Contenu principal

Statistique de la semaine

Sélectionner le thème
Sélectionner l'année
Statistique de la semaine
Semaine 47/2020

20.11.20 | La viande de mouton ou plutôt d’agneau ne fournit que 2,2 % de la consommation de viande de la population suisse. En l’an 2018, la part de la production indigène s’élevait à 48 %. Ces dernières années, la faible part indi-gène a permis une augmentation de la production indigène avec une amélioration des prix à la production en pa-rallèle. Depuis 2019, la production est stagnante ce qui a amené une nouvelle amélioration des prix à la produc-tion. Dans le graphique, les valeurs calculées sur 12 mois sont affichées afin de montrer la tendance sans les va-riations saisonnières.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 46/2020

13.11.20 | En 2019, la Suisse comptait un effectif de 3,2 millions de poules pondeuses avec une production de 1000 millions d’œuf destinés à l’alimentation humaine. Dans l’année du coronavirus 2020, la forte demande en œufs a amené une nette augmentation de la production. Jusqu’au mois de septembre 2020, la production indigène a augmenté de 7,3 % en glissement annuel. Cette année, l’effectif des poules pondeuses devrait atteindre 3,5 millions (esti-més) de poules. En 2019, le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures affichait le nombre le plus élevé en poules pondeuses par rapport à la surface agricole, suivi par les cantons de Thurgovie et d’Argovie.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 45/2020

06.11.20 | L’orge est avec une surface estimée à 27 805 hectares en 2020 la plus importante céréale en Suisse après le blé. La culture a fortement reculé jusqu’en 2010, mais elle s’est stabilisée ces dernières années. La récolte d’environ 192 000 tonnes de grains dans l’année actuelle sert surtout comme fourrage. Une petite quantité est utilisée comme semences. Seule une quantité d’environ 900 tonnes (0,5 % de la récolte) sert à la production de denrées alimentaires, surtout en forme d’orge de brasserie.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 44/2020

02.11.20 | La valeur de la production des betteraves sucrières est estimée à 111 millions de francs dans les comptes écono-miques de l’agriculture 2020. Ceci correspond à 2,7 % de la valeur de la production végétale (4191 millions de francs) et à 1,0 % de la valeur de production de la branche agricole (11 392 millions de francs). Les betteraves sucrières sont d’une grande importance pour les régions de grandes cultures en Suisse occidentale et orientale. Dans ces régions, les betteraves sucrières occupent une part appréciable de la surface.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 40/2020

23.10.20 | En ce qui concerne les effectifs des animaux de rente, la part bio a continuellement augmenté ces dernières années. Si l’on regarde la part bio des catégories d’animaux de rente importantes, les chèvres (sans les chèvres naines - 28,7 %), les autres vaches (pour la plupart des vaches mères – 22,9 %) et les moutons (25,2 %) se situent à la pointe. La part bio des vaches laitières (10,9 %) et des poules (10,0 %) est plus basse. Quant aux poules, la part bio varie nettement : ainsi, la part bio des poules pondeuses correspond à 18,4 %, pendant que celle des poulets de chair n’atteint que 4,6 %. La part bio des porcs se situe à 2,9 % seulement.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 39/2020

09.10.20 | Si on tient compte des pâturages alpestres, la Suisse dispose d’une surface agricole de 14 817 km2. Cedi correspond à une surface de 18 ares par habitant. Dans nos pays voisins, la surface agricole disponible par habitant est plus grande : France 44 ares, Autriche 30 ares, Italie 21 ares et Allemagne 20 ares. En Europe, seules les Pays-Bas (11 ares) et la Belgique (12 ares) indiquent des valeurs plus petites que celle de la Suisse. Au niveau mondiale, l’Australie annonce la plus grande surface agricole par habitant avec 1513 ares.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 38/2020

18.09.20 | Dans la production animale, les sources protéiques indigènes sont rares. De plus, en 2016 et 2018, les récoltes étaient médiocres ce qui a abaissé la part indigène de la protéine brute affouragée à 74 %. En 2019 et 2020, la situation se présente mieux, dans l’année en cours surtout suite à l’expansion des surfaces cultivées avec des céréales fourragères. Cependant, le problème de base - des sources protéiques font largement défaut dans les champs suisses - n’est pas résolu.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 37/2020

11.09.20 | L’azote disponible pour la fertilisation (2018 : 181 100 tonnes) provient à 70 % de la production animale. Les en-grais minéraux fournissent une part de 26 %. D’autres sources, comme par ex. le compost, ont peu d’importance.

Lire la suite