Contenu principal

Statistique de la semaine

Statistique de la semaine
Semaine 45-2022

11.11.22 | En ce qui concerne les cultures agricoles de la Suisse, il y a des changements importants si on suit l’évolution sur une période plus longue. Ainsi, jusqu’en 1959, la surface cultivée en maïs se situait en dessous de 5000 hectares. La plante, qui vient du Mexique et apprécie beaucoup la chaleur, a d’abord dû être adaptée avant d’être cultivée avec succès en Suisse. Par la suite, la surface cultivée a rapidement augmenté dans les années 1960 et 1970. A l’heure actuelle, la surface ne change plus guère, avec 62 881 hectares en 2021. Ceci correspond à 23 % des terres ouvertes de 276 496 hectares. La culture est utilisée pour la production de grains ou pour l’affouragement comme plante entière, surtout en forme d’ensilage. Vu le changement climatique actuel, on peut se poser la question, si on trouve des cultures avec un potentiel comparable. Ces dernières années, beaucoup de nouvelles cultures ou des cultures redécouvertes sont venues en Suisse, comme millet, sorgho, quinoa, riz, soja, lentilles, sarrasin et pois chiches. A l’heure actuelle, ces cultures couvrent peu de surface. Mais ceci peut changer.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 44-2022

04.11.22 | L’agriculture suisse produit une proportion importante des denrées alimentaires d’origine animale consommées en Suisse. La production indigène de denrées alimentaire d’origine animale a atteint 94 % par rapport à la consommation en 2020. D’une part, une proportion importante de la surface agricole suisse (les prairies et les pâtu-rages) peut être exploitée exclusivement avec des ruminants (bovins, moutons, chèvres). D’autre part, à partir de la fin du 19ème siècle (avènement du chemin de fer et des navires à vapeur), la production végétale suisse a souffert de plus en plus de l’augmentation des importations. Cette situation n’a peu changé depuis cette date. En 2021, la production indigène de denrées alimentaires d’origine végétale a atteint 39 % par rapport à la consommation. Si la part de l’agriculture suisse en production végétale doit être augmentée, l’environnement écono-mique propice à ce développement doit être créée. Quant à l’an 2021, il faut s’attendre à un net recul de la production indigène de denrées alimentaires végétales par rapport à la consommation, suite aux conditions météorologiques difficiles. Agristat publiera le bilan alimentaire 2021 avec les chiffres détaillés le 12 décembre 2022.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 43-2022

28.10.22 | Les récoltes en production végétale varient beaucoup d’une année à l’autre. Des gels tardifs ont fortement en-travé les cultures fruitières et les vignobles en 2017. L’en 2020 a produit des récoltes réjouissantes en général. En 2021, des gels tardifs, la grêle et les temps de pluie prolongés ont provoqué des résultats très mauvais, avec quelques rares exceptions. Cette année, la sécheresse se fait remarquer. Toutefois, la situation se présente beaucoup mieux qu’en 2021. Face à la forte augmentation des frais, les exploitations agricoles s’inquiètent néanmoins si le résultat économique sera satisfaisant à la fin d’année.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 42-2022

21.10.22 | Selon l’estimation actuelle, les surfaces d’épeautre et d’avoine ont fortement augmenté cette année (+20 % et +47 %). Il y a 100 ans, l’épeautre était une céréale importante avec une surface de plus de 20 000 hectares. Suite à un recul continu, la surface est arrivée au plus bas avec 1404 hectares en 2000. A l’heure actuelle, la surface estimée atteint 7961 hectares. La céréale authentique jouit de plus en plus de la faveur des consommateurs. Cette année, la récolte est estimée à environ 29 000 tonnes (y compris la quantité prévue comme semence). Jadis, l’avoine servait surtout comme fourrage pour les chevaux. Pendant la seconde guerre mondiale, la surface d’avoine s’est élevée à plus de 40 000 hectares. Au cours de la mécanisation de l’agriculture, l’avoine a perdu son importance et la surface a reculé à 1494 hectares en 2014. A l’heure actuelle, l’avoine est utilisée pour de nouveaux produits, tels que le lait d’avoine. Cette année, la surface est estimée à 2825 hectares.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 41-2022

14.10.22 | Le revenu net d’entreprise selon les comptes économiques de l’agriculture (CE, établis par l’Office fédéral de la statistique) correspond à peu près au revenu agricole des exploitations individuelles selon le dépouillement cen-tralisé des données comptable (DC, établi par Agroscope). Ces vingt dernières années, le revenu net d’entreprise (macroéconomique) a stagné, pendant que le revenu agricole par exploitation (microéconomique) a augmenté en raison du recul du nombre des exploitations. Le revenu du travail par unité de main-d’œuvre familiale est calculé sur la base du revenu agricole. Longtemps, il a augmenté plus vite que le revenu agricole en fonction de la crois-sance de la productivité du travail. Cependant, cet effet a diminué ces dernières années. En détail, des diver-gences existent entre les CE et le DC. Par exemple, les CE ne prennent pas en compte les prestations d’assurance ce qui explique au moins en partie l’évolution divergente dans l’année 2021, ravagée par des intempéries.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 40-2022

07.10.22 | Selon l’estimation des comptes économiques de l’agriculture par l’Office fédéral de la statistique, cette année, l’agriculture peut nettement augmenter la valeur de la production par rapport à 2021. Malgré la sécheresse, les conditions étaient meilleures qu’en 2021 qui était ravagée par des gels tardifs, la grêle, des pluies fortes et des inondations. Cependant, le revenu net qui sert à dédommager la main-d’œuvre familiale des exploitations diminue de 114 millions de francs comme le renchérissement augmente fortement les frais des exploitations. Ceux-ci grimpent de plus de 600 millions de francs.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 39-2022

30.09.22 | Ces dernières années, les importations de grains et de farine de céréales se sont développées de façon constante. Elles correspondent à peu près à une énergie alimentaire de 3000 térajoules par an. Par contre, les importations de produits céréaliers transformés (surtout des positions du chapitre douanier 19) ont manifesté une croissance constante. Au cours des dix dernières années, l’augmentation en termes d’énergie alimentaire a at-teint presque 50 %. La protection à la frontière est minime pour les produits transformés en comparaison avec celle des produits non ou peu transformés. Les produits transformés peuvent être importés et vendus à un prix bon marché. Ainsi, ils mettent sous pression la production indigène et surtout le secteur de transformation. Des initiatives pour une transformation locale des céréales indigènes et des garanties de provenance peuvent remé-dier à cet effet. Quant aux produits de boulangerie, la marque « pain suisse » garantie déjà pour une origine suisse des produits.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 38-2022

23.09.22 | Les prix continuent d’augmenter en Suisse. En août, les prix à la consommation étaient quelque peu supérieurs au niveau du mois précédent et de 3,5 % à celui de l’année d’avant. Il ne faut pas s’attendre à un apaisement de la situation à moyen terme. L’agriculture n’est pas épargnée par cette tendance : la plupart des indices des prix des agents de production agricole affichent des valeurs bien plus importantes qu’en 2021. Avec des augmentations de l’ordre de 50 % pour les combustibles, les carburants et les engrais, le secteur agricole doit même faire face à des coûts supplémentaires considérables.

Lire la suite