Contenu principal

Sols négligés : il faut que les choses changent !

Communiqué de presse de l'Union suisse des paysans du 6 juin 2018

L’Union suisse des paysans soutient l’idée de créer un centre de compétence pour les sols. Il devrait contribuer à préserver les terres agricoles fertiles, qui sont menacées dans leur qualité et en particulier leur quantité. Les autorités et les institutions de recherche compétentes sont appelées à passer à la mise en œuvre.

L’agriculture ne peut pas se plaindre d’un manque d’attention. À l’heure actuelle, ce sont la protection des végétaux, la qualité des eaux, la biodiversité ou la détention d’animaux qui font débat dans la société et en politique. Pour les familles paysannes, il existe cependant une autre thématique qui, bien que souvent ignorée, n’est pas moins importante que les autres : les sols. Les terres agricoles cultivables, la principale base non renouvelable de production de l’agriculture suisse, sont menacées. Selon la statistique suisse de la superficie, la zone à bâtir a augmenté de plus de 2400 ha par an depuis le début des mesures en 1979. Cela correspond à 6,6 ha par jour. La progression de la zone bâtie et l’avancée de la forêt font perdre plus de 3500 ha par an ou un mètre carré par seconde à l’agriculture. En outre, les constructions engloutissent aussi souvent des sols propices à la production agricole.

Dans ce contexte, l’agriculture doit en outre plus que jamais veiller à préserver la qualité de ses sols. La compaction des sols, la diminution des teneurs en matières organiques ou l’érosion augmentent le risque de dégradation des sols et, dans le pire des cas, de pertes supplémentaires. Jusqu’à ce jour, la quantité de données pédologiques relevées et mises à disposition au niveau national se révèle insuffisante pour faire face de manière adéquate aux principaux défis en matière de sécurité alimentaire, d'aménagement du territoire et de changement climatique. Depuis l’abandon, en 1996, du seul service national pour la cartographie des sols, il n’existe plus d’instance qui applique et met à jour les normes pour un relevé harmonisé des données pédologiques sur l'ensemble du territoire suisse. Un centre national spécialisé, qui serait en mesure de fournir des réponses aux questions soulevées concernant l'exploitation et la protection des sols, fait défaut.

À l’Union suisse des paysans, la commission permanente Production végétale et la division Énergie & Environnement ont examiné avec la plus grande attention la question des sols et ont rédigé une prise de position à ce propos. Les auteurs y exposent les nombreux défis et, afin de les relever, plaident pour la création d’un centre de compétence pour les sols, lequel serait rattaché à l’une des institutions de recherche existantes. Le Parlement a déjà donné son feu vert. Le centre de compétence devra relever de manière harmonisée des informations pédologiques dans tous les cantons et mettre sur pied un suivi. Il lui incombera aussi de rassembler les informations obtenues dans les divers projets en cours et les effets des mesures de la politique agricole, et de les compiler pour les acteurs de la pratique. Les offices fédéraux de l’environnement, de l’agriculture et du développement territorial ainsi que les institutions de recherche en place ont reçu le document de la prise de position fin mai. Ces destinataires sont à présent appelés à passer à la mise en œuvre au plus vite.

La quantité et la qualité des sols pour la production agricole constituent la base de l’approvisionnement de la population en denrées alimentaires saines et d’une production proche de la nature et durable. Il y a peu de choses qui revêtent une pareille importance.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans
Chef du groupe de travail ad hoc sur le coronavirus et responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Alicia Moulin

Responsable du projet
AgroCleanTech

Tél : 056 462 50 25
Email : alicia.moulin@agrocleantech.ch

David Brugger

David Brugger

Union Suisse des Paysans
Responsable de la Division Production végétale

Téléphone 077 438 90 88
Email david.brugger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Journée mondiale des abeilles: Les préoccupations de l’agriculture suisse

20.05.18 | Les abeilles ne sont pas seulement des fournisseuses de miel, mais sont aussi des pollinisateurs indispensables à la production agricole. Les familles paysannes veillent particulièrement à ces travailleuses assidues. Elles ont pris diverses mesures afin de les promouvoir et éviter les effets négatifs à leur encontre. Cette journée mondiale des abeilles souligne leur importance capitale.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision der Kernenergieverordnung, Kernenergiehaftpflichtverordnung, Ausserbetriebnahmeverordnung, Gefährdungsannahmenverordnung

05.04.18 | En effet, l’agriculture serait très touchée par un problème nucléaire, notamment du fait de sa dépendance au territoire. Par conséquent, l’USP approuve l’amélioration des conditions-cadres visant à améliorer la sécurité et à garantir la conformité aux exigences internationales.

Lire la suite
Prises de position Bundesgesetz über Vorläuferstoffe für explosive Stoffe

26.03.18 | Der Schweizer Bauernverband anerkennt, dass dieser Gesetzesentwurf den Spagat zwischen verbessern der Sicherheit der Bevölkerung und vermeiden von übermässigen zusätzlichen Auflagen an die Wirtschaft weitgehend erfüllt. Für die Landwirtschaft unabdingbar ist, dass die ordentliche Verwendung der Produkte, insbesondere des Düngers Ammoniumnitrat (Ammonsalpeter) in der heutigen Form und Nährstoffkonzentration weiterhin ohne Einschränkungen und Auflagen möglich bleibt.

Lire la suite
Communiqués de presse
Améliorer le taux de recyclage des films d’ensilage en Suisse

19.03.18 | En collaboration avec divers acteurs, l’Union suisse des paysans entend mettre en place un système national pour accroître le taux de recyclage des films d’ensilage et ainsi contribuer à la préservation des ressources.

Lire la suite
Communiqués de presse
La plus belle bande fleurie du pays sera récompensée !

12.03.18 | Qui possède la plus belle bande fleurie de Suisse ? Afin de soutenir cette forme de surface de promotion de la biodiversité à la fois attractive et utile, un concours est organisé par l’Union Suisse des Paysans en collaboration avec Agroscope, la HAFL et le FiBL. De nombreux prix attractifs attendent les agriculteurs motivés.

Lire la suite
Prises de position Änderung der Gewässerschutzverordnung (GSchV)

05.03.18 | Der SBV begrüsst die Änderung von Anhang 2 Ziffer 11 Absatz 3 der Gewässerschutz-Verordnung (GSchV) in ihren Grundzügen. Neu sollen für 55 Stoffe (38 organische Pestizide, 13 Human- und Veterinärpharmaka, 4 Industriechemikalien) wissenschaftlich begründete Anforderungswerte an die Wasserqualität von Oberflächenge-wässer eingeführt werden. Die neuen ökotoxikologischen Werte erlauben es, individuell auf den einzelnen Wirkstoff einzugehen und ihn nach seiner tatsächlichen Giftigkeit für Gewässerorganismen zu beurteilen. Der SBV fordert die rasche Einführung von EQS-Werten für alle Pflanzenschutzmittel. Aktuell sind 387 Pflanzenschutzmittel-Wirkstoffe bewilligt (Webseite BLW). Diese gehören zu den in der Schweiz am besten geprüften Chemikalien. Gleichzeitig sind in der Schweiz über 30 000 Stoffe wie Medikamente, Hormone etc. im täglichen Gebrauch.

Lire la suite
Prises de position Verordnungspaket Umwelt Herbst 2018

25.01.18 | Nous saluons la présente modification de l’OPAM qui vise à améliorer la transmission d’informations entre les autorités d’exécution cantonales et les maîtres d’ouvrage dans les zones soumises à l’OPAM. En effet, ceci permettra aux maîtres d’ouvrage de prendre en considération des mesures liées à la gestion du risque d’accidents majeurs à un stade précoce du développement de nouveaux projets, évitant ainsi les conflits d’Intérêts à un stade trop avancé de la planification. L’OPAM s’appliquant aussi aux installations agricoles, nous saluons cette modification qui permettra une meilleure gestion du processus.

Lire la suite
Prises de position Totalrevision der Verordnung über den Notfallschutz in der Umgebung von Kernanlagen (Notfallschutzverordnung [NFSV]

15.09.17 | Der SBV begrüsst, dass im neuen Referenzszenario mit grösseren Mengen an freigesetzter Radioaktivität gerechnet wird. So wird sichergestellt, dass man auch auf ein grosses Schadensausmass mit entsprechenden Massnahmen vorbereitet ist. Auch mit den terminologischen Anpassungen ist der SBV ein-verstanden. Auf die Bedürfnisse der Landwirtschaft wird in der Notfallschutzplanung aber momentan zu wenig eingegangen. Insbesondere in der „Normdokumentation und Checklisten“ für den ABC-Schutz fehlen Checklisten für landwirtschaftliche Betriebe. Bei deren Überarbeitung müssen zumindest die Punkte aus dem Dokument Merkpunkte für den ABC-Schutz in der Landwirtschaft (Bundesamt für Landwirtschaft, 2005) aufgenommen werden. Es ist klar, dass die Notfallschutzverordnung nur den Sofortschutz während und kurz nach einem Ereignis regelt. Es wäre aber dennoch wichtig, auch Pläne für ein Weiterleben nach einem Ereignis bereitzuhalten. Insbesondere für die standortgebundene Landwirtschaft

Lire la suite