Contenu - Prix, salaires, intérêts

Prix, salaires, intérêts

Cette section contient une collection variée de prix, indices, salaires et intérêts. Les données proviennent de diverses organisations agricoles, de l’Office fédéral de la statistique (OFS), des offices cantonaux de la statistique et d’Agristat.

Chapitre 7 SES : Prix, salaires, intérêts (pdf)

 

 

Prix des enquêtes auprès des correspondants

 

Autres prix

 

Les indices des prix agricoles reflètent l’évolution des prix à la production des produits agricoles (sortants) et des prix d’achat des agents et des facteurs de production agricole  (intrants). Le panier constitutif de l’indice, révisé en 2007, des prix d’achat des moyens de production agricole (IPA) s’est vu augmenter du double à peu de chose près. De ce fait, il n’est pas possible de convertir toutes les séries d’indices antérieures au début de la période de référence (janvier 2007) en conformité avec la nouvelle base (tableau 7.6).  Dans sa version actuelle, l’IPA reste toujours cohérent avec l’indice des prix à la production des produits agricoles. Le coût du capital et du travail, les frais de fermage, les  assurances et les acquisitions de terrain ne sont pas compris dans l’IPA. Les deux premiers sont saisis dans l’indice des prix des facteurs de production agricoles (tableau 7.9).

L’indice des prix à la production, qui a été révisé en 2010, est publié en utilisant la période de référence originale (décembre 2010 = 100) de l’Office fédéral de la statistique  (tableau 7.5). Pour la révision, la nomenclature a été adaptée à la statistique des prix agricoles d’Eurostat, de ce fait, il n’est pas possible de convertir toutes les séries  d’indices en conformité avec la nouvelle base avant la reconversion. Afin de garantir sa comparabilité avec l’indice des prix à la production et les autres indices, l’indice des  prix d’achat a été converti en fonction de la période de référence décembre 2010 = 100 (tableau 7.7).

L’indice des prix à la production avait atteint son pic historique de  144,1 points en 1990. En 2015, il a diminué de 6,4 points par rapport à l’année précédente, pour s’inscrire  à 100,1 points (tableau 7.5). C’est surtout dû aux rendements plus bas pour les produits animaux, notamment pour les porcs de boucherie et le lait. Les prix du lait conventionnel (-11,2 points) ont baissé plus fort que ceux du lait bio (-1,4 points). La production végétale restait presque stable (+0,1 points). En 2015, l’indice des prix  d’achat des agents de production agricoles (décembre 2010 = 100) a diminué par rapport à l’année précédente de 2,3 points et a atteint 97,7 points (tableau 7.7). L’indice  partiel des agents de production d’origine agricole (fourrages, semences et plants) a baissé de 2,1 points par rapport à l’année précédente. L’indice partiel des autres agents  de production a reculé de 2,3 points. Ce sont les prix de l’énergie et des lubrifiants (-3,4 points) ainsi que ceux des engrais et amendements (-5,4 points) qui ont le plus diminué.

En 2015, l’indice suisse des prix à la consommation (base décembre 2010 = 100) a diminué de 1,1 point par rapport à l’année précédente, pour s’inscrire à 97,9  points (tableau 7.12). L’indice partiel des produits alimentaires a enregistré une diminution plus modeste (-0,8 points) que l’indice général, passant à 98,7 points. En somme, le pouvoir d’achat des agriculteurs a baissé de 4,0 points par rapport à l’année précédente, comme les prix des agents de production ont moins diminué que ceux des  produits agricoles.

 

Lien aux données de l'Office fédéral de la statistique