoules en 2019, les céréales indigènes ont livré un apport de 4398 térajoules, correspondant à 11,1 %. Quant aux betteraves sucrières, un apport de 3472 térajoules correspond à 8,8 %. L’apport des céréales a été assez constant durant ces dernières années, à l’exception de la mauvaise récolte en l’an 2016. Par contre, l’apport des betteraves a diminué. Certes, le recul des surfaces a pu être stoppé en 2020, mais des maladies comme le syndrome basse richesse et la jaunisse virale ont entravé les rendements et le taux en sucre des betteraves. Ainsi, un renversement de la tendance ne se produira pas en 2020.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 50/2020

11.12.20 | La consommation par habitant de denrées alimentaires a baissé de 13 387 kilojoules en 2007 à 12 573 kilojoules en 2019, ce qui correspond à une diminution de 6,1 %. Le tourisme d’achat, qui n’est pas enregistré dans le bilan alimentaire ne peut pas être la seule raison pour cette diminution. Le vieillissement de la population et la baisse de l’activité physique sont d’autres raisons possibles. En chiffres absolus, la consommation de denrées alimen-taires végétales (-463 kJ) a diminué plus fortement que celle de denrées alimentaires animales (-351 kJ). Par contre, en chiffres relatifs, la diminution de la consommation de denrées alimentaires animales (-8,6 %) a procédé plus vite que celle de denrées alimentaires animales (-5,0 %).

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 49/2020

04.12.20 | La consommation par habitant de denrées alimentaires a baissé de 13 387 kilojoules en 2007 à 12 573 kilojoules en 2019, ce qui correspond à une diminution de 6,1 %. Le tourisme d’achat, qui n’est pas enregistré dans le bilan alimentaire ne peut pas être la seule raison pour cette diminution. Le vieillissement de la population et la baisse de l’activité physique sont d’autres raisons possibles. En chiffres absolus, la consommation de denrées alimen-taires végétales (-463 kJ) a diminué plus fortement que celle de denrées alimentaires animales (-351 kJ). Par contre, en chiffres relatifs, la diminution de la consommation de denrées alimentaires animales (-8,6 %) a procédé plus vite que celle de denrées alimentaires animales (-5,0 %).

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 48/2020

27.11.20 | Si l’on répartit le bilan alimentaire (BA) selon les étages de la pyramide alimentaire suisse, on constate quelques différences : Dans le bilan alimentaire, on ne trouve ni le sel ni l’eau. Par contre, la pyramide courante ne connaît pas l’alcool. Dans le BA, les aliments sont groupés selon les matières premières et on ne trouve ni les pommes chips ni le chocolat. Selon le BA, ils font partie des pommes de terre et des stimulants. La poudre de lait, utilisée pour la fabrication du chocolat, est classée comme produit laitier. Quand même, on peut noter de nombreux points communs. A l’exception de l’étage le plus élevé, une vraie pyramide prend forme selon la quantité. Selon l’énergie, les quatre étages supérieurs livrent un apport comparable, pendant que l’apport des fruits et des lé-gumes est nettement plus modeste, malgré la quantité élevée. Mais dans l’alimentation, la quantité et l’énergie ne suffisent pas au bonheur.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 47/2020

20.11.20 | La viande de mouton ou plutôt d’agneau ne fournit que 2,2 % de la consommation de viande de la population suisse. En l’an 2018, la part de la production indigène s’élevait à 48 %. Ces dernières années, la faible part indi-gène a permis une augmentation de la production indigène avec une amélioration des prix à la production en pa-rallèle. Depuis 2019, la production est stagnante ce qui a amené une nouvelle amélioration des prix à la produc-tion. Dans le graphique, les valeurs calculées sur 12 mois sont affichées afin de montrer la tendance sans les va-riations saisonnières.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 46/2020

13.11.20 | En 2019, la Suisse comptait un effectif de 3,2 millions de poules pondeuses avec une production de 1000 millions d’œuf destinés à l’alimentation humaine. Dans l’année du coronavirus 2020, la forte demande en œufs a amené une nette augmentation de la production. Jusqu’au mois de septembre 2020, la production indigène a augmenté de 7,3 % en glissement annuel. Cette année, l’effectif des poules pondeuses devrait atteindre 3,5 millions (esti-més) de poules. En 2019, le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures affichait le nombre le plus élevé en poules pondeuses par rapport à la surface agricole, suivi par les cantons de Thurgovie et d’Argovie.

Lire la suite